Origin of Symmetry


Origin of Symmetry
Origin of Symmetry
Album par Muse
Sortie Le 18 juin 2001 (France)
En septembre 2005 (États-Unis)
Enregistrement En 2001
Durée 51 min 42 s
Genre Rock alternatif
Rock progressif
Rock psychédélique
Rock symphonique
Space rock
Producteur John Leckie
David Bottrill
Muse
Label Mushroom Records
Critique Allmusic 4 étoiles[1]
Album Rock 5 étoiles [2]
Krinein 5 étoiles[3]
Albums de Muse
Showbiz (1999)
Absolution (2003)

Origin of Symmetry est le deuxième album de Muse, sorti en 2001. Plug In Baby, New Born, Bliss, Feeling Good et Hyper Music sont les singles de cet album. Le dernier (Feeling Good/Hyper Music) est un double-A-side c’est-à-dire un double-single. Également, le titre Citizen Erased est paru en tant que single sous un format exclusivement téléchargeable.

L'album a été certifié disque de platine au Royaume-Uni.

A l'occasion des 10 ans de sa sortie, le groupe a joué l'intégralité de l'album en live au Reading Festival 2011 ainsi qu'au Leeds Festival 2011. Il s'agit de la dernière représentation scénique de l'album en version complète (en considérant que le morceau Futurism est une face-B) et la dernière interprétation live de certains morceaux de l'album selon les mots du leader dans le magazine NME en mars 2011. Il semble cependant évident qu'un titre comme Plug In Baby continuera d'être joué dans le futur[1].


Sommaire

Album

Il s'agit pour l'instant du seul album du groupe qui a une légère tendance psychédélique. Le trio a beaucoup expérimenté durant tout l'album. Dominic Howard a augmenté son kit de batterie ce qui élargit son panel de sons, Matthew Bellamy utilise un orgue pendant Megalomania, qui a pour thème l'anti-religion, ainsi qu'une guitare à 7 cordes pendant Citizen Erased.

Durant tout l'album, la basse, contrairement à beaucoup de productions rock récentes, est déphasée par rapport à la guitare ou le piano, qui sont censées mener la mélodie. En effet, Christopher Wolstenholme utilise de la distorsion et d'autres effets sur sa basse pour lui donner plus de présence, de lourdeur, permettant à la guitare de s'écarter de l'air principal et de jouer des notes plus élevées.

En 2006, les journalistes du magazine Q ont voté que l'album était à la 73e place des 100 meilleurs albums de tous les temps[2]. En 2008, ces mêmes journalistes ont voté que l'album était à la 28e place des meilleurs albums britanniques de tous les temps. Le Riff de Plug In Baby a été classé 5e meilleur riff de tous les temps par le magazine Kerrang. Le magazine anglais Total Guitar a quant à lui classé ce même riff de Plug In Baby comme le 13e meilleur riff de tous les temps en mai 2004.

Liste des chansons

No Titre Durée
1. New Born 6:03
2. Bliss 4:13
3. Space Dementia 6:22
4. Hyper Music 3:20
5. Plug In Baby 3:40
6. Citizen Erased 7:20
7. Micro Cuts 3:40
8. Screenager 4:20
9. Darkshines 4:47
10. Feeling Good 3:20
11. Futurism (Version japonaise uniquement) 3:27
12. Megalomania 4:38

Détail des pistes[3]

L'album s'ouvre sur l'intro de New Born, une reprise de Philip Glass[4]aux allures faussement "Showbiz-ienne", avant de laisser place à un riff saturé fermement ancré dans le style général de cet album, d'un son plus brut que le précédent. Du fait de sa grande notoriété en tant que single, il sera couramment repris en concert et ce, encore maintenant.

Les voix samplées de l'intro se fondent dans les claviers de Bliss, autre single couronné de succès; l'une des chansons préférées de Matthew Bellamy à l'époque, du fait de ses « arpèges "années '80" et ses claviers qui [lui] rappellent ce genre de programmes musicaux qu'[il] écoutait étant petit ». Au même titre que Knights of Cydonia (parue en 2007), elle sera pendant longtemps la chanson de fin de setlist, Chris ayant prétendument remarqué que « c'est un de ces morceaux qui indiquent si le concert a été mauvais - si c'est le cas, tout le monde se met alors à partir ».

Le piano prend cette fois une place beaucoup plus centrale avec Space Dementia, où le groupe déploie sur plus de 6 minutes un véritable hommage au compositeur classique Sergei Rachmaninov (avec notamment une reprise du Concerto pour piano nº 2) pour clore le tout dans un final des plus chaotiques mêlant guitare et basse à des effets de saturation ainsi qu'à des enregistrements de fermeture éclair, réalisés par Matthew lui-même.

L'outro s'étend sur Hyper Music, dont le titre semble être une référence directe au livre "Hyper Space", de Michio Kaku, qui fut une des inspirations majeures de l'album, au même titre que "1984", d'Orwell. Mené par un puissant riff de basse, le groupe y développe une énergie inhabituelle, tandis que la guitare fait largement penser au Snakecharmer des Rage Against the Machine. Une version acoustique bien plus posée figure en face-B du single Bliss et sur la compilation Hullabaloo, sous le nom d'Hyper Chondriac Music.

Alors que l'outro se mêle à la "Fuzz Factory" de Matt, débute le riff, d'une inspiration "Bach-ienne" (Toccata et fugue en ré mineur) plusieurs fois primée, de Plug In Baby, titre-phare du groupe. Prétendument enregistré sous l'emprise de champignons hallucinogènes, le single sera la cause du départ du groupe du label Maverick Records, après que ses propriétaires les aient prié de supprimer les effets de faussets, craignant une mauvaise réaction de la part des stations de radios. Muse refusa, et le single fut signé sous Mushroom Records.

D'un riff fermement inspiré du style "Rage Against the Machine", le mini-opéra-rock que constitue Citizen Erased est la plus longue piste jamais enregistrée par le groupe (7 min 19 s). La lecture des paroles permet un rapprochement au "1984" d'Orwell, dans lequel la population est "écrasée" par un régime totalitaire extrême (d'où le titre, Citoyen Supprimé). C'est le seul titre du groupe dont l'interprétation live nécessite une guitare à 7 cordes, fabriquée par le constructeur Hugh Manson, une 7 String E Manson accordée en La (AADDGBe). L'enregistrement s'est cependant réalisé avec une 6 cordes d'accordage standard (la corde de Mi grave ayant été remplacée par une corde de basse de "La"; donnant ABGDAe), autour d'un rythme trouvé par Dominic Howard.

Sans transition nette avec l'outro apaisée du précédent morceau, et après un enchainement presque ininterrompu de quatre des cinq singles de l'album, Micro Cuts en ouvre la seconde partie, d'une allure plus sombre et plus personnelle. Soi-disant inspiré d'un rêve du chanteur dans lequel des lames géantes s'abattait du ciel alors qu'il errait dans un désert, le morceau se partage un couplet strident, à grand renfort de falsettos, avec un refrain qui rappelle les expérimentations "métals" des débuts (Ashamed, Agitated). Le riff echarpé de l'outro sera couramment repris lors des lives, servant notamment de base d'improvisations diverses dont le groupe est friand.

Seul moment d'apaisement acoustique sur Origin of Symmetry, Screenager instaure une ambiance posée sur fond de guitare hispanique, tandis que le groupe, sur une inspiration de Tom Waits, rythme le tout avec des sons de papier-bulle et d'os.

Dans la même veine "latine", Darkshines alterne couplets calmes et refrains explosifs, reprenant la "recette" de Showbiz. Alors qu'ils semblent avoir été exécutés au moyen d'une trompette, les solos proviennent tous deux d'une guitare.

Dernier single de l'opus et unique reprise du groupe présente sur un de leurs albums, Feeling Good date à l'origine de 1964, et est écrit par Anthony Newley et Leslie Bricusse pour le The Roar of the Greasepaint—the Smell of the Crowd (en). Cependant, c'est la chanteuse Nina Simone qui fera la première un succès de cette chanson, Matthew l'ayant justement repris car cette version plaisait à sa mère.

Piste bonus de la version japonaise, Futurism mêle une basse chaotique, qui n'est pas sans annoncer Hysteria, à une guitare malmenée par des effets d'harmoniques. La chanson ne sera interprétée en concert qu'une seule fois, au Reading Festival de 2000.

L'album se clôt dans une grandiloquence non dissimulée avec Megalomania, enregistrée sur l'un des plus monumentaux orgues d'Europe, à la St. Mary's Church (Bathwick (en)), bien que les paroles prônent ouvertement le thème de l'anti-religion. Le 12 avril 2008, la chanson est jouée en public sur l'orgue du Royal Albert Hall, renouant ainsi avec ses réelles conditions d'enregistrement après avoir été plusieurs fois interprétée auparavant sur des claviers "classiques".

Membres du groupe

Collaborateurs

Singles

Titre Date de sortie Cat. # UK Singles Chart
"Plug In Baby" 5 mars 2001 MUSH 89 CDS 11
"New Born" 5 juin 2001 MUSH 92 CDS 12
"Bliss" 20 août 2001 MUSH 96 CDS 22
"Hyper Music/Feeling Good" 24 novembre 2001 MUSH 97 CDS 24
  • Tous les singles ont été sortis en format CD et Vinyle 7 pouces, excepté Citizen Erased, uniquement disponible en téléchargement sur Internet.
  • Aucun des singles n'a été présent dans les charts américains (voir début de l'article).
  • L'album sorti au Japon a une chanson de plus, Futurism.

Clips

Les chansons New Born, Bliss, Hyper Music, Plug In Baby, et Feeling Good possèdent chacune un clip.

Liens externes

Notes et références

  1. http://musique.jeuxactu.com/news-muse-jouera-l-integralite-de-origin-of-symmetry-a-leeds-et-reading-6659.htm
  2. http://www.timepieces.nl/Top100's/2006Qreaders.html
  3. Infos tirées du site MuseWiki.org
  4. Les arpèges initiaux sont tirés de la bande originale du film The Truman Show, composée par Philip Glass. A noter que Glass s'est ensuite servi de cette musique pour composer le deuxième mouvement de son Tirol Concerto pour Piano.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Origin of Symmetry de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Origin of Symmetry — Studio album by Muse Released 17 July 2001 …   Wikipedia

  • Origin Of Symmetry — Album par Muse Sortie Le 18 juin 2001 (France) En septembre 2005 (États Unis) Enregistrement En 2001 Durée …   Wikipédia en Français

  • Origin of symmetry — Album par Muse Sortie Le 18 juin 2001 (France) En septembre 2005 (États Unis) Enregistrement En 2001 Durée …   Wikipédia en Français

  • Origin of Symmetry — студийный альбом Muse …   Википедия

  • Origin of Symmetry — Álbum de Muse Publicación 17 de julio, 2001 (Reino Unido) Grabación 2001 Género(s) Rock alternativo, new prog, rock espacial …   Wikipedia Español

  • Origin of Symmetry — Studioalbum von Muse Veröffentlichung 18. Juni 2001 Label Mushroom Records Format …   Deutsch Wikipedia

  • Origin (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Origin signifiant « origine » en anglais peut désigner: Origin, un groupe de death metal technique. Origin, premier album du groupe Origin.… …   Wikipédia en Français

  • Symmetry in physics — refers to features of a physical system that exhibit the property of symmetry that is, under certain transformations, aspects of these systems are unchanged , according to a particular observation. A symmetry of a physical system is a physical or …   Wikipedia

  • symmetry — ► NOUN (pl. symmetries) 1) the quality of being made up of exactly similar parts facing each other or around an axis. 2) correct or pleasing proportion of parts. 3) similarity or exact correspondence. ORIGIN Latin symmetria, from Greek sun with + …   English terms dictionary

  • Symmetry — For other uses, see Symmetry (disambiguation) …   Wikipedia