Pointe-Claire


Pointe-Claire
Pointe-Claire

Le moulin de Pointe-Claire
Le moulin de Pointe-Claire

Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Statut municipal Ville
Constitution 1er janvier 2006
Maire
Mandat en cours
Bill McMurchie
2009 - 2013
Démographie
Population 30 732 hab. (2008)
Densité 1596,1 hab./km2
Gentilé Pointe-Clairais, aise
Langue(s) Français, Anglais
Géographie
Coordonnées
géographiques
45° 26′ 00″ N 73° 48′ 41″ W / 45.433395, -73.81130245° 26′ 00″ N 73° 48′ 41″ W / 45.433395, -73.811302
Superficie 19,16 km2
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Indicatif +1 514
Code géographique 66097

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Pointe-Claire

Pointe-Claire est une ville de l'agglomération de Montréal, au Québec (Canada) bordant le lac Saint-Louis. La ville a une population de 30 732 habitants (en 2008). Son symbole est le moulin à vent situé non loin de l'église Saint-Joachim de Pointe-Claire. La ville possède deux bibliothèques municipales, un centre aquatique, une aréna, un parc naturel et ses propres installations de filtration d'eau.

Sommaire

Géographie

La ville est localisée dans la région administrative de Montréal (06). Elle est entourée à l'est par Dorval, à l'ouest par les villes de Kirkland et Beaconsfield, et au nord par Dollard-Des Ormeaux. Au sud, Pointe-Claire est bordé par le lac Saint-Louis. Pointe-Claire fait partie de la circonscription provinciale de Jacques-Cartier, et de la circonscription fédérale de Lac-Saint-Louis.

Histoire

L'origine de cette ville remonte au XVIIe siècle, lorsque le défrichage des terres sur l'île de Montréal fut assez avancé pour y implanter une route longeant la rive sud de l'île et se rendant jusqu'à l'extrémité ouest de l'île. Les terres adjacentes avait alors été concédées à un seigneur du nom de Saint-Joachim.

C'est en 1854 que Pointe-Claire devint officiellement une municipalité de village de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire, qui deviendra ville sous le nom abrégé de Pointe-Claire en 1911. On peut signaler dans les mentions historiques celles de Nicolas Perrot, « à la Pointe Claire du lac Saint-Louis », dans son Mémoire sur les mœurs, coustumes et relligion des sauvages de l'Amérique septentrionale (1684) et de Mathieu-Benoît Collet, dans des procès-verbaux de 1721, «en la coste de la Pointe-Claire».

Le centre névralgique de l'agglomération se trouvait alors au sud de l'actuelle autoroute 20. L'arrivée du Grand Tronc (maintenant le chemin de fer du CN) en 1853, puis du Canadien Pacifique en 1887, ainsi que l'avènement du téléphone ont grandement contribué à l'essor de la ville, qui était à l'époque une destination de vacances très prisée par les anglophones.

La construction de l'autoroute 20 dans les années 1940 a eu pour conséquence le déplacement du centre-ville au nord de celle-ci. L'hôtel de ville, le centre récréatif et les postes de police et de pompiers se trouvent actuellement au coin de l'ancienne côte Saint-Jean, maintenant transformée en boulevard, et de la rue Douglas-Shand.

Économie

L'agriculture fut la principale activité économique de l'agglomération pendant quelques siècles, jusque dans les années 1940 avec la Seconde Guerre mondiale. Actuellement, on retrouve les sièges sociaux de plusieurs compagnies le long de l'autoroute 40, ainsi que plusieurs centres commerciaux, le plus important étant le centre d'achat Fairview, situé sur le boulevard Saint-Jean.

Démographie

La ville est majoritairement anglophone à 56,7%, et francophone à 24,0%.

Politique

Au niveau municipal, la ville est divisée en 8 districts, chacun étant représenté par son conseiller à l'hôtel de ville.

Le conseil municipal, depuis les élections de 2009, est ainsi formé[1]:

Maire: Bill McMurchie

conseiller du district 1 (Cedar): Robert Geller

conseiller du district 2 (Lakeside):Paul Bissonnette

conseiller du district 3 (Valois): Jacques Labbé

conseiller du district 4 (Cedar Park Heights): Aldo Iermieri

conseiller du district 5 (Lakeside Heights): Edward Sztuka

conseiller du district 6 (Seigniory): Jean-Pierre Grenier

conseiller du district 7 (Northview): Dennis Smith

conseiller du district 8 (Oneida): Morris Trudeau

Au provincial, Pointe-Claire est représenté par le député de Jacques-Cartier le libéral Geoffrey Kelley.

Au fédéral, Pointe-Claire est représenté par le député de Lac-Saint-Louis, le libéral Francis Scarpaleggia

Sports

La ville possède un vaste centre sportif comprenant une aréna, trois piscines dont une de dimensions olympiques et une tour de plongeon. Plusieurs athlète ayant participé aux Jeux olympiques se sont entraîné à Pointe-Claire, notamment Anne Montminy en plongeon.

Il existe aussi une association de soccer amateur, l'ASAPC (association de soccer amateur de Pointe-Claire), créée en 1966.

De plus, il existe un club de canoe, le CPCC (Club de canoe Pointe-Claire), qui se distingue de plus en plus lors de compétitions provinciales, nationales et même internationales. Il se situe en bordure du lac St-Louis et de l'autoroute 20. Depuis quelques années, plus de 150 jeunes et moins jeunes participent aux programmes de compétition. Des athlètes tel Tom Hall et Andrew Willows, deux médaillés des dernières coupes du monde, sont la fierté du club et de la ville de Pointe-Claire. Lors des championnats canadiens 2006 tenus à Regina en Saskatchewan, les quelque 40 athlètes participants ont ramené une vingtaine de médailles ainsi qu'un trophée signifiant l'impressionnante victoire de Sébastien Clermont et Marc Tarling lors de l'épreuves de C2 1000M Midget. Le club, grâce à ces performance, s'est même classé parmi les 10 meilleurs au pays. Les programmes multiples dont le bateau dragon, les camps de jour et les catégories maîtres intéressent de plus en plus de participants.


Municipalités limitrophes

Attraits

Sources

Liens externes

Notes et références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pointe-Claire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pointe-claire — Le moulin de Pointe Claire Administration Pays   …   Wikipédia en Français

  • Pointe-Claire — Apartmenthäuser in Pointe Claire Lage in Québec …   Deutsch Wikipedia

  • Pointe Claire — Provinz Québec Region Montréal Gemeindeart Stadt Gründun …   Deutsch Wikipedia

  • Pointe-Claire — Original name in latin Pointe Claire Name in other language State code CA Continent/City America/Montreal longitude 45.44868 latitude 73.81669 altitude 45 Population 30161 Date 2010 09 23 …   Cities with a population over 1000 database

  • Pointe-Claire — geographical name town Canada in S Quebec on St. Lawrence River SW of Montreal population 29,286 …   New Collegiate Dictionary

  • Pointe Claire — /poynt klair /; Fr. /pwaonnt klerdd / a city in S Quebec, in E Canada, near Montreal, on the St. Lawrence. 24,571. * * * …   Universalium

  • Pointe-Claire — city, S Quebec, Canada; pop. 25,917 …   Webster's Gazetteer

  • Pointe Claire — /poynt klair /; Fr. /pwaonnt klerdd / a city in S Quebec, in E Canada, near Montreal, on the St. Lawrence. 24,571 …   Useful english dictionary

  • Pointe-Claire (circonscription provinciale) — Pointe Claire (district électoral) Pour les articles homonymes, voir Pointe Claire. Pointe Claire est une ancienne circonscription électorale québécoise, située sur l île de Montréal. La circonscription n eut que deux députés dans son histoire.… …   Wikipédia en Français

  • Pointe-Claire, Quebec — Infobox City name = Pointe Claire, Quebec settlement type = City official name = City of Pointe Claire native name = nickname = motto = image shield = mapsize = 200px map caption = Pointe Claire within the Island of Montreal subdivision type =… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.