Negritude


Negritude

Négritude

La négritude est un courant littéraire et politique, créé après la première Guerre mondiale[réf. nécessaire], rassemblant des écrivains noirs francophones, dont Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Léon Gontran Damas et Guy Tirolien. Lié à l'anticolonialisme, le mouvement influença par la suite nombre de personnes proches du Black nationalism, s'étendant bien au-delà de l'espace francophone.

Sommaire

Origine

Le terme est forgé en 1935 par Aimé Césaire dans le numéro 3 de la revue des étudiants martiniquais L'Étudiant noir. Il revendique l'identité noire et sa culture, d'abord face à une francité perçue comme oppressante et instrument de l'administration coloniale française (Discours sur le colonialisme, Cahier d'un retour au pays natal). Césaire l'emploiera de nouveau en 1939 lors de la première publication du Cahier d'un retour au pays natal. Le concept est ensuite repris par Léopold Sédar Senghor dans ses Chants d'ombre, qui l'approfondit, opposant « la raison hellène » à l'« émotion noire » :

« Nuit qui me délivre des raisons des salons des sophismes,
des pirouettes des prétextes, des haines calculées des carnages humanisés
Nuit qui fond toutes mes contradictions, toutes contradictions dans l'unité première de ta négritude »

Signification

La naissance de ce concept, et celle d'une revue, Présence africaine, qui paraît en 1947 simultanément à Dakar et à Paris, va faire l'effet d'une déflagration. Elle rassemble des Noirs de tous les horizons du monde, ainsi que des intellectuels français, notamment Sartre. Celui-ci définit alors la négritude comme : « la négation de la négation de l'homme noir ».

D'après Senghor, la Négritude est « l'ensemble des valeurs culturelles de l'Afrique noire ». Selon Senghor: « La négritude est un fait, une culture. C'est l'ensemble des valeurs économiques, politiques, intellectuelles, morales, artistiques et sociales des peuples d'Afrique et des minorités noires d'Amérique, d'Asie et d'Océanie. » Pour Césaire, « ce mot désigne en premier lieu le rejet. Le rejet de l'assimilation culturelle ; le rejet d'une certaine image du Noir paisible, incapable de construire une civilisation. Le culturel prime sur le politique. »

Critiques

Par la suite, des écrivains noirs ou créoles ont critiqué ce concept, jugé trop réducteur : « Le tigre ne proclame pas sa tigritude. Il bondit sur sa proie et la dévore » (Wole Soyinka). Stanislas Spero Adotevi fait une analyse sévère dans son essai Négritude et négrologues : « Souvenir dans la connivence nocturne, la négritude est l'offrande lyrique du poète à sa propre obscurité désespérément au passé. »

René Maran, auteur de Batouala, est généralement considéré comme un précurseur de la négritude.

Références

Voir aussi

Bibliographie

  • Césaire, Aimé, Cahier d'un retour au pays natal 1939 in Revue Volontés réédité en 1956 Présence Africaine
  • Adotevi, Stanislas Speros, Négritude et négrologues. Paris : Éditions Le Castor Astral, 1972 réédité en 1998
  • Damas, Léon-Gontran, Poètes d'expression française. Paris : Éditions du Seuil, 1947
  • Kane, Mouhamadou, Birago Diop, l'homme et l'oeuvre. Paris : Présence Africaine, 1971
  • Lander, Sélim, Crépuscule de la négritude
  • Markovitz I. L., Leopold Sedar Senghor and the Politics of Negritude, New York, Atheneum, 1969, VIII-300 p. (Thèse)
  • Senghor, Léopold Sédar, Liberté 1 : Négritude et humanisme. Paris: Editions du Seuil, 1964
  • Senghor, Léopold Sédar, Ce que je crois. Paris : Grasset, 1988
  • Tadjo, Véronique, Latérite/Red Earth. Spokane, WA : Eastern Washington University Press, 2006
  • Thompson, Peter, Négritude et nouveaux mondes - poésie noire : africaine, antillaise, et malgache. Concord, MA : Wayside Publishing, 1994
  • Steins M., Les antécédents et la genèse de la négritude senghorienne, Paris, Université de Paris III, 1981, 3 t., 1346 p. + 9 p. (Thèse d’État)

Filmographie

  • Négritude : Naissance et expansion du concept un film documentaire réalisé par Nathalie Fave et Jean-Baptiste Fave, avec des interventions d'Amadou Lamine Sall, Racine Senghor, Lylian Kesteloot, Jean-Louis Roy, Jacqueline Lemoine, Gérard Chenêt, Victor Emmanuel Cabrita, Nafissatou Dia Diouf, Amadou Ly, Youssoufa Bâ, Raphaël Ndiaye, Alioune Badara Bèye, Hamidou Dia, Georges Courrèges, Baba Diop ; Maison Africaine de la Poésie Internationale, tourné au Sénégal en 2005, 56' (DVD) : [1]


  • Portail de la littérature Portail de la littérature
Ce document provient de « N%C3%A9gritude ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Negritude de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Négritude — is a literary and ideological movement, developed by francophone black intellectuals, writers, and politicians in France in the 1930s by a group that included the future Senegalese President Léopold Sédar Senghor, Martinican poet Aimé Césaire,… …   Wikipedia

  • négritude — [ negrityd ] n. f. • v. 1933; de nègre ♦ Littér. Ensemble des caractères, des manières de penser, de sentir propres à la race noire; appartenance à la race noire. « Il n y a pas de contradiction entre la négritude et la francité » (Senghor). ●… …   Encyclopédie Universelle

  • negritude — (n.) 1950, from Fr. négritude; see NEGRO (Cf. negro) + TUDE (Cf. tude). Supposedly coined by young authors in the French colonies of Africa before World War II …   Etymology dictionary

  • negritude — [neg′rə to͞od΄, neg′rətyo͞od΄; nē′grəto͞od΄, nē′grətyo͞od΄] n. [Fr négritude < négre (< Sp or Port negro, black person: see NEGRO1) + i + tude (see TUDE): prob. coined (1939) by Aimé Césaire, Martinique poet] [also N ] the consciousness in… …   English World dictionary

  • Negritude — ► NOUN ▪ the quality, fact, or awareness of being of black African origin …   English terms dictionary

  • Negritude — Die Négritude ist eine literarisch philosophische politische Strömung, die für eine kulturelle Selbstbehauptung aller Menschen Afrikas und ihrer afrikanischen Herkunft eintritt. Im Unterschied zum eher angelsächsisch orientierten Panafrikanismus… …   Deutsch Wikipedia

  • Négritude — Die Négritude ist eine literarisch philosophische politische Strömung, die für eine kulturelle Selbstbehauptung aller Menschen Afrikas und ihrer afrikanischen Herkunft eintritt. Im Unterschied zum eher angelsächsisch orientierten Panafrikanismus… …   Deutsch Wikipedia

  • Négritude — La négritude est un courant littéraire et politique, créé après la Seconde Guerre mondiale[réf. nécessaire], rassemblant des écrivains noirs francophones, dont Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Léon Gontran Damas, Guy Tirolien, Birago… …   Wikipédia en Français

  • Negritude — /neg ri toohd , tyoohd , nee gri /, n. (sometimes l.c.) the historical, cultural, and social heritage considered common to blacks collectively. [1945 50; < F négritude; see NEGRO, I , TUDE] * * * Literary movement of the 1930s, 40s, and 50s. It… …   Universalium

  • Negritude — ◆ Ne|gri|tude 〈[ ty:d] f. 19〉 Rückbesinnung der Schwarzafrikaner auf ihre afrikanische Kulturtradition [frz., „Negersein“ (von Aimé Césaire geprägt)] ◆ Die Buchstabenfolge ne|gr... kann in Fremdwörtern auch neg|r... getrennt werden. * * *… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.