Nikolai Iejov


Nikolai Iejov

Nikolaï Iejov

Nikolaï Iejov.

Nikolaï Ivanovitch Iejov (en russe : Николай Иванович Ежов) était un policier et homme politique soviétique né en 1895 à Saint-Pétersbourg en Russie, et mort fusillé sur ordre de Staline et Lavrenti Beria le 3 février 1940 à Moscou.

Chef suprême du NKVD de septembre 1936 à novembre 1938, il est le principal artisan de la mise en œuvre des Grandes Purges staliniennes.

Biographie

Issu d'une famille pauvre, Iejov commence à travailler comme ouvrier à partir de 14 ans, notamment embauché chez Poutilov à Saint-Pétersbourg comme apprenti fourreur. Il adhère au parti bolchévique après 1917.

Jusqu'à la fin des années 1920, il est permanent du Parti dans le Kazakhstan. Son ascension débute en 1929, il grimpe rapidement les échelons : vice-commissaire du peuple à l'agriculture, il est chargé l'année suivante de l'organisation interne du parti. Il gère en effet les sections des cadres et les affectations du Comité central, fonction qui lui donne pouvoir et surtout influence sur l'appareil.

Type accompli de l’apparatchik inconditionnellement fidèle à Staline, Iejov est membre du Comité central en 1934. Il dirige ensuite la section du Comité central chargée de l'industrie avant d'être élu à la commission exécutive du Komintern.

Nommé vice-président de la Commission centrale de contrôle, il surveille à ce poste l'activité du NKVD (Commissariat du peuple aux Affaires intérieures). En 1936, il remplace Guenrikh Iagoda au poste de commissaire du peuple à l'intérieur où il poursuit et accentue les purges entreprises par son prédécesseur, d'où le nom Iejovtchina qu'on donne à cette répression qui gagne en intensité.

En effet, chef suprême de la police politique durant deux ans - du 25 septembre 1936 au 24 novembre 1938 -, il est à ce titre le principal exécutant des grandes purges décidées par Joseph Staline. Ainsi, sur ordre du GenSek, il monte en 1937 un dossier d'accusation contre le chef de l'Armée rouge, Mikhaïl Toukhatchevski. Par ailleurs, il fait fusiller son prédécesseur Guenrikh Iagoda en 1938 après l'avoir fait arrêter en avril de l'année précédente.

Sans doute trop impliqué dans ces éliminations, Iejov est à son tour démis de ses fonctions en décembre 1938. Il est remplacé par Lavrenti Beria qui le met provisoirement à l'écart du milieu policier. Nommé Commissaire du peuple aux Transports maritimes et fluviaux, il ne profite pas longtemps de ses nouvelles fonctions. Arrêté en 1939, lors de son procès, Iejov reconnaît avoir « purgé quelque 14 000 tchékistes », ce qui lui vaut d'être rapidement fusillé, en février 1940, dans sa prison.

Surnommé « le nabot sanguinaire » (il mesurait 1,54 m), Iejov a peut-être été liquidé pour endosser la responsabilité des purges aux yeux de l'opinion. Des réhabilitations ayant été prononcées à la suite de son arrestation, le message alors délivré était celui du juste châtiment tombant sur l'exécutant qui aurait, de son propre chef mais à ses risques et périls, dépassé les ordres donnés par Staline.

Beria, Iejov et Mikoyan en 1938

Bibliographie

  • Jean-Jacques Marie, Staline, Fayard, 2001.
  • Simon Montefiore, Staline. La Cour du tsar rouge, tr. fr. Éditions des Syrtes, 2005.
  • Le Livre noir du communisme: Crimes, terreur, répression. Collection Bouquins, Editions Robert Laffont, 1997
  • Nicolas Werth, L'ivrogne et la marchande de fleurs : Autopsie d'un meurtre de masse, 1937-1938, Tallandier, Paris, 2009
  • Portail du renseignement Portail du renseignement
  • Portail de l’URSS Portail de l’URSS
Ce document provient de « Nikola%C3%AF Iejov ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nikolai Iejov de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nikolaï Iejov — Pour les articles homonymes, voir Iejov. Nikolaï Iejov. Nikolaï Ivanovitch Iejov (en russe : Николай Иванович Ежов) était un policier et homme politique soviétique né le …   Wikipédia en Français

  • Iejov —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Patronymes Iejov, Ejov (masculin ; Ежов) ou Iejova, Ejova (féminin ; Ежова) est un patronyme russe porté par plusieurs… …   Wikipédia en Français

  • IEJOV (N. I.) — IEJOV NIKOLAÏ IVANOVITCH (1895 ? 1940) Issu d’une famille pauvre, Nikolaï Ivanovitch Iejov adhère au Parti bolchevique après 1917. Jusqu’à la fin des années vingt, il est permanent du parti dans le Kazakhstan. Son ascension débute en 1929: il… …   Encyclopédie Universelle

  • Nicolas Iejov — Nikolaï Iejov Nikolaï Iejov. Nikolaï Ivanovitch Iejov (en russe : Николай Иванович Ежов) était un policier et homme politique soviétique né en 1895 à Saint Pétersbourg en Russie, et mort fusillé sur ordre de Stal …   Wikipédia en Français

  • Nicolaï Iejov — Nikolaï Iejov Nikolaï Iejov. Nikolaï Ivanovitch Iejov (en russe : Николай Иванович Ежов) était un policier et homme politique soviétique né en 1895 à Saint Pétersbourg en Russie, et mort fusillé sur ordre de Stal …   Wikipédia en Français

  • Ejov — Nikolaï Iejov Nikolaï Iejov. Nikolaï Ivanovitch Iejov (en russe : Николай Иванович Ежов) était un policier et homme politique soviétique né en 1895 à Saint Pétersbourg en Russie, et mort fusillé sur ordre de Stal …   Wikipédia en Français

  • Ezhov — Nikolaï Iejov Nikolaï Iejov. Nikolaï Ivanovitch Iejov (en russe : Николай Иванович Ежов) était un policier et homme politique soviétique né en 1895 à Saint Pétersbourg en Russie, et mort fusillé sur ordre de Stal …   Wikipédia en Français

  • Grandes Purges — Les noms de Grandes Purges, ou de Grande Terreur désignent une période de répression politique massive en Union soviétique dans la seconde moitié des années 1930. Totalement dominé par la personnalité de Joseph Staline, le Parti communiste… …   Wikipédia en Français

  • Grande Purge — Grandes Purges Les Grandes purges sont les principales purges staliniennes, concentrées sur une période de répression massive en Union soviétique vers le milieu et la fin des années 1930. La direction du Parti communiste, sous les ordres de… …   Wikipédia en Français

  • Grandes Purges staliniennes — Grandes Purges Les Grandes purges sont les principales purges staliniennes, concentrées sur une période de répression massive en Union soviétique vers le milieu et la fin des années 1930. La direction du Parti communiste, sous les ordres de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.