Patrouille des Glaciers


Patrouille des Glaciers

Patrouille des Glaciers

Départ depuis Arolla (édition 2006)

La Patrouille des Glaciers est une course internationale de ski alpinisme organisée tous les deux ans par l'armée suisse, ouverte à des équipes de trois militaires ou civils : les patrouilles. Elle a lieu sur les crêtes alpines au sud du canton du Valais, à la fin du mois d'avril. Il existe un grand parcours et un très grand :

  • le parcours Zermatt - Arolla - Verbier est de 53 kilomètres (courses A1 et A2), soit l'équivalent de 110 km/effort.
  • le parcours Arolla - Verbier est de 27 kilomètres (courses B1 et B2), soit l'équivalent de 53 km/effort

Chaque patrouille est composée de 3 membres qui, pour avoir le droit de participer à la course, doivent pratiquer régulièrement des randonnées et des courses en montagne, être très bons skieurs, savoir skier « encordés » et être capables dans des conditions normales d'effectuer les tronçons de Zermatt à Arolla en 7 h 30 et d'Arolla à Verbier en 8 h 30.

Sommaire

Histoire

La patrouille a des origines militaires. Durant la Seconde Guerre mondiale, l'armée suisse organise une course réservée à ses soldats pour tester leurs capacités. La première édition a lieu en avril 1943 grâce au travail de deux capitaines de la brigade de montagne 10 (Rodolphe Tissières et Roger Bonvin). Cette année-là, 18 patrouilles, chacune de trois membres, parcourent 63 kilomètres pour rejoindre Verbier. En 1944, 44 équipes participent à une étape allongée. Durant quelques années, la course n'est plus organisée. C'est le 10 avril 1949 que la course reprend, mais le décès de trois participants d'Orsières (Maurice Crettex, Robert Droz et Louis Thétaz) dans la crevasse d'un glacier provoque une polémique. L'organisation de la course est alors interdite par le Département militaire fédéral jusqu'en 1984.

René Martin, Camille Bournissen relancent la compétition. Elle reste toujours sous le contrôle de l'armée qui assure le bon déroulement de la compétition, sans publicité ni parrains. Le rythme d'une organisation bisannuelle a été défini. La course est également plus ouverte avec la possibilité pour les civils (hommes et femmes) d'y participer. En 1986, les conditions météorologiques déplorables forcent les organisateurs à interrompre la course. En 2002, la même mésaventure se produit.

En 2004, une équipe étrangère s'est imposée pour la première fois. La même année, la course a compté 2934 inscrits (environ 60% de patrouilles civiles, les 40% restant étant des patrouilles militaires), dont 984 inscrits pour la grande course, 636 et 1314 pour les courses sur le petit parcours.

En 2006, les organisateurs sont forcés de refuser un millier d'inscriptions. Pour la première fois, une seconde course est organisée depuis Zermatt. Les médias soulèvent toutefois le problème du dopage : les patrouilleurs ne sont soumis à aucun contrôle ce qui alimente les rumeurs sur les performances des participants. Le commandant de la course, le brigadier Marius Robyr, refuse d'imposer des contrôles et met en avant l'esprit de la course, l'honnêteté des participants qui s'alignent dans d'autres compétitions où des contrôles sont effectués et l'absence de gains financiers pour les vainqueurs [1].

Un cas de dopage a été annoncé à l'issue de l'édition 2008. Dix concurrents avaient été contrôlés.[2]

Un patrouilleur de la course Zermatt-Verbier (poste d'Arolla)

Records

Hommes

Le meilleur temps est de 6 heures 18 minutes 48 secondes et est détenu par une équipe mixte franco-italienne lors de la course de 2006. Les membres de l'équipe sont :

  1. Stéphane Brosse
  2. Guido Giacomelli
  3. Patrick Blanc

Femmes

Le meilleur temps est de 7 heures 53 minutes 25 secondes et a été réalisé par une équipe suisse lors de la Patrouille 2008. Les membres de l'équipe sont :

  1. Gabrielle Magnenat
  2. Nathalie Etzensperger
  3. Séverine Pont-Combe

Postes

Plusieurs points de ravitaillement et de contrôle sont répartis entre Zermatt et Verbier :

Nom Distance depuis Zermatt Altitude
Zermatt 0 km 1 616 m
Sud de Schönbiel 8 km 2 600 m
Nord de la Tête Blanche 16 km 3 650 m
Col Bertol 20 km 3 279 m
Plans de Bertol 23 km 2 664 m
Arolla 28 km 1 980 m
Col de Riedmatten 33 km 2 919 m
Pas du Chat 35 km 2 581 m
La Barma 38 km 2 581 m
La Rosablanche 43 km 3 160 m
Col de la Chaux 47 km 2 940 m
Les Ruinettes 49 km 2 195 m
Verbier 53 km 1 520 m
Patrouille des glaciers.jpg

En vert : Zermatt (départ)

En rouge : Verbier (arrivée)

  1. Schönbiel
  2. Tête blanche
  3. Col Bertol
  4. Arolla
  5. Col de Riedmatten
  6. Pas du chat
  7. La Barma
  8. Rosablanche
  9. Col de la Chaux
  10. Les Ruinettes

Le dénivelé total est de 3 994 mètres en montée et 4 090 en descente.

Règlement

Catégories

Les participants sont divisés en deux groupes : civils et militaires. Les catégories sont les suivantes (règlement de 2006) :

  • patrouilles féminines civiles
  • patrouilles masculines ou mixtes civiles
    • seniors I (total des âges des trois patrouilleurs inférieur à 102 ans)
    • seniors II (total des âges des trois patrouilleurs compris entre 103 et 132 ans)
    • seniors III (les patrouilles restantes)
  • patrouilles féminines militaires
  • patrouilles militaires internationales (seulement pour la course A)
  • patrouilles militaires suisses
    • militaires I (total des âges des trois patrouilleurs inférieur à 102 ans)
    • militaires II (total des âges des trois patrouilleurs compris entre 103 et 132 ans)
    • militaires III (les patrouilles restantes)
  • patrouilles féminines civiles internationales [seulement sur parcours A2]
  • patrouilles masculines civiles internationales [seulement sur parcours A2]

Matériel

Chaque patrouille doit être équipée avec le matériel suivant (règlement de 2006) :

Références

Liens externes

  • Portail des sports d’hiver Portail des sports d’hiver
  • Portail du Valais Portail du Valais
Ce document provient de « Patrouille des Glaciers ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Patrouille des Glaciers de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Patrouille des Glaciers — Die Patrouille des Glaciers (PDG; dt. Übersetzung: «Gletscherpatrouille») in der Schweiz ist das grösste Rennen im Skibergsteigen weltweit und fand erstmals im April 1943 statt. Sie wurde ursprünglich von den beiden Hauptleuten Rodolphe Tissières …   Deutsch Wikipedia

  • Patrouille des glaciers — Départ depuis Arolla (édition 2006) La Patrouille des glaciers est une course internationale de ski alpinisme organisée tous les deux ans par l armée suisse, ouverte à des équipes de trois militaires ou civils : les patrouilles. Elle a lieu… …   Wikipédia en Français

  • Patrouille — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Patrouille », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot patrouille peut renvoyer à :… …   Wikipédia en Français

  • Siècle des Lumières en Écosse — Histoire de l Écosse Pour consulter un article plus général, voir : Écosse. Le château de Stirling se tient depuis des siècles sur un piton de roches volcaniques, défendant les gués du Forth et ayant résisté à de nombreux sièges …   Wikipédia en Français

  • Écosse au siècle des Lumières — Histoire de l Écosse Pour consulter un article plus général, voir : Écosse. Le château de Stirling se tient depuis des siècles sur un piton de roches volcaniques, défendant les gués du Forth et ayant résisté à de nombreux sièges …   Wikipédia en Français

  • Emanuel Buchs — (* 1962) ist ein Schweizer Skibergsteiger, Skilangläufer und Biathlet. Inhaltsverzeichnis 1 Biografie 2 Erfolge (Auswahl) 2.1 Biathlon 2 …   Deutsch Wikipedia

  • Steffi Koch — Stefanie „Steffi“ Koch (* 13. Oktober 1981 in Anger) ist eine deutsche Skibergsteigerin und Alpinsportlerin. Sie ist Mitglied der deutschen Nationalmannschaft im Skibergsteigen. Biografie Koch wuchs im elterlichen landwirtschaftlichen Betrieb… …   Deutsch Wikipedia

  • Judith Grassl — Judith Graßl (* 6. April 1968 in Berchtesgaden) ist eine deutsche Skibergsteigerin. Sie ist Mitglied der deutschen Nationalmannschaft im Skibergsteigen. Biografie Graßl begann schon in jungen Jahren mit dem Bergsteigen und vielen anderen… …   Deutsch Wikipedia

  • Didier Moret — Medal record Ski mountaineering Bronze 2005 European Championship Team Silver 2008 World Championship Relay Didier Moret (born April 25, 1975) is a Swiss ski mountaineer. Moret was born in Riaz. He started ski mountaineering in 1996 and competed… …   Wikipedia

  • Stephane Brosse — Stéphane Brosse (* 20. Oktober 1971) ist ein französischer Skibergsteiger und mehrfacher Titelgewinner. Inhaltsverzeichnis 1 Biografie 2 Erfolge (Auswahl) 2.1 Pierra Menta 2.2 Trofeo Mezzalama …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.