Mystagogie


Mystagogie

La mystagogie (étymologiquement, du grec: initiation au ou aux mystères) désigne le temps qui suit le catéchuménat correspondant à l'initiation aux mystères de la foi, notamment la participation à l'eucharistie. Le mystagogue, c'est-à-dire le catéchiste qui enseigne au néophyte, a donc la mission de conduire celui qu’il accompagne au cœur du mystère chrétien.

Sommaire

La mystagogie, une pratique ancienne

La mystagogie permet à ceux qui ont vécu des sacrements (baptême, confirmation, eucharistie, etc.) d'en recueillir l'expérience et les fruits. Ainsi, dans une société où tout est à expliquer, la mystagogie invite, à la manière des premiers chrétiens, à laisser dans les pratiques liturgiques la parole aux rites et permettre aux nouveaux chrétiens d'exprimer leur propre expérience.

Cette tradition est ancienne ; on trouve un bon exemple de mystagogie dans Les Catéchèses de Saint Cyrille de Jérusalem[1].

La nécessité de la mystagogie dans la catéchèse d'aujourd'hui

Les pères synodaux, lors de la XIe Assemblée Générale du synode de évêques de France, à Rome, du 2 au 23 octobre 2005, rappelaient, parmi les cinquante propositions au Souverain Pontife[2], que le chemin chrétien est une expérience et redisaient l'exigence d'un itinéraire mystagogique.

En novembre 2005, les évêques de France, en Assemblée Plénière à Lourdes, ouvraient un dossier majeur : le Texte national pour l'orientation de la catéchèse en France. Mgr Ricard, dans son discours d'ouverture[3], rappelait les propositions du synode, et notamment la recommandation de développer une « pédagogie qui introduise au sens du mystère eucharistique » car il est important, selon lui, « d'aider à ouvrir les yeux de la foi […] ce qui implique une catéchèse mystagogique […] car l'expérience des sacrements échappe à l'organisation et au discours et peut acheminer à Dieu »[4].

Dans leur Texte national pour l'orientation de la Catéchèse en France (2006), les évêques de France invitent donc à une pédagogie de l'initiation où la mystagogie tient une place importante : la catéchèse doit développer une pédagogie qui aide à trouver dans l'expérience chrétienne de quoi se construire dans une identité chrétienne.

Bibliographie

  • Conférence des évêques de France, Texte national pour l'orientation de la Catéchèse en France, Paris, Ed. Bayard - Cerf - Fleurus-Mame, 2006, 116 p. (ISBN 978-2-204-08320-1)
  • Filippo Margheri, Serena Noceti, Paolo Sartor, Vivre la Pâque des chrétiens. Un parcours mystagogique après un baptême d'adulte, coll. Pédagogie pastorale, n° 4, Bruxelles, Lumen Vitae, 2006, 164 p. (ISBN 978-2-87324-268-8) (traduit de l'italien)

Notes

  1. Cyrille de Jérusalem, Catéchèses, 19 à 23; ces catéchèses sont désormais attribuées plutôt à son successeur Jean II
  2. Citées dans La Documentation catholique, n°2347, p. 1110 et 1111.
  3. La Documentation catholique, n°2347, p. 1122.
  4. Cité dans Point de Repère, le magazine des catéchistes, coédité par le Centre National de l'Enseignement Religieux et Bayard, Paris, n°211, p.25.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mystagogie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mystagogie — [ mistagɔʒi ] n. f. • XVIIe; de mystagogue ♦ Didact. Initiation aux mystères de la religion, de la magie, de l occultisme. « la superstition, la mystagogie, la sorcellerie » (Barrès). ● mystagogie nom féminin (de mystagogue) Initiation aux… …   Encyclopédie Universelle

  • Mystagogie — (von griechisch mystagogein in die Mysterien einführen ) bezeichnet ursprünglich die Unterweisung von Jüngern in einen antiken Mysterienkult. Der unterweisende Priester heißt Mystagoge. Die frühe christliche Kirche übernahm den Begriff für den… …   Deutsch Wikipedia

  • mystagogie — (mi sta go jie) s. f. 1°   Terme d antiquité. Initiation aux mystères. 2°   Action d initier aux choses mystérieuses de la religion, ou explication de ses mystères. •   Il leur semble [à quelques uns] ....qu il faut envoyer ces subtilités… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Mystagogie —    (griech. = Einführung in das Geheimnis) hat in der griech. Antike zwei Bedeutungen, die der Einweihung (Initiation) in die kultisch begangenen Mysterien u. die der Einführung in Glaubenswahrheiten u. deren tieferen Sinn. Im Christentum war u.… …   Neues Theologisches Wörterbuch

  • Mystagogie — Mys|ta|go|gie* die; , ...ien <aus gleichbed. gr. mystagōgía> Einführung in die Mysterien, die Geheimkulte der Antike …   Das große Fremdwörterbuch

  • Catéchèse mystagogique — Mystagogie La mystagogie permet à ceux qui ont vécu des sacrements (baptême, confirmation, eucharistie, etc.) d en recueillir l expérience et les fruits. Ainsi, dans une société où tout est à expliquer, la mystagogie invite, à la manière des… …   Wikipédia en Français

  • Mystagoge — Mystagogie (von griechisch mystagogein in die Mysterien einführen ) bezeichnet ursprünglich die Unterweisung von Jüngern in einen antiken Mysterienkult. Der unterweisende Priester heißt Mystagoge. In der neueren römisch katholischen Theologie… …   Deutsch Wikipedia

  • Maxime le Confesseur — Pour les articles homonymes, voir Saint Maxime. Maxime le Confesseur Maxime le Confesseur (°580 †662), était un moine et théologien byzantin …   Wikipédia en Français

  • Maxime Le Confesseur — (Saint) Maxime le Confesseur (580 662), moine et théologien byzantin. Sa fête est le 21 janvier et le 13 août, Fête pour les églises d Orient. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Maxime le confesseur — (Saint) Maxime le Confesseur (580 662), moine et théologien byzantin. Sa fête est le 21 janvier et le 13 août, Fête pour les églises d Orient. Sommaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.