Ossuaire de Douaumont


Ossuaire de Douaumont
Ossuaire de Douaumont
Le cimetière et l'ossuaire de Douaumont
Le cimetière et l'ossuaire de Douaumont
Pays Drapeau de France France
Ville Douaumont
Nombre de tombes 16 142
Mise en service 1932
Coordonnées 49° 12′ 29″ N 5° 25′ 25″ E / 49.208056, 5.42361149° 12′ 29″ Nord
       5° 25′ 25″ Est
/ 49.208056, 5.423611
  

L'ossuaire de Douaumont est une nécropole nationale située sur le territoire de la commune française de Douaumont, en Lorraine.

Le monument fut créé après la bataille de Verdun. Il abrite un cloître long de près de 137 mètres avec des tombeaux pour environ 130 000 soldats inconnus, allemands et français, indéfectiblement entremêlés. En face de l'ossuaire se trouve un immense cimetière composé de plus de 16 000 tombes de soldats français.

Sommaire

Historique

La bataille de Verdun, 21 février 1916 - décembre 1916, a constitué 300 jours et 300 nuits de combats acharnés et effroyables, où environ 300 000 soldats français et allemands ont été portés disparus.

Architecture

C'est l'œuvre des architectes Léon Azéma, Max Edrei et Jacques Hardy.

La tour (Tour des Morts), haute de 46 mètres, offre à son sommet une vue panoramique sur les champs de batailles avec une table d'orientation. Toujours à son sommet, le bourdon de la Victoire résonne aux cérémonies importantes et le phare, lanterne des morts, rayonne sur le champ de bataille et porte jusqu'à l'horizon le souvenir des événements douloureux[2].

Le bâtiment de l'ossuaire de Douaumont représente pour certains une épée enfoncée en terre jusqu'à la garde, dont seule émerge la poignée servant de lanterne, pour d'autres un obus. Une carte présentant une maquette du projet pour lever des fonds par souscription pour sa construction décrit le bâtiment comme suit : « La ligne droite du bâtiment voulue par les architectes et couronnant le grand Cimetière national de 20 000 tombes et plus de Héros identifiés, symbolise la Digue que les héroïques Défenseurs de Verdun ont opposée avec leurs poitrines à l'avance de l'ennemi. »[3].

Intérieur

Cimetière National de Douaumont.

Le cloître est long de 137 mètres ; on y trouve les 46 tombeaux abritant les restes de nombreux soldats. Ces tombeaux recouvrent les cuves de 14 m³ où sont déposés les restes de 130 000 soldats inconnus sans distinction de nationalité, où les familles peuvent se recueillir et prier pour leurs morts. Les noms inscrits sur le mur au-dessus des tombeaux correspondent aux zones de combats où les soldats sont tombés.

Sur la voûte, chaque pierre gravée représente le nom d'un soldat disparu, ou d'une association d'anciens combattants. Il y a aussi des pierres rendant hommage aux soldats tombés pendant la Seconde Guerre mondiale et les guerres d'Indochine et d'Algérie.

Au premier étage se trouve le musée de guerre qui comporte des reliques des villages détruits, des vues stéréoscopiques en relief du champ de bataille, ainsi que de nombreuses armes. On peut notamment trouver un mortier allemand de 76 mm en parfait état de conservation, le « Minenwerfer », classé monument historique.

Le cimetière

Monument à la mémoire des soldats musulmans

En contrebas de l'ossuaire, le « Cimetière national », qui s'étend sur 144 380 m², contient 16 142 tombes de soldats français identifiés, dont 592 tombes de soldats musulmans, orientées vers la Mecque[4]. Le général Anselin, tué le 24 octobre 1916, occupe au centre l'emplacement souhaité par le maréchal Pétain.

Le président Jacques Chirac y a inauguré un monument à la mémoire des soldats musulmans en juin 2006[5], celui-ci se trouve à l'est du cimetière. Un mémorial consacré aux soldats de confession juive avait été édifié en 1938[6] à l'ouest du cimetière.

Philatélie

  • Un timbre français de 0,53 €, émis par La Poste en 2006, évoque l'ossuaire[7]. Il a été réalisé d'après une maquette du dessinateur de timbres René Quillivic.

Notes et références

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ossuaire de Douaumont de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ossuaire de douaumont — 49°12′29″N 5°25′25″E / 49.20806, 5.42361 …   Wikipédia en Français

  • ossuaire — [ ɔsɥɛr ] n. m. • 1775; lat. ossuarium « urne funéraire » 1 ♦ Amas d ossements. 2 ♦ Excavation (⇒ catacombe), bâtiment où sont conservés des ossements humains. Ossuaires des cloîtres romans. L ossuaire de Douaumont. ● ossuaire nom masculin (bas… …   Encyclopédie Universelle

  • Douaumont — 49° 13′ 15″ N 5° 25′ 56″ E / 49.2208333333, 5.43222222222 …   Wikipédia en Français

  • OSSUAIRE — n. m. Amas d’ossements. Il se dit spécialement d’un Endroit couvert où l’on met des ossements humains. Dans un caveau de l’église on trouva un ossuaire. L’ossuaire de Verdun, de Douaumont. L’ossuaire des Carmes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Beinhaus von Douaumont — Verdun Gedenkstätte mit Beinhaus Das Beinhaus von Douaumont (franz. Ossuaire de Douaumont) befindet sich auf dem Thiaumont Rücken nahe Verdun. In ihm werden die Gebeine von über 130.000 nicht identifizierten französischen und deutschen Soldaten… …   Deutsch Wikipedia

  • Fort De Douaumont — 49°13′0″N 5°26′20″E / 49.21667, 5.43889 …   Wikipédia en Français

  • Fort de Douaumont — Vue aérienne du fort de Douaumont, vers 1916 Description Type d ouvrage Fort Dates de construction 1885 1913 …   Wikipédia en Français

  • Fort de douaumont — 49°13′0″N 5°26′20″E / 49.21667, 5.43889 …   Wikipédia en Français

  • Nécropole nationale de Verdun — Ossuaire de Douaumont 49°12′29″N 5°25′25″E / 49.20806, 5.42361 …   Wikipédia en Français

  • Schlacht von Verdun — Schlacht um Verdun Teil von: Erster Weltkrieg Karte der Schlacht Situation am 21. Februar 1916 …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.