Maison d'arrêt de Gradignan


Maison d'arrêt de Gradignan

La maison d'arrêt de Gradignan est le seul établissement pénitentiaire de Gironde, elle est située sur la commune de Gradignan, dans la communauté urbaine de Bordeaux.

Sommaire

Description

Construite en 1967 sur 6 hectares[1], cette maison d'arrêt a une capacité d'accueil de 407 places[2]. Elle est du ressort de la cour d'appel et du tribunal de grande instance de Bordeaux. Elle dispose de :

  • 2 quartiers maison d'arrêt hommes majeurs,
  • 1 quartier maison d'arrêt femmes,
  • 1 quartier mineurs,
  • 1 quartier de semi-liberté,
  • 650 m² de surface d'atelier.

Son bâtiment principal est composé de six étages. La durée d'incarcération moyenne en 2008 est de quatre mois[3].

Difficultés

Surpopulation

Comme de nombreuses prisons françaises, la maison d'arrêt de Gradignan connait depuis le début des années 2000 une constante augmentation de son nombre de détenus. En 2002, on en recense 619, Yvan Laurens, directeur de la maison d'arrêt déclare alors "C'est une situation digne de Zola au XXIe siècle, aux portes de Bordeaux"[4].En 2008, il y jusqu'à 890 détenus au mois de mai, le taux d'occupation atteint 220%, le personnel dénonce le manque de moyens de la prison et ses conséquences[5],[6].

Suicides

Le 16 décembre 2008, la prison enregistre son 3e suicide de l'année[7]. De 1996 à 2008, 34 suicides ont été dénombrés. La maison d'arrêt figure dans la liste des 20 prisons françaises ayant enregistré le plus grand nombre de suicides sur cette période[8].

Meurtre

Le 16 mars 2001, Michel Lestage qui effectuait son dernier jour de détention est égorgé par son codétenu. En juillet, l'inspection générale des services judiciaires préconise une sanction disciplinaire contre une partie du personnel. L'affectation du codétenu n'avait pas été étudiée alors qu'il présentait de graves troubles psychiatriques[9]. Ce meurtre relancera le débat sur les malades mentaux en prison[10].

Viol

En juillet 2009, l'État français est condamné par le tribunal administratif de Bordeaux à verser 8 000 € à un prisonnier violé par son codétenu en janvier 2005[11]. L'organisation et le fonctionnement du service de surveillance de la prison de Gradignan sont mis en cause. Cette décision de justice fait jurisprudence.

Prisonniers célèbres

  • François Besse, est incarcéré à Gradignan en 1971 où il doit purger une peine de 7 ans de prison. Il s'évade le 9 mai de la même année. Réincarcéré en 1973, il s'évade à nouveau le 7 août 1974[12].
  • Bruno Sulak, dit "l'Arsène Lupin des bijouteries" (Années 80)[13].
  • André Ségura, jusqu'à son transfert en 1997.
  • Maurice Papon, a été détenu à Gradignan du 7 au 10 octobre 1997, lors des premiers jours de son procès pour complicité de crimes contre l'humanité[14].

Les évasions

  • François Besse, s'évade par 2 fois (1971 et 1973) de la maison d'arrêt de Gradignan. Il écrira plus tard avoir bénéficié "des complicités tant intérieures qu'extérieures"[15].

Liens externes

Notes et références

  1. P. Faure, « Proposition pour la prison », dans Sud Ouest, 24 juillet 2009 [texte intégral (page consultée le 24 juillet 2009)] 
  2. (fr) Page de la maison d'arrêt sur site du ministère de la justice. Consulté le 29 août 2008
  3. (fr) Fabienne Cosnay, « Les détenus bossent pour s'évader », dans 20 minutes, 27 novembre 2008 (ISSN 1768-1391) 
  4. (fr) Visite à la maison d'arrêt de Gradignan sur le site des echos judiciaires girondins. Consulté le 29 août 2008
  5. (fr) La maison d'arrêt de Gradignan, en banlieue bordelaise, est en surpopulation de 220 % sur France 3 Aquitaine. Consulté le 29 août 2008
  6. (fr) Une cellule en prison sur Aqui.fr. Consulté le 29 août 2008
  7. (fr) Fabienne Cosnay, « La prison de Gradignan prise dans la spirale des suicides », dans 20 minutes, no 1522, 9 décembre 2008 (ISSN 1768-1391) 
  8. (fr) Dominique Richard, « Gradignan sous tension », dans Sud Ouest, 20 juillet 2009 
  9. (fr) Un détenu victime de quelques oublis… sur le site de l'Humanité. Consulté le 29 août 2008
  10. (fr) La folie sous écrou sur le site de l'Express. Consulté le 29 août 2008
  11. (fr) Pierre-Marie Lemaire, « L'État condamné pour un viol en prison », dans Sud Ouest, 18 juillet 2009 
  12. (fr) François Besse, le braqueur aux six évasions, retrouve la justice sur le site de l'Humanité. Consulté le 29 août 2008
  13. (fr) Bruno Sulak, l'aventurier perdu sur le site du Figaro. Consulté le 29 août 2008
  14. (fr) Proposition de résolution tendant à la création d'une commission d'enquête parlementaire chargée de déterminer les circonstances qui ont permis à Maurice Papon de ne pas être mis sous contrôle judiciaire et de se soustraire à l'obligation de se constituer prisonnier. sur le site de l'assemblée nationale. Consulté le 29 août 2008
  15. (fr)François Besse, Je suis un bandit d'honneur, mes prisons et mes cavales, Bruxelles, Paul Legrain éditeur [lire en ligne] 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maison d'arrêt de Gradignan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gradignan —  Ne pas confondre avec Draguignan. 44° 46′ 21″ N 0° 36′ 56″ W …   Wikipédia en Français

  • Chateau du Ha — Château du Hâ Château du Hâ Détail de la tour et mur d enceinte Présentation Période ou style Forteresse Début construction …   Wikipédia en Français

  • Château du Hâ — Détail de la tour et mur d enceinte Période ou style Forteresse Début construction 1454 Propriétaire actuel État français, Conseil général de la Gi …   Wikipédia en Français

  • Château du hâ — Détail de la tour et mur d enceinte Présentation Période ou style Forteresse Début construction …   Wikipédia en Français

  • Fort du Hâ — Château du Hâ Château du Hâ Détail de la tour et mur d enceinte Présentation Période ou style Forteresse Début construction …   Wikipédia en Français

  • Claude Bez — Pour les articles homonymes, voir Bez. Claude Bez est un ancien dirigeant français de football, né le 4 novembre 1940 et mort le 26 janvier 1999 des suites d une crise cardiaque. Personnalité emblématique et président des Girondins de Bordeaux,… …   Wikipédia en Français

  • Longue Longue — Longuè Longuè Longkana Agno Simon, alias Longuè Longuè, est un artiste musicien camerounais né à Douala en 1973. Sommaire 1 Biographie 2 Discographie 3 Notes et références 4 …   Wikipédia en Français

  • Longue longue — Longuè Longuè Longkana Agno Simon, alias Longuè Longuè, est un artiste musicien camerounais né à Douala en 1973. Sommaire 1 Biographie 2 Discographie 3 Notes et références 4 …   Wikipédia en Français

  • Longuè Longuè — Longkana Agno Simon, alias Longuè Longuè, est un artiste musicien camerounais né à Douala en 1973. Sommaire 1 Biographie 2 Discographie 3 Notes et références 4 …   Wikipédia en Français

  • Longué Longué — Longuè Longuè Longkana Agno Simon, alias Longuè Longuè, est un artiste musicien camerounais né à Douala en 1973. Sommaire 1 Biographie 2 Discographie 3 Notes et références 4 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.