Albéric d'Ericourt

Daniel Dubail

Daniel Dubail, dit Albéric d'Éricourt ou le Petit Prince[1], né à Audincourt dans le Doubs le 25 septembre 1943 et décédé en Thaïlande le 16 décembre 2005, est un catcheur français qui a tenu le haut du pavé entre 1966 et, pendant 30 ans, jusqu'à l'arrivée du catch américain en France dans les années 1990. Fils d'un père suisse et d'une mère d'origine italienne, cadet de ses trois sœurs, il est l'aîné d'une fratrie de 5 frères dont 3 sont lutteurs.

Sommaire

Début

D'abord gymnaste, Daniel Dubail remporte de nombreux titres, malheureusement, à la suite d'une blessure, il doit céder sa place aux jeux olympiques. Daniel se découvre alors une autre passion avec ses frères: la lutte gréco-romaine. Il met au point avec l'un d'eux une chorégraphie, un mélange de lutte et de voltige. Ils vont tenter leur chance dans les baraques de lutte dressées à l'occasion de fêtes patronales de la région francomtoise et plus tard sur la région parisienne.

Repéré en 1966 par un manager parisien Robert Lageat, Daniel Dubail se rend à Paris pour suivre les cours de Michel Saulnier, lui-même catcheur. La France découvre alors ce petit lutteur d'1m59 pour 54kg vêtu d'une cape de satin rouge sur laquelle brille un lys d'or. Sa première apparition télévisée, toujours en 1966 s'effectue face au Géant Ferré (plus connu depuis comme André le Géant) et ses 2m09 pour près de 200kg à l'époque. Le petit voltigeur devient dès lors Albéric d'Éricourt, son nom de scène parisien.

Roger Couderc, commentateur officiel et enthousiaste des retransmission télévisées de l'ORTF depuis le Cirque d'Hiver ou l'Élysée Montmartre, frappé de l'élégance d'Albéric d'Éricourt, lui donne le nom de « Petit Prince ». Un nom qui lui restera à jamais attaché.

Sur la route

Durant près de dix années, de 1966 à 1976, le Petit Prince comme d'autres lutteurs, part chaque été sur les routes de France à la manière des gens du cirque. La popularité grandissante de cet artiste le conduit à se produire à travers l'hexagone, dans les salles des fêtes, sous chapiteau, dans les piscines ou bien en plein air sur les parkings des hypermarchés, mais aussi en Europe, ou il se rendra notamment en Belgique, en Suisse, en Angleterre, en Espagne, et même en Afrique.

Fin d'une ère

La fin des retransmissions télévisées et de nombreuses blessures rendent la vie difficile aux lutteurs, le petit Prince n'échappe pas à la règle et sa carrière subit un coup d'arrêt de plus de 3 ans.

En 1989 il est victime d'un accident de voiture et il a la jambe brisée à plusieurs endroits avec fracture ouverte. Sa carrière subit un coup d'arrêt, mais ne l'éloigne pas du monde du catch. Ce n'est pas dans les coulisses comme organisateur qu'on le retrouve mais de nouveau sur le ring. Après trente années passées à lutter il fait une première fois ses adieux en 1990 lors d'un combat face à son partenaire de toujours et coéquipier par équipe sur le ring, Claude Rocca.

Le samedi 5 novembre 1994 il affronte à Wattrelos le japonais Kamikaze.

Le 12 octobre 2001 affronte à nouveau son ancien coéquipier Claude Rocca.

Le 16 décembre 2005, Albéric d'Éricourt, de son vrai nom Daniel Dubail, meurt dans l’anonymat en Thaïlande, où il avait le projet de créer une école de catch. Son départ empêcha son souhait de se réaliser.

Note

  1. C'est le présentateur sportif Roger Couderc, en commentant une retransmission télévisée de l'ORTF, qui lui donna ce surnom, inspiré sans doute par la cape fleurdelisée qu'il arborait à sa montée sur le ring

Source

Lien externe

  • Portail du catch Portail du catch
Ce document provient de « Daniel Dubail ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albéric d'Ericourt de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Daniel Dubail — Pour les articles homonymes, voir Petit Prince (homonymie). Daniel Dubail Vue du catcheur Nom(s) de ring Albéric d Éricourt le Petit Prince …   Wikipédia en Français

  • Princes — Prince Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Prince Albert de Saxe Cobourg et Gotha, 1842 Le …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”