Metro de Manille


Metro de Manille

Métro de Manille

Le Manila Light Rail Transit System, populairement connu comme le LRT, est le principal système ferroviaire desservant la zone métropolitaine de Manille aux Philippines. Il y a deux lignes : la LRT-1, appelée la ligne jaune, et la MRT-2, appelée la ligne violette. Bien qu'on se réfère au système "Métro léger", sans doute parce que le réseau est principalement en hauteur, le système est plus semblable à un système de métro. Le Manila LRT est le premier système de métro en Asie du Sud-Est, construit avant le métro de Singapour trois années auparavant. Le système n'est pas rattaché au Manila Metro Rail Transit System, ou à la ligne bleu, ce qui forme un système complètement différent mais lié.

Le LRT forme une partie de l'infrastructure du transport par rail du Métro de Manille, connu comme le Strong Republic Transit System (SRTS),[1] et l'ensemble du système de transport public. Bien que l'un des objectifs originels du système était de réduire la congestion du trafic dans la métropole, de nombreux banlieusards qui empruntent le LRT prennent aussi de nombreuses formes de transports publics basés sur la route, tels que les bus, pour atteindre une destination choisie à partir d'une station LRT et vice-versa. Bien que ceci forme un système de transport complet desservant de nombreuses parties du métro de Manille, le système n'a réussi que partiellement à réduire la congestion du trafic et les temps de trajet, ce qui est encore plus aggravé par le nombre croissant de véhicules motorisés à Manille.[2]. On est en train de s'attaquer au problème de l'extension du réseau qui a été prônée par les administrations successives depuis le commencement du LRT. Le système est géré par Light Rail Transit Authority (LRTA), une entreprise possédée et contrôlée par le gouvernement sous l'autorité du département des transports et des communications en tant qu'agence.

Sommaire

Le réseau du LRT

Le LRT en lui-même consiste en deux lignes: la ligne jaune et la ligne violette. La ligne jaune comprend dix-huit stations généralement de direction nord-sud sur 15 kilomètres de voies complétemet en hauteur. La ligne commence à Baclaran et se termine à Monumento. La ligne violette comporte 11 stations de direction est-ouest sur 13,8 kilomètres de voies en grande partie surélevées, avec la station Katipunan située en sous-sol. La ligne commence à Recto et se termine à Santolan. Sur l'ensemble, le réseau comprend 29 stations sur 28,8 kilomètres de voies, traversant à travers les villes de Caloocan, Manille, Marikina, Pasay, Pasig, Quezon City et la municipalité de San Juan.

Bien que seulement deux stations existent comme stations de correspondances entre la ligne jaune et la ligne violette, à savoir, les stations Doroteo Jose et Recto, les stations Araneta Center-Cubao (marqué comme Cubao sur une carte) et EDSA servent aussi de stations de correspondances entre le réseau du LRT et la ligne bleue. Le réseau a aussi six terminus : Baclaran, Central Terminal et Monumento pour la ligne jaune; et Recto, Araneta Center-Cubao et Santolan pour la ligne violette. Tous ces terminus ont été conçus comme des hubs, où les correspondances peuvent s'effectuer avec d'autres transports publics.

Les deux lignes sont ouvertes de 5 h du matin PST (UTC+8) jusqu'à 21h30 pour la ligne jaune et jusqu'à 20h00 h pour la ligne violette. Au week-end, la ligne violette fonctionne sur des horaires raccourcis de 6:00 heures du matin jusqu'à 20h00. Des horaires spéciaux, si nécessaires, sont annoncés via le système AP dans chaque station et sur le site web du LRTA.

Le LRT est ouvert chaque jour de l'année sauf si le contraire est annoncé. Cependant, le système est fermé durant la semaine sainte pour la maintenance annuelle, du fait qu'il y a moins de banlieusards dans le métro de Manille qui l'empruntent, et aussi en raison d'encombrements automobiles moindres. Les opérations normales reprennent après le dimanche de Pâques.

Historique

Fichier:Tramvia co history.jpg
A tramvia from the 1900s

Les racines du LRT remontent à la période de la colonisation américaine. En 1905, le premier tramway, ou tram, fut en circulation à Manille et s'étendit bientôt à cinq lignes desservant de nombreuses parties de la ville de Manille et sa banlieue. Les trams furent salués comme un système efficace pour les 220 000 habitants de la ville. Les trams étaient gérés par le Manila Electric Railroad and Light Company (Meralco). Le réseau actuel du LRT suit les voies de deux des anciennes lignes du tram.

La circulation du tramway fut interrompue durant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, la cité fut pratiquement détruite, y compris le tramway. Manille fut la seconde ville après Varsovie à subir le plus de dommages.

Les jeepney coloré relança les liens de transport à Manille après la guerre. Bientôt, les bus et les automobiles étaient de retour dans les rues de Manille. Les trains de banlieues gérés par la Philippine National Railways (PNR) furent aussi remis en circulation. Le problème, cependant, était les encombrements et l'ignorance des règles de circulation.

En 1966, le gouvernement des Philippines, reconnaissant le besoin d'un système de transport de masse efficace, concéda une franchise à Philippine Monorail Transport Systems dans le but de démarrer un système de monorail dans la ville. Avant que le projet ne pût même commencer, on demanda à la agence japonaise de coopération internationale (JICA) de faire une étude de transport. Ses études proposaient une série de routes circulaires et radiales, un système de métro, une station de correspondance, et une autoroute à trois voies. Une étude plus approfondie fut faite pour implémenter ces systèmes. De nombreuses recommandations furent mises en place, mais aucune n'impliqua un métro.

Une autre étude, conduite de 1976 à 1977, par Freeman, Fox & Associates et financée par la Banque mondiale, suggérait un système de rail au niveau de la rue. Le ministère des transports et des communications nouvellement formé (maintenant le DOTC) revit ensuite les recommendations, qui exigeaient un système en hauteur à cause des nombreuses intersections de la ville. La recommandation révisée, cependant, augmentait le prix du projet de 1,5 milliard de pesos à 2 milliard de pesos. Une étude supplémentaire fut menée par une autre entreprise étrangère et réalisée en moins de trois mois.

Le 12 juillet 1980, le président Ferdinand Marcos créa le Light Rail Transit Authority en vertu de l'ordre exécutif No. 603,[3] qui fut par la suite amendé deux ans plus tard,[4] et de nouveau en 1987.[5] Le responsable du LRTA nouvellement formé était le gouverneur du Métropolitain de Manile, le ministre des déplacement humain et la Première Dame,Imelda Marcos. Le LRTA était responsable de toutes les opérations du LRT de Manille mais se confinait principalement à la mise en place et à la régulation des tarifs, planifiant les extensions, et fixant les règles et la politique du LRT. Ce nouveau projet mené par le LRTA devint connu comme le "Metrorail" (la ligne jaune) était géré par une compagnie sœur de la Meralco appelée Metro, Inc.

L'assistance initiale pour le projet provint d'un prêt préférentiel du gouvernement belge d'une somme de trois cent millions de pesos. Sept cent million de pesos supplémentaires provinrent d'un consortium de compagnies comprenant Ateliers de Constructions Electriques de Charleroi (ACEC) et BN Constructions Ferroviaires et Métalliques (ces deux compagnies font maintenant partie de Bombardier Transportation), Tractionnel Engineering International (TEI) and Transurb Consult (TC). Le consortium fournissait tout ce dont le système avait besoin, depuis les trains jusqu'à la formation requise. Bien qu'on s'attendît à ce que le système se finançât de ses revenus en moins de vingt ans d'exploitation, on estima qu'il perdrait de l'argent au moins jusqu'en 1993. Par rapport à un profit espéré de 365 millions de pesos sur pendant sa première année d'exploitation, la perte fut estimée à 216 millions.

... La construction de ce que l'on appelle aujourd'hui la ligne jaune commença en octobre 1981 par la Construction et le Développement de la Corporation des Philippines (maintenant le Philippine National Construction Corporation) avec l'assistance de Losinger, une compagnie Suisse, et une filiale Philippaine de Dravo, une compagnie américaine. Le gouvernement désigna Electrowatt Engineering Services de Zurich pour superviser la construction et finalement devint responsable pour les études d'extension pour des projets futur. Durant la construction, la compagnie ouvrit des bureaux à Manille et finalement prévut un réseau avec 150 kilomètres de routes le long le de tous les couloirs en vingt ans. Le réseau envisagé par Electrowatt largement à partir des bases pour les plans d'extension courant.

Le LRT fut d'abord testé en fonctionnement en mars 1984 avec la première moitié de la ligne, de Baclaran à Central Terminal, fut officiellement ouverte au public le 1er décembre, 1984. La seconde moitié, de Central Terminal à Monumento, fut ouverte le 12 mai, 1985.

Après quelques années d'exploitation, une forte influence et utilisation intense finalement sonna le glas sur le LRT. En 1990, par exemple, la ligne jaune tomba si loin en mauvaise réparation à cause d'une usure prématurée des trains ...

Projets

Voir aussi

Sources

Références

  1. GMA Launches transit system, Philippine Star, 15 juillet 2003
  2. NUMBER OF MOTOR VEHICLES REGISTERED: Comparative, JAN.- DEC. 2003, 2004, 2005, Land Transportation Office, 23 janvier 2006
  3. Executive Order No. 603, Light Rail Transit Authority Company Profile, consulté le 7 avril 2006
  4. Executive Order No. 830, Light Rail Transit Authority Company Profile, consulté le 7 avril 2006
  5. Executive Order No. 210, Light Rail Transit Authority Company Profile, consulté le 7 avril 2006

Liens externes

  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
  • Portail des transports en commun Portail des transports en commun

Ce document provient de « M%C3%A9tro de Manille ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Metro de Manille de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Métro De Manille — ██████████ …   Wikipédia en Français

  • Métro de Manille — ██████████ …   Wikipédia en Français

  • Métro de manille — ██████████ …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Stations Du Métro De Manille — de Manille aux Philippines. Deux types de réseaux existent : le réseau aérien (LRT) et le MRT. Sommaire 1 Stations du LRT 1.1 Ligne Jaune LRT 1 1.2 Ligne Violette LRT 2 …   Wikipédia en Français

  • Liste des stations du metro de Manille — Liste des stations du métro de Manille Liste des stations du métro de Manille de Manille aux Philippines. Deux types de réseaux existent : le réseau aérien (LRT) et le MRT. Sommaire 1 Stations du LRT 1.1 Ligne Jaune LRT 1 1.2 Ligne Violette… …   Wikipédia en Français

  • Liste des stations du métro de manille — de Manille aux Philippines. Deux types de réseaux existent : le réseau aérien (LRT) et le MRT. Sommaire 1 Stations du LRT 1.1 Ligne Jaune LRT 1 1.2 Ligne Violette LRT 2 …   Wikipédia en Français

  • Liste des stations du métro de Manille — Liste des stations du métro de Manille, aux Philippines. Il existe deux réseaux : le réseau aérien (LRT) et le métro « lourd » MRT, ou « ligné bleue ». Plan du réseau (novembre 2010). Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Métro léger de Manille — ██████████10  …   Wikipédia en Français

  • Metro Manila — (Région Capitale Nationale NCR) Localisation de la Région Capitale Nationale (en rouge) dans les Philippines. Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Metro de Singapour — Métro de Singapour La station Jurong East, montrant un train C151 à l arrivée. Le Métro de Singapour (en anglais MRT : Mass Rapid Transit, chinois simplifié : 大众快速交通, malais : Sistem Pengangkutan Gerak Cepat ou tamoul : சிங்கை …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.