Les fausses confidences


Les fausses confidences

Les Fausses Confidences

Les Fausses Confidences

Illustration de Les Fausses Confidences


Auteur Marivaux
Genre Comédie
Pays d'origine France France
Lieu de parution Paris
Éditeur Prault père
Date de parution 1738
Date de la 1re représentation 16 mars 1737
Metteur en scène Comédiens italiens
Lieu de la 1re représentation Hôtel de Bourgogne

Les Fausses Confidences est une comédie en trois actes et en prose de Marivaux créée pour la première fois le 16 mars 1737 par les Comédiens italiens à l’Hôtel de Bourgogne.

L’idée de provoquer l’amour par de fausses confidences a été souvent mise en œuvre avant et après Marivaux. Cette comédie à l’intrigue bien conduite, sagement développée, aux caractères aimables et en relief, aux situations comiques et intéressantes n’ayant pas obtenu, à ses débuts, tout le succès qu’elle méritait, elle reçut néanmoins un accueil plus favorable à sa reprise au Théâtre-Français en 1793.

Personnages

  • Araminte, riche veuve et fille de Madame Argante
  • Dorante, neveu de Monsieur Rémy
  • Monsieur Rémy, procureur et oncle de Dorante
  • Madame Argante, mère d’Araminte
  • Arlequin, valet d’Araminte (qui deviendra au cours de la pièce le valet de Dorante)
  • Dubois, ancien valet de Dorante et valet actuel d’Araminte
  • Marton, suivante d’Araminte
  • Le Comte, prétendant d’Araminte
  • Un domestique, parlant
  • Un garçon joaillier.

L’histoire

Dorante, un jeune homme d’une famille honorablement connue se trouve ruiné. Un ancien valet, Dubois, qui est maintenant au service d’une jeune veuve, riche, bonne, sans vanité, entreprend de la lui faire épouser, le voyant épris de cette dame. Il engage Dorante à se faire présenter dans la maison en tant qu’intendant par M. Rémi, son oncle, qui est procureur de ladite dame.

Toute l’action est menée par Dubois, ayant organisé un stratagème redoutable pour rendre Araminte amoureuse de Dorante.

Araminte est bien disposée pour lui dès l’abord ; elle lui trouve l’air distingué : il est bien fait de sa personne, bien recommandé ; elle l’arrête. Elle est en procès avec un comte qui l’épouserait volontiers pour mettre un terme à ce procès qu’il craint de perdre. Quant à elle, elle ne se sent aucune envie d’épouser le comte, et elle charge Dorante d’examiner ses papiers et de lui dire si elle a quelque chance de gagner. Dubois, qui survient pendant cette conversation, feint d’être étonné de voir Dorante.

Mr Remi décide d’une union entre Marton et Dorante, celle-ci ayant hérité de quelque fortune. Bien que cette nouvelle ne fasse pas partie du stratagème de Dubois, elle sert bien leurs intérêts, puisqu’elle a pour but de rendre Araminte jalouse par la suite.

Araminte, qui se trouve seule avec Dubois, lui demande quelques renseignements sur son nouvel intendant. Dubois lui dit que c’est le plus honnête homme du monde, instruit, probe, distingué, mais qu’il a une folie en tête : il est amoureux. On lui a proposé plusieurs partis fort avantageux qu’il a tous refusés pour son fol amour.

Lorsque Araminte demande à Dubois s’il connaît la personne qui lui a inspiré cette passion, Dubois lui confie que c’est elle-même. Araminte est étonnée, mais touchée en même temps. Tout en se disant qu’elle ne devrait pas garder son intendant, elle ne peut se résoudre à le renvoyer tout de suite et décide d’attendre au moins un peu.

La mère d’Araminte a, de son côté, ordonné à Dorante de dire à sa fille qu’elle perdra son procès, pour qu’elle n’ait d’autre choix que celui d’épouser le comte, mais Dorante lui conseille tout de même de plaider. Un portrait mystérieux est alors envoyé au domicile d’Araminte, celle-ci ouvre la boîte et découvre que c’est un portrait d’elle. On découvrira plus tard que ce portrait a été envoyé pour Dorante, il se jette alors à ses genoux, lui avoue son amour et lui demande pardon. Araminte lui pardonne.

Marton, ayant compris que Dorante ne s’intéresse nullement à elle, subtilise une lettre, sous les conseils de Dubois. Cette lettre, écrite par Dorante, à un destinataire imaginaire, fait part de sa passion pour Araminte et de son désir de la quitter, par honte de l’avoir offensé. Marton voit en cette lettre une vengeance idéale, et la fait lire au Comte. Cette lettre avait alors pour but de rendre publique la passion de Dorante. Dorante se présente ensuite pour faire ses adieux à Araminte, celle-ci finit par avouer à son intendant qu’elle l’aime. Il lui confesse alors que la plupart des rapports qu’on lui a faits étaient de fausses confidences, et que c’est Dubois qui a tout mené. Il n’y a de vrai que l’amour profond qu’il avait conçu pour Araminte. Elle lui pardonne tout en faveur de cet amour et de sa franchise, et ils conviennent de s’épouser.

Bibliographie

Édition princeps.
  • J. Y. Boriaud, « Les Jeux de l’être et du paraître dans les Fausses confidences », L’Information Littéraire, 1988, n° 40 (1), p. 16-19.
  • (en) Alfred Cismaru, « The ‘Molieresque’ Origins of Les Fausses confidences », Kentucky Romance Quarterly, 1968, n° 15, p. 223-29.
  • Monique Claisse, « Approches du discours : formes et variations dans Les Fausses Confidences », Revue Marivaux, 1990, n° 1, p. 17-25.
  • Michel Gilot, « Du Jeu de l’amour et du hasard aux Fausses confidences : remarques sur l’évolution du théâtre de Marivaux », Études Littéraires, Summer 1991, n° 24 (1), p. 9-18.
  • Sjef Houppermans, « La Pensée du corps chez Marivaux : de L’Ile des esclaves aux Fausses confidences », Franck Salaün, Éd. et intro., Pensée de Marivaux, Amsterdam, Rodopi, 2002, p. 55-67
  • Judd D. Hubert, « Les Fausses Confidences et ‘l’intendant de qualité’ », Kentucky Romance Quarterly, 1973, n° 20, p. 153-61.
  • Christoph Miething, « Le Problème Marivaux : le faux dans Les Fausses Confidences », Études Littéraires, été 1991, n° 24 (1), p. 81-94.
  • Maryse Laffitte, « Mensonge, amour et séduction dans Les Fausses Confidences de Marivaux », Revue Romane, 2005, n° 40 (2), p. 257-73.
  • Gilles Revaz, « L’Illusion dans l’énonciation comique (Corneille et Marivaux) », Littératures Classiques, hiver 2002, n° 44, p. 97-114.
  • (en) Jodi Samuels, « Theatrical Letters in Eighteenth-Century France », Text & Presentation, Apr. 2000, n° 21, p. 43-55.
  • Jacques Scherer, « Analyse et mécanisme des Fausses confidences », Cahiers de la Compagnie Madeleine Renaud-Jean Louis Barrault, 1960, n° 28, p. 11-19.
  • Antoine Spacagna, « Structure dramatique et jeux linguistiques dans Les Fausses Confidences de Marivaux », RLA, 1989, n° 1, p. 306-15.
  • Henri Suhamy, « Malvolio et la comédie du trouble-fête », Q/W/E/R/T/Y, Oct 1995, n° 5, p. 21-25.
  • André Tissier, Les Fausses Confidences de Marivaux : analyse d’un ‘jeu’ de l’amour, Paris, Éds. d’Enseignement Supérieur, 1976.
  • Éric Turcat, « L’Espace triangulaire de la duplicité : les Fausses Confidences et leurs antichambres », Neophilologus, July 2000, n° 84 (3), p. 359-70.

Source

  • Jean Fleury, Marivaux et le marivaudage, Paris, Plon, 1881, p. 136-38

Lien externe

  • Portail du théâtre Portail du théâtre
  • Portail des arts du spectacle Portail des arts du spectacle
Ce document provient de « Les Fausses Confidences ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les fausses confidences de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les Fausses Confidences — Auteur Marivaux Genre Comédie Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Les Fausses Confidences —    Comédie dramatique de Daniel Moosmann, d après la pièce de Marivaux, avec Jean Pierre Bouvier, Roger Coggio, Fanny Cottençon, Brigitte Fossey, Michel Galabru, Micheline Presle.   Pays: France   Date de sortie: 1984   Technique: couleurs… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Les Serments Indiscrets — Illustration de Bertall. Auteur Marivaux Genre Comédie Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Les Serments indiscrets — Illustration de Bertall. Auteur Marivaux Genre …   Wikipédia en Français

  • Les serments indiscrets — Illustration de Bertall. Auteur Marivaux Genre Comédie Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Les Acteurs De Bonne Foi — Auteur Marivaux Genre Comédie Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Les Acteurs de bonne foi — Auteur Marivaux Genre Comédie Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Les Sinceres — Les Sincères Les Sincères Bertall. Auteur Marivaux Genre Comédie Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Les Sincères — Bertall. Auteur Marivaux Genre Comédie …   Wikipédia en Français

  • Les acteurs de bonne foi — Auteur Marivaux Genre Comédie Pays d origine …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.