Louis-Guillaume Ier De Bade


Louis-Guillaume Ier De Bade

Louis-Guillaume Ier de Bade

Épitaphe de Louis Ier de Bade
Ludwig Wilhelm en Turc

Louis Ier de Bade (Ludwig Wilhelm von Baden-Baden), dit Louis le Turc (Türkenlouis) par ses proches pour avoir victorieusement combattu les Turcs ou Louis le Rouge par les Ottomans à cause de son gilet rouge visible de loin (vêtement d'uniforme) qu'il revêtait sur les champs de batailles, né le 8 avril 1655 à Paris, et mort le 4 janvier 1707 à Rastadt, est margrave de Bade de 1677 à 1707.

Sommaire

Biographie

Son nom a été choisi par son grand-père le comte Wilhelm margrave von Baden-Baden (1593-1677), et son parrain (Ludwig XIV) Louis XIV roi de France.

Ludwig Wilhelm est le fils du prince Ferdinand Maximilian von Baden (1625-1669) et de la princesse Louise-Christine de Savoie-Carignan (1627-1689), sœur du prince Eugène-Maurice de Savoie-Carignan (Soissons) le père du célèbre Eugène de Savoie-Carignan, comte de Soissons.

Pour des raisons familiales, le prince Ludwig Wilhelm von Baden sous l'influence de sa mère refuse de suivre le comte Wilhelm margrave von Baden-Baden, donc de quitter Versailles pour se rendre en Allemagne (pays froid et brumeux..., selon ses dires). Pour cela, son père quitte Versailles et épouse en secondes noces la comtesse Maria Magdalena von Öttingen.

En 1669, Ludwig Wilhelm perd son père lors d'un accident de chasse près d'Heidelberg. En 1670 son grand-père, confie l'éducation de son petit-fils à un maître-professeur-précepteur Cosimo Marzi Medici qui les enseigne les arts de la guerre et la connaissance du monde et de la vie consistant à devenir l'héritier et le digne successeur des Ferdinand Maximilians.

Il assiste à des conférences juridiques au monastère de la Visitation à Besançon (France) lors d'une visite à sa tante religieuse Katharina Franziska Henriette von Baden. Il voyage énormément sur Genève, Milan, Florence, étudie le droit avec le vice-roi de Naples, et se rend à Rome pour rencontrer le pape Clément X.

Le jeune Ludwig Wilhelm commence sa carrière militaire en 1674 à l'âge de 19 ans dans l'armée impériale, en ayant comme maître d'instruction militaire Raimund le très célèbre des Montecuccoli. Pour son comportement remarquable à Philippsburg, Louis Ier de Bade se voit confier par l’empereur Léopold Ier un régiment d'infanterie.

À la mort de son grand-père survenue le 22 mai 1677, il devient margrave de Bade-Bade, mais il est souvent absent pour cause de guerre au service de l'empereur du Saint-Empire romain germanique. Après le traité de Nimègue (1678-1679), l'empereur Léopold Ier le nomme commandant. Il acquiert son surnom de Louis le Rouge ou Louis le Turc durant la guerre contre les Turcs (1683-1699). Il participa à la libération de Vienne en (1683). Lors de la guerre contre les Turcs, Louis Ier obtient à Slankamen le 19 août 1691 une de ses plus grandes victoires. Léopold Ier le nomme général de corps d'armée de toutes les troupes impériales. En reconnaissance pour ses nombreuses victoires contre les Turcs il est décoré de l'Ordre de la Toison d'or.

* Le Marquis de Villars écrivit sur lui en 1687 : Ludwig Wilhelm, le Turc-Louis possède un grand courage, une vue claire et sûre sur les champs de batailles. Très actif, vigilant, toujours sur son cheval par tous temps, il est devenu un grand soldat. L'arrogance lui est coutumière, il entend peu les conseils, et s'il doit les suivre, il les corne tard et jamais sans en avoir apporté au moins quelques modifications. La vie auprès de la cour lui est inappropriée, puisqu'il parle trop librement et vigoureusement avec les ministres. C'est un grand militaire, il possède ce que tout le monde doit avoir pour conduire dignement une armée ; mais possède également tous les défauts qui empêchent à quiconque l'envie de lui confier ses vertus.

Peu après son mariage avec la charmante Sibylla Augusta, Ludwig Wilhelm part le 19 août 1691 en guerre contre les Ottomans, et obtient son plus grand triomphe lors de la bataille de Slankamen (Serbie) au nord-ouest de Belgrade. Pour cela l'empereur Léopold Ier le nomme général de corps d'armée de toutes les troupes impériales, titre exceptionnel car il n'a été donné que cinq fois en un siècle. Ludwig Wilhelm reçoit pour son dévouement et ses faits d'armes dans la lutte contre les Ottomans l'Ordre de la Toison d'or.

Ses possessions sont ravagées lors de la guerre de la ligue d'Augsbourg qui oppose la France au Saint-Empire (1688-1697). Il combat les Français pour le Palatinat rhénan (1693) et prouve son talent de stratège dans plus de vingt batailles.

Son château de Baden-Baden ayant été détruit par les Français, Louis Ier de Bade fait construire à Rastadt un palais d'après le modèle du château de Versailles.

Au cours de la guerre de Succession d'Espagne, il obtient du gouverneur militaire Ezéchiel de Mélac la reddition de la citadelle de Landau après quatre mois de siège (1702). C'est au cours de la bataille de Blenheim, combat décisif également connu comme la bataille de Höchstädt, et qui eu lieu le 13 août 1704, que Ludwig Wilhelm fut mortellement blessé. Transporté dans sa ville de Rastatt, il succomba des suites de ses blessures le 4 janvier 1707.

Tombeau

Le tombeau de Ludwig Wilhelm se trouve dans l'église de Baden-Baden (Stiftskirche) où l'on peut apercevoir son épitaphe gravé sur un autel de style baroque représentant la justice, le courage et la sagesse trois symboles attribués à son personnage. Son cœur et ses organes internes ont été enterrés dans le monastère Lichtenthal qui était le lieu culte de la famille.

Ludwig Wilhelm von Baden appartint à la remière branche de la Maison de Bade elle-même issue de la première branche de la dynastie de Habsbourg, Il appartint à la lignée de Baden-Bade dite lignée Bernardine, cette lignée s'éteignit en 1771.

Rastatt

La ville de Baden-Baden détruite, Ludwig Wilhelm choisit comme résidence principale la ville de Rastatt et réorganise son palais en prenant comme modèle le château de Versailles entre 1697-1707. Le château de Rastatt est considéré comme une merveille et la première résidence royale Allemande après le modèle français. Les architectes de ce joyaux sont Domenico Trezzini (1670–1734) et son adjoint Egidio Rossi (1679-1715).

Famille

Franziska Sibylla Augusta

Louis Ier de Bade appartient à la première branche de la maison de Bade, elle-même issue des ducs de Zäringhen, margraves de Vérone. Il appartient à la lignée des Baden-Baden dite lignée Bernardine, cette lignée s'éteint en 1771.

Le 27 mars 1690 le comte épouse une des plus jeune princesse (Sibylle Augusta von Sachsen-Lauenburg) Franziska Sibylla Augusta du duché de Saxe-Lauenbourg. née le 21 janvier 1675 à Ratzeburg dans le land de Holstein, Augusta mourra à l'âge de 58 ans le 10 juillet 1733 après avoir été régente du margraviat pour ses fils.


Descendants

Ses quatre quartiers

 
Wilhelm von Baden-Baden (1593-1677)
 
princesse Katharina Ursula von Hohenzollern-Hechingen (-1640)
 
 
prince Thomas de Savoie-Carignan (1595-1656)
 
comtesse Marie de Bourbon-Condé (1606-1692), comtesse de Soissons {{{Wilhelm von Baden-Baden (1593-1677) }}} {{{ princesse Katharina Ursula von Hohenzollern-Hechingen (-1640) }}} {{{prince Thomas de Savoie-Carignan (1595-1656) }}} {{{comtesse Marie de Bourbon-Condé (1606-1692), comtesse de Soissons }}}
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ferdinand Maximilian von Baden-Baden (1625-1669)
 
 
 
 
 
 
Louise-Christine de Savoie-Carignan (1627-1689
 
 
 
{{{Ferdinand Maximilian von Baden-Baden (1625-1669) }}} {{{Louise-Christine de Savoie-Carignan (1627-1689 }}}
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Louis-Guillaume Ier de Bade (1655-1707) {{{Louis-Guillaume Ier de Bade (1655-1707)}}}

Batailles

Louis Ier de Bade participe au cours de sa carrière militaire à cinquante-sept batailles, dont :

Voir aussi

Liens internes

Liens externes et sources

dewikipedia.org

  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne

Ce document provient de « Louis-Guillaume Ier de Bade ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis-Guillaume Ier De Bade de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis-Guillaume Ier de Bade — Épitaphe de Louis Ier de Bade …   Wikipédia en Français

  • Louis-guillaume ier de bade — Épitaphe de Louis Ier de Bade …   Wikipédia en Français

  • Guillaume Ier de Bade-Bade — Pour les articles homonymes, voir Guillaume Ier. Le margrave Guillaume Ier de Bade Bade (en allemand, Wilhelm I von Baden Baden) (né à Baden Baden le 30 juillet 1593 et y décédé le 22 mai 1677) fut régent du margraviat de… …   Wikipédia en Français

  • Louis-Guillaume de Bade — Louis Guillaume Ier de Bade Épitaphe de Louis Ier de Bade …   Wikipédia en Français

  • Louis-Philippe Ier — Pour les articles homonymes, voir Louis Philippe d Orléans. Louis Philippe Ier Louis Philippe …   Wikipédia en Français

  • Louis-Guillaume de Bade-Bade — (en allemand, Ludwig Wilhelm von Baden Baden), dit Louis le Turc (Türkenlouis) par ses proches pour avoir victorieusement combattu les Turcs ou Louis le Rouge par les Ottomans à cause du gilet rouge visible de loin de l uniforme qu il revêtait… …   Wikipédia en Français

  • Guillaume Ier d'Allemagne — Pour les articles homonymes, voir Guillaume Ier. Guillaume Ier Guillaume Ier d Allemagne vers 1884 …   Wikipédia en Français

  • Louis-Guillaume Otto — Otto Louis Guillaume, Comte de Mosloy Louis Guillaume Otto (1753 ou 1754 9 novembre 1817) est un diplomate français des XVIIIe et XIXe siècles …   Wikipédia en Français

  • Charles Ier de Bade — Pour les articles homonymes, voir Charles Ier de Bade (1425 1475) et Charles Ier. Charles Frédéric de Bade Charles Ier Frédé …   Wikipédia en Français

  • Charles Ier De Bade — Pour les articles homonymes, voir Charles Ier de Bade (1425 1475) et Charles Ier. Charles Ier de Bade Charles …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.