GUAM

GUAM (alliance)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guam (homonymie).
Situation du GUAM
Un timbre ukrainien consacré au sommet du GUAM en 2006.

Le GUAM (Organisation pour la démocratie et le développement) est une organisation internationale de coopération à vocation régionale regroupant quatre États de l'ex-Union soviétique : Géorgie, Ukraine, Azerbaïdjan et Moldavie. Cette organisation pro-occidentale regroupe les États offensés par la Russie[1].

Sommaire

Histoire

En 1996, la Géorgie, l'Ukraine et l'Azerbaïdjan s'unissent pour former ce qui deviendra le GUAM[1].

L'idée de former un cadre informel pour tenir les consultations quadrilatérales a été articulé en 1997 à Strasbourg. En 1999, après le retrait du traité de sécurité collective de l'Azerbaïdjan, de la Géorgie et de l'Ouzbékistan, ce dernier, désillusionné du rapprochement avec la Russie, décide de rejoindre le groupe GUAM. Cependant, les autorités de l'Ouzbékistan jugent le projet peu attirant. Dès 2001, Tachkent pratique la politique de la chaise vide, boude la signature de la Charte de Yalta en 2002 et annonce son retrait après le massacre d'Andijan en mai 2005.

Le départ de l'Ouzbékistan a permis à GUAM composé désormais de quatre États une place singulière dans le voisinage partagé par l'Union européenne et la Russie: l'avenir de deux régions est concerné (L'Europe Orientale post-soviétique et le Caucase du sud. Le succès du GUAM est largement vu comme la réussite des reformes politiques et économique et l'introduction des mesures occidentales dans ces régions.

Dans le but de confirmer l'adhésion aux valeurs démocratiques, le GUAM a changé son appellation officielle. Lors du sommet de Kiev du 23 mai 2006 il a été annoncé la création de l'Organisation pour la démocratie et le développement économique - GUAM.

Cette évolution conceptuelle et institutionnelle fut d'ailleurs précédée par la signature de la Charte de Yalta instituant l'organisation GUAM en 2002. La Charte a doté l'organisation de personnalité juridique internationales et a permis l'octroi du statut d'observateur auprès de l'Assemblée Générale de l'ONU (décembre 2003).

L'organisation institutionnelle du GUAM

Du point de vue organique, le GUAM comprend :

  • le Conseil
  • le Secrétariat.

Le Conseil est l'organe politique suprême de l'organisation. Il fonctionne aux différents niveaux :

  • au niveau des Chefs d'États,
  • au niveau des chefs de gouvernement,
  • au niveau des ministres des affaires étrangères,
  • au niveau des coordinateurs nationaux et
  • au niveau des représentants permanents des États membres.

Le Conseil a le pouvoir de créer les organes et les commissions, ainsi que les groupes de travail qui peuvent être permanents ou temporaires. La coopération inter-institutionnelle est également considérée comme prioritaire. Afin de la promouvoir, le Conseil crée les organes composés de chefs des agences gouvernementales ou des départements ministériels.

Depuis le 1er juillet 2007, V. Chechelachvili est le Secrétaire général de l'Organisation pour la démocratie et le développement économique - GUAM.

La présence de plusieurs pays d'Europe de l’Est ainsi que d'un envoyé des États-Unis atteste de l'ouverture du GUAM vers l'Europe et les États-Unis.

Enjeux politiques

Soucieux de se rapprocher de l'Union européenne et de l'OTAN, les pays du GUAM font face à la défiance de la Russie, qui a amplifié en 2006 la pression économique sur la Géorgie et la Moldavie, ainsi que sur l'Ukraine. Les guerres commerciales ont éclaté démontrant la frustration du pouvoir russe quant au rapprochement de Etats de GUAM avec l'Occident. A titre d'exemple, il convient d'évoquer le conflit gazier du janvier 2006 ayant fortement discrédité la Russie. Par ailleurs, Moscou a eu recours à d'autres moyens de pression économique, comme par exemple l'interdiction de l'importation des vins et des eaux minérales géorgiens, de la productions agricole moldave et géorgienne pour des "raisons sanitaires".

Le soutien politique et, en moindre mesure, financier dont bénéficie le GUAM de la part des États-Unis laisse croire certains experts russes à l'existence d'une nouvelle politique d'endiguement de la Russie actuelle. L'endiguement étant élaboré dans les années cinquante dans le but de ceinturer l'URSS par un réseau d'alliances politico-militaires ou commerciales.

En l'occurrence, les objectifs du GUAM semblent être la réduction de la dépendance énergétique par rapport à la Russie, non seulement des Etats membres de l'organisation mais aussi de l'Union européenne. L'un des projets concerne la construction des oléo- et gazoducs contournant la Russie mais reliant les régions de la Caspienne, de la mer Noire et de la Mer Baltique.

Le GUAM a donné lieu à pas ou peu de réalisations concrètes, limitées par le manque de moyens et le manque d'un objectif commun précis. En mai 2006, le politologue azerbaïdjanais Zardust Alizade exprime encore ses doutes quant aux perspectives de développement de l'alliance, et l'obtention de résultats pratiques.

Voir aussi

Notes et références

  • Portail des relations internationales Portail des relations internationales
  • Portail du monde contemporain Portail du monde contemporain
  • Portail de l’Europe Portail de l’Europe
Ce document provient de « GUAM (alliance) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article GUAM de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Guam — Guam, so v.w. Guahan …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Guam — (Guahan, Guajan), südlichste und größte Insel der Marianen, 50 km lang, 5–16 km breit, 514 qkm groß, mit etwa 9000 Einw., ist seit 1898 im Besitz der Vereinigten Staaten von Nordamerika. Das Hauptgestein der riffumgebenen, aber durch Durchfahrten …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Guam — Guam, die südlichste und größte Insel der Marianen im Stillen Ozean, den Ver. Staaten von Amerika gehörig, 530 qkm, ca. 9000 E.; Hauptstadt Agaña …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Guam — an island east of the Philippines that belongs to the US. Population: 157,557 (2001). Capital: Agaña …   Dictionary of contemporary English

  • Guam — from Chamorro Guahan, said to mean lit. what we have …   Etymology dictionary

  • Guam — [gwäm] largest of the Mariana Islands, in the W Pacific: an unincorporated territory of the U.S.: 209 sq mi (541 sq km); pop. 155,000; cap. Agana: abbrev. GU …   English World dictionary

  • Guam — This article is about the United States island territory of Guam. For GUAM, an eastern European international organization, see GUAM Organization for Democracy and Economic Development. Guam Guåhan …   Wikipedia

  • Guam — Para el acuerdo regional de países de la CEI, véase GUAM. Territory of Guam Island Guåhån Territorio de Guam Territorio no incorporado de EE.UU …   Wikipedia Español

  • Guam — Guamanian /gwah may nee euhn/, n., adj. /gwahm/, n. an island, belonging to the U.S., in the N Pacific, E of the Philippines: the largest of the Marianas group; U.S. naval station. 84,996; 206 sq. mi. (535 sq. km). Cap.: Agaña. Abbr.: GU (for use …   Universalium

  • Guam — The Territory of Guam Guåhån Flagge Guams Wappen Guams …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”