Makarios III


Makarios III
Makarios III
Μακάριος Γ
Makarios III and Robert F. Wagner NYWTS cropped.jpg
Mandats
1er président de la République de Chypre
16 août 19603 août 1977
Prédécesseur Nouvelle fonction
Successeur Spyros Kyprianou
Biographie
Nom de naissance Mikhaíl Khristodoúlou Moúskos
Date de naissance 13 août 1913
Lieu de naissance Blue Ensign of Cyprus (1922).svg Ano Panaïa
Date de décès 3 août 1977 (à 63 ans)
Lieu de décès Drapeau : Chypre Nicosie
Nationalité chypriote
Parti politique Indépendant
Profession ecclésiastique
Religion Orthodoxie

Coat of arms of Cyprus.svg
Présidents de la République de Chypre

Mikhaíl Khristodoúlou Moúskos (Μιχαήλ Χριστοδούλου Μούσκος), né le 13 août 1913 à Ano Panaïa et mort le 3 août 1977 à Nicosie, fut archevêque et primat de l'Église orthodoxe de Chypre sous le nom de Makários III (Μακάριος Γ΄) de 1950 à sa mort.

Il fut élu président de la République de Chypre en décembre 1959 et prit ses fonctions le 16 août 1960 à l'indépendance de Chypre. Réélu en 1968 et 1973, il resta en fonctions jusqu'à sa mort, sauf pendant une brève période en 1974 quand il fut déposé par un coup d'État militaire soutenu par la junte au pouvoir en Grèce.

En tant qu'évêque ayant assumé des fonctions de chef d'État, il est souvent appelé "éthnarque", en particulier en langue grecque, c'est-à-dire "chef d'une nation". Ce titre est une réminiscence du système ottoman des millets.

Biographie

Il naquit dans le village d'Ano Panaïa dans le district de Paphos. Il fut évêque de Kition en 1948 et archevêque de Chypre en 1950. Il fut un organisateur du mouvement de résistance chypriote EOKA (Organisation nationale des combattants chypriotes). Il assista en 1955 à la conférence de Bandung.

Les Britanniques l'exilèrent aux Seychelles en 1956 pour complicité de terrorisme en rapport avec son organisation. Quand les Grecs, les Turcs et les Britanniques s'accordèrent sur les termes pour l'indépendance de Chypre, Makários fut élu chef de l'État, essayant de composer entre les communautés grecque et turque du pays.

Bien que Chypre eût été admise dans le Commonwealth en mars 1961, Makários participa en septembre de la même année à la conférence des pays non-alignés à Belgrade. Alors que son mandat était sur le point de s'achever en 1965, il fut étendu jusqu’à 1968. À cette époque, les États-Unis le considéraient comme le « Castro de la Méditerranée » en raison de similarités idéologiques supposées avec le dirigeant cubain.

Statue de Makarios à Nicosie

Makários fut de nouveau élu aux élections de 1968 avec 97 % des votes. Tout en déclarant l’Énosis (rattachement à la Grèce) souhaitable, il fit campagne pour le maintien de l'indépendance de Chypre, à l'inverse de son adversaire, le psychiatre Tákis Evdókas, partisan de l’Énosis.

En 1974, la junte militaire au pouvoir en Grèce qui espérait remplacer Makários par un président favorable à l’Énosis profita de la mort du Général Grivas pour organiser et réaliser un coup d'État à Nicosie mettant au pouvoir Níkos Sampsón.

Le 19 juillet 1974, devant le Conseil de sécurité des Nations unies, Makários accusa la Grèce de mener une invasion de Chypre. Cette accusation d'invasion donna à la Turquie un prétexte, légitimé par le Traité de garantie, pour envahir à son tour le nord de l'île en août 1974 : ce fut l'Opération Attila.

En décembre 1974, Makários revint dans une île de Chypre divisée et reprit ses fonctions.

En 1977, il signa avec le dirigeant chypriote turc Rauf Denktaş une résolution qui prévoyait une fédération bi-communautaire et bi-zonale pour l'avenir de Chypre.

Makários mourut le 3 août 1977.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Makarios III de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MAKARIOS III — MAKARIOS III, MIKHAÍL KHRISTÓDHOULOS MOUSKOS (1913 1977) Né à Án o Panagkia, près de Páfos, dans une famille paysanne, le jeune Mikhaíl Khristódhoulos Mouskos ne peut faire des études que grâce à l’assistance d’un monastère. Après des études… …   Encyclopédie Universelle

  • Makarios III. — Makarios III.,   früher Michail Christodulos Mụskos, orthodoxer Theologe und Politiker auf Zypern, * Pano Panagia 13. 8. 1913, ✝ Nikosia 3. 8. 1977; 1948 50 Bischof von Kition, seit 1950 Erzbischof der autokephalen Kirche von Zypern, gewann als… …   Universal-Lexikon

  • Makarios III — Makȃrios III (Mihail Hristodulos Muskos) (1913 1977) DEFINICIJA ciparski arhiepiskop i političar, borac za nezavisnost Cipra; osnovao neovisnu Ciparsku republiku i bio njen prvi predsjednik (1959 1977) …   Hrvatski jezični portal

  • Makarios III — Archbishop Makarios III 1st President of the Republic of Cyprus In office August 16, 1960 – July 15, 1974 Vice President …   Wikipedia

  • Makarios III. — Erzbischof Makarios III. Statue von Makarios vor dem Palast des Erzbischofs in Nikosia Erzbischof Makarios III. (* 13. August …   Deutsch Wikipedia

  • Makarios III — /meuh kar ee euhs, ohs /; Gk. /mah kah rddee aws/ (Michael Christodoulos Mouskos), 1913 77, Cypriot statesman and Greek Orthodox prelate: archbishop and patriarch of Cyprus 1950 77; president 1960 77 (in exile 1974). * * * orig. Mikhai… …   Universalium

  • Makarios III — Michaíl Christodulu Muskos (en griego Μιχαήλ Χριστοδούλου Μούσκος) (Panagía, Pafos, Chipre, 13 de agosto de 1913 – Nicosia, 3 de agosto de 1977), llamado Makarios III en su función eclesiástica, fue un líder grecochipriota, arzobispo y primado de …   Wikipedia Español

  • Makarios III — orig. Mikhai Khristodolous Mouskos (13 ago. 1913, Ano Panankia, Chipre–3 ago. 1977, Nicosia). Arzobispo y primado de la Iglesia Ortodoxa de Chipre y presidente de Chipre (1959–77). Hijo de un pastor pobre, se ordenó en 1946, lo nombraron obispo… …   Enciclopedia Universal

  • Makarios III — noun Greek Orthodox bishop and archbishop of Cyprus and the first president of independent Cyprus (1913 1977) • Instance Hypernyms: ↑ethnarch …   Useful english dictionary

  • Makarios III. (Zypern) — Erzbischof Makarios III …   Deutsch Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.