Mouvement Lycéen


Mouvement Lycéen

Mouvement lycéen en France

Les mouvements lycéens en France trouvent leur origine dans le mouvement étudiant de Mai 68, mais aussi plus récemment dans la réaction d'une partie des lycéens à certains événements politiques nationaux ou internationaux. Ces mouvements sont étroitement liés à l'existence d'une multitude d'organisations lycéennes diverses, allant des syndicats lycéens aux comités d'action lycéens (CAL), en passant par un ensemble de petits groupes indépendants.

Sommaire

Organisations

Les principales organisations lycéennes participant et/ou impulsant les mouvements lycéens sont tout d'abord les « syndicats », qui sont en réalité des associations loi 1901 à but syndical. Ceux-ci bénéficient d'un budget, d'une visibilité et d'une envergure plus importante que les autres structures.

Le principal syndicat lycéen est l' UNL (Union nationale lycéenne), le second étant la FIDL(Fédération indépendante et démocratique lycéenne), le troisième l'UNI-Lycée (branche lycéenne de l'UNI) .

Il existe également d'autres organisations comme SUD Lycéen et des organisations plus locales. Cependant le Ministère de l'Éducation nationale ne considère représentatives que l'UNL, la FIDL et l'UNI-Lycée. En 2008 s'est créé l'UMP Lycées (branche lycéenne de l'UMP) mais c'est directement une émanation d'un parti et non réellement une organisation lycéenne.

D'autre part, les coordinations (lycéenne ou étudiante) sont des systèmes mis en place lors des grandes mobilisations contre des projets phares (par exemple, la loi Fillon en 2004-2005) pour permettre aux lycéens de s'organiser eux-mêmes, ce type d'organisation permettant d'accroitre l'efficacité des actions, des manifestations et des revendications.

Mobilisations

Contre le CIP (1994)

Le mouvement contre le CIP est un moment charnière dans le mouvement lycéen. Le Mouvement contre le projet Devaquet de 1986 avait permis la structuration de la FIDL comme une des organisations proche de SOS Racisme dont certains de leurs cadres vont ensuite passer à l'UNEF-ID tout d'abord dans la minorité proche de la Gauche socialiste puis dans la majorité. Le CIP fut un des éléments qui permit l'émergence de l'Union nationale lycéenne, nouvelle organisation créée par la Majorité du MJS, des anciens des clubs Forum qui formeront quelques mois plus tard "Nouvelle gauche". Ce courant était initialement proche de Michel Rocard notamment lorsque celui-ci était à la tête du Parti socialiste.

L'UNL avait une structuration plus nationale que la FIDL surtout concentrée sur la région parisienne. Aussi, lors du mouvement lycéen contre le CIP, des réprésentants de l'UNL en région purent soutenir le Président provisoire Samuel Gion dans ses rencontres avec le Premier ministre Edouard Balladur. Parmi les régions les plus actives, ont pu souligner la ville de Montpellier avec Michaël Delafosse et l'agglomération Lilloise avec N. Fouque.

Contre les réformes d'Allègre (1998)

Mouvement lycéen et universitaire contre les réformes de Claude Allègre, ministre de l'Education du gouvernement Jospin (« Il faut dégraisser le mammouth »).

Contre la loi Fillon (janvier-mai 2005)

En 2005, la mobilisation lycéenne contre la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école, dite "loi Fillon", qui instaurait, d'après ses détracteurs, une éducation au rabais au service de l'économie, a été l'une des plus importantes de l'histoire des mouvements lycéens en France. D'abord massif, on a pu voir des dizaines de milliers de lycéens défiler à Paris et dans les grandes villes françaises pour réclamer le retrait total de cette loi[réf. nécessaire], puis près de 300 lycées furent occupés et/ou bloqués pendant parfois des semaines entières. Ce mouvement surprend aussi par la radicalité de ses modes d'action. Les lycéens sont organisés en coordinations et en CAL, sur un modèle fédéraliste. Ce mouvement verra la naissance des premiers syndicats SUD Lycéen. Moins massif vers la fin, il n'échappa pas à une forte répression[réf. nécessaire]. Voir aussi : mouvement lycéen contre la loi Fillon.

Contre le Contrat Première Embauche (février-avril 2006)

L'article 8 de projet de loi du gouvernement Dominique de Villepin sur l'égalité des chances, mettant en place le Contrat Première Embauche, déposé en janvier, a entrainé un mouvement de protestation très large, où se sont entre autres illustrés une partie des lycéens.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Robi Morder, "Le lycéen, nouvel acteur collectif de la fin du XXème siècle", dans Lycées, Lycéens, deux siècles d'histoire, INRP publications 2005
Ce document provient de « Mouvement lyc%C3%A9en en France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mouvement Lycéen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mouvement lyceen — Mouvement lycéen en France Les mouvements lycéens en France trouvent leur origine dans le mouvement étudiant de Mai 68, mais aussi plus récemment dans la réaction d une partie des lycéens à certains événements politiques nationaux ou… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement lycéen — en France Les mouvements lycéens en France trouvent leur origine dans le mouvement étudiant de Mai 68, mais aussi plus récemment dans la réaction d une partie des lycéens à certains événements politiques nationaux ou internationaux. Ces… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement Lycéen Contre La Loi Fillon — La loi Fillon sur l éducation a provoqué un mouvement de protestation en France entre décembre 2004 et avril 2005, notamment de la part de lycéens. Suite à ce mouvement le projet de loi fut partiellement modifié : annulation de la réforme du …   Wikipédia en Français

  • Mouvement lyceen contre la loi Fillon — Mouvement lycéen contre la loi Fillon La loi Fillon sur l éducation a provoqué un mouvement de protestation en France entre décembre 2004 et avril 2005, notamment de la part de lycéens. Suite à ce mouvement le projet de loi fut partiellement… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement lycéen (loi Fillon) — Mouvement lycéen contre la loi Fillon La loi Fillon sur l éducation a provoqué un mouvement de protestation en France entre décembre 2004 et avril 2005, notamment de la part de lycéens. Suite à ce mouvement le projet de loi fut partiellement… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement lycéen contre la loi fillon — La loi Fillon sur l éducation a provoqué un mouvement de protestation en France entre décembre 2004 et avril 2005, notamment de la part de lycéens. Suite à ce mouvement le projet de loi fut partiellement modifié : annulation de la réforme du …   Wikipédia en Français

  • Mouvement lycéen contre la loi Fillon — La loi Fillon sur l éducation a provoqué un mouvement de protestation en France entre décembre 2004 et avril 2005, notamment de la part de lycéens. Suite à ce mouvement le projet de loi fut partiellement modifié : annulation de la réforme du …   Wikipédia en Français

  • Mouvement lycéen en France — Les mouvements lycéens en France trouvent leur origine dans le mouvement étudiant de Mai 68, mais aussi plus récemment dans la réaction d une partie des lycéens à certains événements politiques nationaux ou internationaux. Ces mouvements sont… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement Jeunes Communistes De France — Manifestants des JC le 1er mai 2007 Le Mouvement Jeunes communistes de France (MJCF), communément appelé JC (initiales de Jeunesse communiste, son premier nom), est une organisation politique de jeunesse, proche du Parti communiste français. Il s …   Wikipédia en Français

  • Mouvement des jeunes communistes de France — Mouvement Jeunes communistes de France Manifestants des JC le 1er mai 2007 Le Mouvement Jeunes communistes de France (MJCF), communément appelé JC (initiales de Jeunesse communiste, son premier nom), est une organisation politique de jeunesse,… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.