Les Poetes maudits


Les Poetes maudits

Les Poètes maudits

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poète (homonymie).

Les Poètes maudits est un ouvrage de Paul Verlaine publié en 1888.

Le poète y rend hommage au Parnasse français « décadent » qui marqua la fin du Second Empire et les débuts de la Troisième République. Sont ainsi honorés de longues notices 6 poètes : Tristan Corbière, Arthur Rimbaud, Stéphane Mallarmé, Marceline Desbordes-Valmore, Gérard de Nerval et Pauvre Lelian (anagramme de Paul Verlaine). Les commentaires éclairés de Paul Verlaine, qui fréquentait personnellement ces auteurs, se ponctuent d'anecdotes de première main.

La notion romantique de malédiction du poète apparaît déjà en 1832 dans l'ouvrage d'Alfred de Vigny, Stello qui expose le problème des rapports entre poètes et société, anticipant la pièce Chatterton[1] : « (...) du jour où il sut lire il fut Poète, et dès lors il appartint à la race toujours maudite par les puissances de la terre...  ». Figure tragique poussée à l'extrême, versant à l'occasion dans la démence, l'image du poète maudit constitue, en quelque sorte, le sommet indépassable de la pensée romantique. Elle domine une conception de la poésie caractéristique de la seconde moitié du XIXe siècle.

L'expression « poète maudit » ayant fait florès, elle peut aujourd'hui qualifier d'autres auteurs que les amis de Verlaine [2] . Elle désigne en général un poète qui, incompris dès sa jeunesse, rejette les valeurs de la société, se conduit de manière provocante, dangereuse, asociale ou autodestructrice (en particulier avec la consommation d'alcool et de drogues), rédige des textes d'une lecture difficile et, en général, meurt avant que son génie ne soit reconnu à sa juste valeur[3]. Ont ainsi pu recevoir ce qualificatif Verlaine lui-même, mais aussi des auteurs comme François Villon, Thomas Chatterton, Aloysius Bertrand, Gérard de Nerval, Charles Baudelaire, Lautréamont, Petrus Borel, Charles Cros, Germain Nouveau, Léon Deubel, Émile Nelligan, Antonin Artaud, Armand Robin, Olivier Larronde ou encore, John Keats, et Edgar Allan Poe.

Sommaire

Notes et références

  1. Alfred de Vigny, Consultations du Docteur Noir : Stello ou les Diables bleus, texte consultable sur le site de Gallica
  2. Pierre Seghers, Poètes maudits d'aujourd'hui: 1946-1970, éd. Seghers, Paris, 1973
  3. Myriam Bendhif-Syllas , Une histoire de l’écrivain maudit, in Acta Fabula, vol. 6, n°2, 2005 article en ligne

Bibliographie

  • Pierre Seghers, Poètes maudits d'aujourd'hui: 1946-1970, éd. Seghers, Paris, 1972
  • Anthologie des poètes maudits du XXe siècle, éd. Belfond, Paris, 1985
  • Pascal Brissette, La Malédiction littéraire. Du poète crotté au génie malheureux, éd. Presses de l'Université de Montréal, coll. «Socius», Montréal, 2005
  • Till R. Kuhnle, Portrait du poète en voyou, maudit, crapaud... Aspects d’une poétique de la modernité, in Cahiers Benjamin Fondane, no 9, 2006, 59-72
  • Pascal Brissette, Poète malheureux, poète maudit, malédiction littéraire. Hypothèses de recherche sur les origines d’un mythe, in Contextes, mai 2008, article en ligne

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de la poésie Portail de la poésie
Ce document provient de « Les Po%C3%A8tes maudits ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Poetes maudits de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les Poètes Maudits — Pour les articles homonymes, voir Poète (homonymie). Les Poètes maudits est un ouvrage de Paul Verlaine publié en 1888. Le poète y rend hommage au Parnasse français « décadent » qui marqua la fin du Second Empire et les débuts de la… …   Wikipédia en Français

  • Les poètes maudits — Pour les articles homonymes, voir Poète (homonymie). Les Poètes maudits est un ouvrage de Paul Verlaine publié en 1888. Le poète y rend hommage au Parnasse français « décadent » qui marqua la fin du Second Empire et les débuts de la… …   Wikipédia en Français

  • Les Poètes maudits — Pour les articles homonymes, voir Poète (homonymie). Première édition de 1884. Les Poètes maudits est un ouvrage d …   Wikipédia en Français

  • Poètes maudits — Les Poètes maudits Pour les articles homonymes, voir Poète (homonymie). Les Poètes maudits est un ouvrage de Paul Verlaine publié en 1888. Le poète y rend hommage au Parnasse français « décadent » qui marqua la fin du Second Empire et… …   Wikipédia en Français

  • Les Poètes de sept ans — est un poème en alexandrins d Arthur Rimbaud daté par lui du 26 mai 1871[1] et figurant dans la lettre qu il adresse à Paul Demeny le 10 juin[2]. Sommaire 1 Présentation et contexte …   Wikipédia en Français

  • Poètes maudits —   [po ɛːt mo di; französisch »verfemte Dichter«], von A. de Vigny geschaffene Bezeichnung (»Stello«, 1832), die durch P. Verlaines Schrift »Les poètes maudits« (1884; erweitert 1888) berühmt wurde. Sie gilt als Symbol des einsamen, von der… …   Universal-Lexikon

  • Les Étrennes des orphelins — est un poème d Arthur Rimbaud vraisemblablement composé à la fin de l année 1869, et publié le 2 janvier 1870 dans La Revue pour tous, après que l auteur eut effectué quelques coupes à la demande de l éditeur[1]. Si l on excepte les… …   Wikipédia en Français

  • Les Remembrances du vieillard idiot (Rimbaud) — Pour les articles homonymes, voir Les Remembrances du vieillard idiot. Les Remembrances du vieillard idiot est un poème d’Arthur Rimbaud, intégré dans l’Album zutique, recueil constitué en 1871 et 1872 par plusieurs poètes, notamment Verlaine,… …   Wikipédia en Français

  • Les Amours Jaunes — Tristan Corbière Tristan Corbière Édouard Joachim Corbière, dit Tristan Corbière, né le 18 juillet 1845 au manoir de Coat Congar à Morlaix (Finistère) et mort le 1er mars 1875 à Morlaix, est un poète français …   Wikipédia en Français

  • Les Paradis artificiels — est un essai de Charles Baudelaire paru en 1860, où le poète traite de la relation entre les drogues et la création poétique. Baudelaire met cependant en question l intimité du lien qui pourrait exister entre les drogues et le poète, le poète… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.