Logique De La Connaissance Commune

Logique De La Connaissance Commune

Logique de la connaissance commune

La logique de la connaissance commune est une extension de la logique épistémique qui formalise la notion de connaissance commune (ou de savoir commun) d'un groupe d'agents dans un sens fort.

L'application de la logique de la connaissance commune à l'économie a été promue par Robert Aumann, « Prix Nobel » d'économie 2005.

Un exemple

Dans un premier temps, envisageons une situation très simple. Considérons un groupe constitué de deux agents Alice et Bernard. Supposons que chacun conduit une voiture en France et se présente à une intersection. Bernard arrive sur la voie située à gauche de celle d'Alice. Alice va-t-elle s'engager sur l'intersection ?

Le raisonnement que fait Alice (et que fait instinctivement chaque conducteur) est le suivant. « Je m'engage parce que le code de la route dit que je peux le faire et parce je sais que Bernard ne va pas s'engager, parce que Bernard sait que le code de la route ne l'autorise pas à le faire et parce qu'il sait qu'Alice qui connait le code de la route, peut s'y engager si elle a le droit de le faire et parce qu'elle sait qu'il connait le code de la route et qu'il ne se s'engagera que si etc. ». Plus simplement, Alice va s'engager dans l'intersection parce que le code de la route l'y autorise, mais aussi parce qu'elle sait que le code de la route l'y autorise, mais aussi parce qu'elle sait que Bernard sait qu'elle sait que le code de la route l'y autorise et qu'elle sait que Bernard sait qu'elle sait que Bernard sait que le code de la route l'y autorise et ainsi de suite. Il y a une conjonction infinie de connaissances.

On dit alors plus simplement quAlice s'engagera dans l'intersection parce qu'elle sait qu'elle peut le faire sans danger, parce que la règle de la priorité à droite du code de la route français est une connaissance commune du groupe constitué dAlice et de Bernard.

Connaissance partagée et connaissance commune

Soit G un groupe d'agents. Une proposition \varphi est connaissance partagée du groupe G si pour tout i\in G on a K_i(\varphi). Plus formellement E_G(\varphi) =_{def} \bigwedge_{i\in G} K_i(\varphi) (où \,\wedge est la conjonction). Donc E_G(\varphi) peut se lire \,\varphi est un fait connu de tout le groupe G, ou le groupe G sait que \,\varphi.

La connaissance partagée peut s'itérer ainsi E_G^3(\varphi) signifie le groupe G sait que le groupe G sait que le groupe G sait que \,\varphi, tandis que E_G^k(\varphi) signifie le groupe G sait que répété k fois le groupe G sait que \,\varphi.

La connaissance commune est alors C_G(\varphi) =_{def} \bigwedge_{k=0}^{\infty}E_G^k(\varphi).

Sources

  • J-J Ch. Meyer and W van der Hoek Epistemic Logic for Computer Science and Artificial Intelligence, volume 41, Cambridge Tracts in Theoretical Computer Science, Cambridge University Press, 1995. (ISBN 0-52146-014-X)
  • R. Fagin, J. Y. Halpern, Y. Moses, and M. Y. Vardi. Reasoning about Knowledge, The MIT Press, 1995. (ISBN 0-26256-200-6)
  • Portail de la logique Portail de la logique
  • Portail des mathématiques Portail des mathématiques
  • Portail de l’économie Portail de l’économie
Ce document provient de « Logique de la connaissance commune ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Logique De La Connaissance Commune de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Logique de la connaissance commune — La logique de la connaissance commune est une extension de la logique épistémique qui formalise la notion de connaissance commune (ou de savoir commun) d un groupe d agents dans un sens fort. L application de la logique de la connaissance commune …   Wikipédia en Français

  • Logique epistemique — Logique épistémique La logique épistémique est la logique de la connaissance d agents pris individuellement. Son nom vient du verbe grec epistémei qui signifie savoir, qui a aussi produit le mot épistémologie. Ses créateurs sont E. J. Lemmon and… …   Wikipédia en Français

  • Logique Épistémique — La logique épistémique est la logique de la connaissance d agents pris individuellement. Son nom vient du verbe grec epistémei qui signifie savoir, qui a aussi produit le mot épistémologie. Ses créateurs sont E. J. Lemmon and Jaakko Hintikka.… …   Wikipédia en Français

  • Logique Déontique — La logique déontique (du grec déon, déontos : devoir, ce qu il faut, ce qui convient) tente de formaliser les rapports qui existent entre les quatre alternatives d une loi : l obligation, l interdiction, la permission et le facultatif.… …   Wikipédia en Français

  • Logique deontique — Logique déontique La logique déontique (du grec déon, déontos : devoir, ce qu il faut, ce qui convient) tente de formaliser les rapports qui existent entre les quatre alternatives d une loi : l obligation, l interdiction, la permission… …   Wikipédia en Français

  • Logique épistémique — La logique épistémique est la logique de la connaissance d agents pris individuellement. Son nom est tiré du nom grec epistḗmē qui signifie connaissance (du verbe epístamai savoir ), d où vient aussi le mot épistémologie. Ses créateurs sont E. J …   Wikipédia en Français

  • Logique déontique — La logique déontique (du grec déon, déontos : devoir, ce qu il faut, ce qui convient) tente de formaliser les rapports qui existent entre les quatre alternatives d une loi : l obligation, l interdiction, la permission et le facultatif.… …   Wikipédia en Français

  • Logique Modale — La logique modale est une logique à laquelle on a ajouté des modificateurs, qu’on pourrait comprendre en grammaire comme des adverbes. Par exemple, on peut modifier la proposition « Il pleut » comme ceci : Il est possible qu’il… …   Wikipédia en Français

  • connaissance — [ kɔnɛsɑ̃s ] n. f. • conoissance XIe; de connaître I ♦ 1 ♦ Fait, manière de connaître. La connaissance d un objet. ⇒ conscience; compréhension, représentation. Connaissance de choses nouvelles. ⇒ découverte. Il a une bonne connaissance de la… …   Encyclopédie Universelle

  • Logique modale — La logique modale est une logique à laquelle on a ajouté des modificateurs, qu’on pourrait comprendre en grammaire comme des adverbes. Par exemple, on peut modifier la proposition « Il pleut » comme ceci : Il est possible qu’il… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»