Micrologiciel


Micrologiciel

Micrologiciel

Un micrologiciel, également désigné sous l'anglicisme firmware, ou parfois logiciel interne, embarqué ou d'exploitation, est un logiciel (software en anglais) qui est intégré dans un composant matériel (hardware en anglais).

Sommaire

Description

La mémoire dans laquelle réside le micrologiciel peut être :

  • non volatile, donc stockant le programme et les données même lorsqu'elle n'est pas alimentée en électricité. C'est le cas le plus courant.
  • volatile, donc effacée lorsqu'elle n'est plus alimentée en électricité. Dans ce cas, le micrologiciel est généralement chargé par un pilote à la mise sous tension.

Dans la plupart des cas ce logiciel gère le fonctionnement local du système électronique.

D'une manière générale, le micrologiciel cumule les avantages du logiciel, dont la souplesse est maximale puisqu'il est aisé de le modifier, et du matériel, dont le coût mais aussi la souplesse sont moindres. Cette organisation apparaît clairement dans les noms en anglais : soft > firm > hard (-ware). Dans ce contexte, quand on oppose « logiciel » et l'anglicisme « firmware » (qui est un type de logiciel) on considère que « logiciel » signifie « logiciel de haut niveau exécuté par le processeur ». De son côté, le micrologiciel interagit avec des composants matériels qui ne peuvent plus être modifiés une fois fabriqués, ce qui réduit la nécessité de le mettre à jour.

Mise à jour

L'utilisateur final n'a d'ordinaire pas accès directement au micrologiciel mais peut parfois le modifier par l'installation de mises à jour pour profiter d'améliorations ou de corrections de bogues. Pour cela il faut que le micrologiciel réside dans certains types de mémoires ROM « reprogrammables », le plus souvent il s'agit de d'EEPROMs ou, depuis le milieu des années 1990, de mémoire flash (c'est-à-dire des EEPROMs rapides).

Sécurité des firmwares

Les firmwares sont susceptibles d'être la cible d'actions malicieuses visant à rendre l'appareil inopérant ou à l'utiliser afin de s'introduire dans un réseau. Durant l'EUsecWest 2008, Rich Smith a mis en avant la possibilité de lancer une Attaque par déni de service permanent[1] via une faille de sécurité sur les systèmes de mises à jour des firmwares des équipements faibles[2].

Si une telle faille peut-être exploitée afin de déployer une attaque par déni de service permanente il est alors envisageable d'exploiter cette faille pour introduire une backdoor et s'introduire dans le système d'information[3].

Il est à noté que pour ce genre d'attaques ce sont souvent des équipements constamment en fonctionnement qui sont la cible de telles attaques.

Exemples de micrologiciel

Les BIOS

Article détaillé : BIOS.

Les BIOS présents dans les ordinateurs de type PC sont des micrologiciels.

On peut noter une petite subtilité de terminologie dans le monde du PC dont les programmes des BIOS sont exécutés par le CPU x86 (ex : code de gestion de la carte mère, d'une carte vidéo ou SCSI) alors que les micrologiciels restent uniquement locaux aux périphériques et sont exécutés par le matériel qu'ils contiennent (ex : lecteur DVD IDE ou SCSI, employant des micro-contrôleurs ou circuits de diverses familles).

Les deux cas sont parfois réunis, par exemple lorsque la ROM d'un périphérique contient le BIOS x86 ainsi que le micrologiciel destiné à son circuit propre, le BIOS déclenchant le chargement et l'exécution du micrologiciel.

Accessoirement cela permet de mesurer le degré d'indépendance d'un périphérique vis-à-vis du type de machine hôte car toute extension munie d'un BIOS pour PC n'est utilisable que sur une machine de ce type alors que celles qui n'emploient qu'un micrologiciel sont indépendantes de la machine hôte. C'est par exemple le cas des lecteurs/graveurs CD/DVD IDE, qui sont conformes à la norme ATAPI donc fonctionnent sur toute machine IDE (PC, Mac...)).

EFI

Article détaillé : Extensible Firmware Interface.

Les micrologiciels EFI (de l'anglais Extensible Firmware Interface) sont amenés à remplacer les BIOS sur les futures cartes mères des PC. Déjà utilisés dans les appareils Apple, ils possèdent une souplesse d'utilisation que n'a pas le BIOS : ils sont extensibles. Il est possible de leur adjoindre facilement des fonctionnalités supplémentaires (dès la sortie d'usine puis par mises à jour), ou d'y implanter directement les pilotes (drivers).

Un micrologiciel EFI écrit pour une plateforme x86 peut comporter une couche d'émulation du BIOS, afin de garder la compatibilité avec des systèmes plus anciens, ce qui permet par exemple d'utiliser d'anciennes versions de Windows.

Autres exemples

Références

Voir aussi

  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
Ce document provient de « Micrologiciel ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Micrologiciel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Microgiciel — Micrologiciel Un micrologiciel, également désigné sous l anglicisme firmware, ou parfois logiciel interne, embarqué ou d exploitation, est un logiciel (software en anglais) qui est intégré dans un composant matériel (hardware en anglais).… …   Wikipédia en Français

  • Informatiques — Informatique L´informatique contraction d´information et automatique est le domaine d activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l information par des machines telles que les ordinateurs, les… …   Wikipédia en Français

  • L'informatique — Informatique L´informatique contraction d´information et automatique est le domaine d activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l information par des machines telles que les ordinateurs, les… …   Wikipédia en Français

  • Problème informatique — Informatique L´informatique contraction d´information et automatique est le domaine d activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l information par des machines telles que les ordinateurs, les… …   Wikipédia en Français

  • Système informatique — Informatique L´informatique contraction d´information et automatique est le domaine d activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l information par des machines telles que les ordinateurs, les… …   Wikipédia en Français

  • Systèmes informatiques — Informatique L´informatique contraction d´information et automatique est le domaine d activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l information par des machines telles que les ordinateurs, les… …   Wikipédia en Français

  • Technologie informatique — Informatique L´informatique contraction d´information et automatique est le domaine d activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l information par des machines telles que les ordinateurs, les… …   Wikipédia en Français

  • Informatique — Les moyens de calcul informatique peuvent établir une prévision météorologique à plusieurs jours grâce à la modélisation climatique. L informatique est le domaine d activité scientifique, technique et industriel concernant le traitement… …   Wikipédia en Français

  • PSP (console de jeu) — PlayStation Portable Pour les articles homonymes, voir PSP. PlayStation Portable (PSP) …   Wikipédia en Français

  • Playstation Portable — Pour les articles homonymes, voir PSP. PlayStation Portable (PSP) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.