Alexandre Grin
Alexandre Grine
Portrait d'Alexandre Grine.
Portrait d'Alexandre Grine.

Nom de naissance Alexandre Stepanovitch Grinievski
Activités écrivain
Naissance 23 août 1880
Slobodskoï
Décès 8 juillet 1932
Staryï Krym
Langue d'écriture Russe
Mouvement réalisme romantique

Alexandre Grine (en russe : Александр Грин) de son vrai nom Alexandre Stepanovitch Grinievski (en russe : Александр Степанович Гриневский), né à Slobodskoï (Russie) le 23 août 1880 mort à Stary Krym (URSS) le 8 juillet 1932, est un écrivain russe représentant du réalisme romantique.

Sommaire

Biographie

Né à Slobodskoï, dans le gouvernement de Viatka (aujourd'hui oblast de Kirov), Alexandre Grin avait un père polonais (Stefan Gryniewski 1843-1914) issu de la petite noblesse polonaise du gouvernement de Wilna qui fut exilé à cause de son opposition au régime impérial, lors du soulèvement de janvier 1863. Sa mère, Anna née Lepkova (1857-1895), était russe et mourut lorsqu'il était dans sa treizième année. Alexandre Grin avait deux sœurs, Antonina née en 1887 morte à Varsovie en 1969 et Ekaterina née en 1889 et morte en 1968 à Orenbourg, et un frère Boris né en 1894 et mort en 1949 à Léningrad.

Le jeune Alexandre rêvait de devenir marin à la faveur de lectures à propos d'explorateurs et de grands navigateurs. Il fit même des tentatives de fugues du domicile paternel. Il abandonna ses études en 1896 après avoir passé 4 années à l'école municipale de Viatka et se rendit à Odessa qui était alors un port cosmopolite et moderne de l'Empire russe. Il erra quelque temps à la recherche d'un travail et parvint à se faire engager sur un bateau faisant la navette entre Odessa et Batoumi sur la mer Noire. Ensuite il devint pêcheur, bûcheron, orpailleur dans l'Oural et enfin soldat.

Il prit parti alors pour le mouvement socialiste révolutionnaire (SR) et déserta. Commencèrent des années d'activisme révolutionnaire. En 1903, il fut arrêté par la police à cause de ses activités de propagande auprès des marins de Sébastopol. Il fit une tentative de fuite et fut condamné à deux ans de prison qu'il n'effectua qu'en partie grâce à une amnistie impériale.

Il fut arrêté de nouveau en 1906 et fut cette fois condamné à quatre ans de prison à efffectuer à Tourinsk, dans le gouvernement de Tobolsk. Mais il réussit à s'enfuir pour Viatka et sous une fausse identité à s'installer à Moscou. Il y écrivit son premier ouvrage engagé Le service du soldat Panteleïev sous les initiales ASG, mais l'ouvrage jugé séditieux fut confisqué. Il publia sous le pseudonyme d'Alexandre Grin Chapeau invisible en 1908 qui retraçait des histoires de révolutionnaires. Peu à peu Alexandre Grin conquit un public intéressé par son engagement révolutionnaire et fit paraître dans l'Empire régulièrement romans et nouvelles entre 1909 et 1916, se passant dans des pays imaginaires, pour lesquels le lecteur faisait vite le parallèle avec la situation de l'Empire russe finissant. En 1912 il se fixa à Saint-Pétersbourg où il écrivit essentiellement des récits.

Grin fut exilé en 1916 dans le Grand duché de Finlande qui vivait ses derniers moments dans l'Empire. Dès les premiers jours de la révolution de février, il se rendit à Petrograd (l'ancienne Saint-Pétersbourg et future Léningrad) afin de participer aux manifestations. Il écrivit au printemps A pied vers la révolution, mais les événements allaient le décevoir. Il combattit dans l'Armée rouge en 1919 pendant la guerre civile, mais fut frappé par le typhus. Il retourna à Petrograd et grâce à l'entremise de Gorki réussit à obtenir une chambre à la Maison des Arts et un emploi. C'est à cette époque qu'il fit la connaissance d'intellectuels de l'époque, dont la communiste Marietta Chaguinian (1888-1982) qui écrira des nouvelles sous le pseudonyme de Jim Dollar.

Grin connaît alors des années de production intense. Son roman Les voiles écarlates publié en 1923 obtient un succès important, ainsi que Un monde brillant publié l'année suivante. Il décide alors de s'établir en Crimée. Il passe l'été 1929 à Staryï Krym (littéralement la Vieille Crimée) écrivant Chère nulle part et s'y établit définitivement. Il avait enfin trouvé son port...Quant au public, il s'enthousiasmait pour les intrigues à rebondissements de ses romans peuplés de marins et pleins de voyages et d'aventures romanesques.

Il rendit visite à Maximilian Volochine en avril 1931 à Koktebel où furent tournées des scènes du film Les voiles écarlates. Il était sérieusement malade. Un chemin y est baptisé de son nom depuis lors. Il mourut l'année suivante.

Œuvres

  • 1906 : Le Service du soldat Panteleïev.
  • 1908 : Chapeau invisible.
  • 1917 : À Pied vers la Révolution.
  • 1922 : Tendre roman, récit.
  • 1923 : Les Voiles écarlates, nouvelle.
  • 1924 : Le Monde étincelant ou Un monde brillant ou Univers scintillant, roman.
  • 1924 : L'Attrapeur de rats.
  • 1925 : La Chaîne d'or, roman.
  • 1925 : Le Trésor des monts africains, roman.
  • 1926 : Ma Biographie, récit.
  • 1927 : À l'Entour des lacs du centre, nouvelle.
  • 1928 : Courant par les vagues ou la fille qui courait sur les vagues ou Celle qui court sur les vagues, roman.
  • 1929 : Chère nulle part ou La Route pour nulle part, roman.
  • 1929 : Jessie et Morgane, roman.
  • 1932 : Nouvelle autobiographique, récit.

On trouve encore édité en langue française:

  • L'Attrapeur de rats, et autres nouvelles.
  • Le Détroit des tempêtes, et autres nouvelles.
  • Chercheur d'aventure et autres histoires extraordinaires.
  • L'Île empoisonnée, et autres nouvelles.
  • Sur Terre et sur mer suivi de 4 autres récits autobiographiques.
  • La Chaîne d'or.
  • Le Monde Étincelant.
  • La Route pour nulle part.
  • Les Voiles écarlates.
  • Les Aventures de Ginch.
  • Jessie et Morgane.

Filmographie

Adaptations cinématographiques et télévisées.

  • Poslednyaya Stavka mistera Ennioka en 1923 par Vladimir Gardine.
  • Akvarel en 1958 par Otar Iosseliani à la télévision.
  • Les Voiles écarlates.
    • en 1961 par Alexandre Ptouchko.
    • en 1982 par Boris Stepantsev, à la télévision, sous le titre Assol .
    • en 2001 par Petr Forman et Miroslav janek.
  • La Fille qui courait sur les vagues.
  • The Lanfier colony en 1969 par Jan Schmidt.
  • Le Monde étincelant en 1984 par Boulat Mansourov.
  • La Chaîne d'or en 1986 par Alexandre Mouratov.
  • Mister Designer en 1988 par Oleg Teptsov.
  • Ottsa Gnev en 1988 par Igor Morozov à la télévision.
  • La route pour nulle part en 1992 par Alexandre Mouratov.
  • Gelli i Nok en 1995 par Vadim Ilyenko.
  • La Route pour nulle part et La Fille qui courait sur les vagues en 1983 par Tamara Pavliouchenko à la télévision?

Sources

  • Traduction partielle de l'article Wikipedia en russe

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexandre Grin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • GRIN (A.) — GRIN ALEXANDRE STEPANOVITCH GRINEVSKI dit (1880 1932) Personnage extraordinaire des lettres russes, Alexandre Grin se forge une destinée personnelle aux antipodes de la biographie traditionnelle des écrivains issus de l’intelligentsia. Échappé au …   Encyclopédie Universelle

  • Anastasiya Vertinskaya — Anastasia Vertinskaïa Traduction à relire Anastasia Vertinskaya → …   Wikipédia en Français

  • Liste d'auteurs russophones — Sommaire 1 XVIIe siècle 2 XVIIIe siècle 3 XIXe siècle 4 XXe siècle XVIIe si …   Wikipédia en Français

  • Les Voiles écarlates — est un film soviétique réalisé par Alexandre Ptouchko en 1961. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Autour du film …   Wikipédia en Français

  • Anastasia Vertinskaïa — Demande de traduction …   Wikipédia en Français

  • Léonid Martynov — Leonid Nikolaevitch Martynov (en cyrillique Леонид Ниқолаевич Мартынов) est un poète et un traducteur russe né le 9 mai 1905 à Omsk, Empire Russe et décédé le 21 juin 1980 à Moscou, RSFSR Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Maximilian Volochine — Pour les articles homonymes, voir Volochine. Portrait du poète Maximilian Volochine par Boris Koustodiev, 1924 Maximilian Alexandrovitch Volochine (en russe  …   Wikipédia en Français

  • Maximilien Volochine — Maximilian Volochine Portrait du poète Maximilian Volochine par Boris Koustodiev, 1924 Maximilian Alexandrovitch Volochine (en russe Максимилиан Александрович Волошин), nom à la naissance Kirienko Volochine (Кириенко Волошин), né le 28 mai 1877 à …   Wikipédia en Français

  • Slobodskoi — Slobodskoï Slobodskoï Слободской …   Wikipédia en Français

  • Slobodskoï — Слободской Coordonnées  …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”