Agence Pour Sécurité De La Navigation Aérienne En Afrique Et À Madagascar

Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar

Regroupant 17 États membres, l'Agence pour sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecnam) est la plus ancienne institution de coopération et d'intégration africaine et malgache[1]. C'est un établissement public doté de la personnalité morale et jouissant de l'autonomie financière.

Sommaire

Histoire

L'Asecnam a été créée en 1959 par une convention signée à Saint-Louis (Sénégal), remplacé par la convention signée à Dakar le 15 octobre 1974.

Après d'importantes turbulences depuis l'automne 2007 et une tentative de dissidence avortée de Madagascar, le Sénégal a rompu le 10 mai 2008 le contrat particulier qui liait le pays à l'Asecnam. Il s'est réapproprié son espace aérien et se prépare à gérer seul les redevances aéroportuaires[2].

Organisation

La convention de Dakar prévoit que l’Asecnam gère des services dits communautaires (identique pour tous les pays), principalement la gestion des espaces aériens, et des activités dites nationales, décidé par chaque État membre.

Au titre des services communautaires, elle gère notamment un espace aérien de 16 100 000 km² réparti en 6 régions d’informations de vol :

Dans ces régions, elle assure :

Elle supervise également 25 aéroports internationaux et 76 aéroports nationaux et régionaux répartis sur 15 États africains et Madagascar.

États membres

Notes

  1. Jean-Michel Meyer, « Le Sénégal fait sécession... jusqu'à quand ? », Jeune Afrique, n° 2471, du 18 au 24 mai 2008, p. 95
  2. « Le Sénégal fait sécession... jusqu'à quand ? », loc. cit.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Abdou Mahamane Gogé, L'Agence pour la sécurité de navigation aérienne en Afrique et à Madagascar, Université d'Aix-Marseille 3, 1982, 328-78 p. (thèse de 3e cycle)
  • Jacques de Lanversin, L'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), Comac, 1971, 131 p.
  • Jean Pierre Pénette et Christine Pénette Lohau, Le livre d'or de l'aviation malagasy, 2005, p. 75 (ISBN 2952364605)

Liens externes

  • Portail de l’Afrique Portail de l’Afrique
  • Portail du Sénégal Portail du Sénégal
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
Ce document provient de « Agence pour la s%C3%A9curit%C3%A9 de la navigation a%C3%A9rienne en Afrique et %C3%A0 Madagascar ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agence Pour Sécurité De La Navigation Aérienne En Afrique Et À Madagascar de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agence pour securite de la navigation aerienne en Afrique et a Madagascar — Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar Regroupant 17 États membres, l Agence pour sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecnam) est la plus ancienne institution de coopération et d… …   Wikipédia en Français

  • Agence pour sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar — Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar Regroupant 17 États membres, l Agence pour sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecnam) est la plus ancienne institution de coopération et d… …   Wikipédia en Français

  • Agence pour sécurité de la navigation aérienne en afrique et à madagascar — Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar Regroupant 17 États membres, l Agence pour sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecnam) est la plus ancienne institution de coopération et d… …   Wikipédia en Français

  • Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar — Regroupant 18 États membres, l Agence pour sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) est la plus ancienne institution de coopération et d intégration africaine et malgache[1]. C est un établissement public doté de la… …   Wikipédia en Français

  • Economie de la Cote d'Ivoire — Économie de la Côte d Ivoire Côte d Ivoire Indicateurs économiques Abidjan, Capitale économique Monnaie franc CFA Année fiscale année calendaire …   Wikipédia en Français

  • Economie de la Côte d'Ivoire — Économie de la Côte d Ivoire Côte d Ivoire Indicateurs économiques Abidjan, Capitale économique Monnaie franc CFA Année fiscale année calendaire …   Wikipédia en Français

  • Économie de la Côte d'Ivoire — Côte d Ivoire Indicateurs économiques Abidjan, Capitale économique Monnaie franc CFA Année fiscale année calendaire Organ …   Wikipédia en Français

  • Économie de la côte d'ivoire — Côte d Ivoire Indicateurs économiques Abidjan, Capitale économique Monnaie franc CFA Année fiscale année calendaire …   Wikipédia en Français

  • École africaine de la météorologie et de l'aviation civile — Informations Fondation 1963 Type Établissement public à caractère administratif Localisation Ville Niamey Pays …   Wikipédia en Français

  • Economie de la Tunisie — Économie de la Tunisie Tunisie Indicateurs économiques Siège social de la BIAT : émergence des services dans l économie tunisienne Monnaie dinar tunisien (TND) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”