Adrien-Hubert Brué

Adrien Hubert Brué, né en 1786 et mort en 1832 à Sceaux, est un cartographe français.

Sommaire

Biographie

Il a donné divers atlas et des cartes spéciales également remarquables par la pureté de la gravure et l'exactitude des renseignements.

Son ouvrage principal est son Atlas universel : publié d'abord en 1820, en 36 cartes. Cet atlas a été graduellement augmenté par lui et par Charles Picquet.

Brué dessinait directement sur cuivre (en grec:cyprom). Il a donné aux cartes dressées par ce procédé le nom de cartes encyprototypes

Nécrologie de Larenaudière

« Le choléra qui semble frapper toutes les sommités de la science, vient de faire éprouver à la géographie une de ces pertes qui laissent après elle un vide immense. M. Adrien Brué, géographe du roi, dont la santé était depuis long-temps altérée et qui s'était retiré à Sceaux pour respirer un air plus pur, y a succombé à une violente attaque de l'épidémie régnante. L'Europe savante l'avait proclamé l'un des cartographes les plus distingués de l'époque actuelle. Il était membre de la commission centrale de la société de géographie de Paris, et associé de la société géographique de Londres. Ces deux compagnies savantes trouvaient en lui un ami zélé de la science, un critique profond et sans passion, toujours prêt à éclairer la discussion de ses lumières et rempli d'obligeance pour ses collègues ; M. Brué avait beaucoup navigué, il faisait partie de l'expédition du capitaine Baudin ; il avait visité les mers du nord ainsi que les parages de l'Afrique occidentale, et rapporté de ses voyages une véritable passion pour la science qui devait illustrer sa vie. A son arrivée à Paris, il débuta par appliquer à la confection des cartes cet ingénieux procédé du dessin sur le cuivre même, qui assure plus d'exactitude et permet de donner aux contours plus de finesse, de netteté, de modifier convenablement le système orographique ou le relief du terrain, de marquer par un trait plein les divers cours d'eau et d'établir ainsi, au premier coup-d'œil, leur rapport de volume. Les premières cartes de M. Brué, les cinq parties du monde tracées d'après cette méthode annoncent un géographe consciencieux. L'Océanie était supérieure aux autres par l'heureux emploi des matériaux alors réunis. M. Brué sentit que des études plus profondes lui restaient à faire. Il ne recula ni devant le travail le plus opiniâtre, ni devant aucun sacrifice d'argent. Il conçut le plan d'un atlas universel, destiné à reproduire sans cesse les progrès de la géographie par le remplacement successif des cartes, à mesure que de nouveaux documens venaient à modifier le tracé général, ou les points principaux, ou seulement les détails les plus importans. C'était là des vues toutes désintéressées, mais un fort mauvais calcul commercial. Pour n'être pas entravé dans cette marche généreuse par les prudentes observations et les résistances d'un marchand de cartes, M. Brué résolut de faire les frais de son atlas, qui se compose aujourd'hui de 65 cartes. C'est la réunion la plus complète que nous ayons, en France, et l'ensemble le plus satisfaisant, le plus propre à diriger l'instruction. Quelques-unes de ces cartes ont été plusieurs fois reproduites par leur auteur avec de notables améliorations, d'autres ont été ajoutées comme développement. Ce n'est pas le lieu d'examiner ici leur mérite respectif, nous nous livrerons plus tard à cet examen, dont la mémoire du célèbre géographe n'a rien à redouter. M. Brué laisse plusieurs ouvrages inachevés. De ce nombre est son grand et beau travail sur l'Amérique du sud : sa belle carte des États-Unis est heureusement terminée. Il se proposait de publier une grande carte d'Afrique, enrichie de toutes les nouvelles découvertes. Celles de M. Douville dans le Congo devaient y figurer avec d'autant plus d'exactitude, que M. Brué avait fait une étude toute spéciale de l'itinéraire de ce voyageur célèbre, et que la carte qui accompagne sa relation est la dernière production du grand géographe dont nous déplorons la perte prématurée. M. Brué est mort le 16 juillet, à l'âge de quarante-six ans. Victime de son assiduité et de sa persévérance au travail, il emporte les regrets de tous ceux qui l'ont connu et de tous les amis de la géographie. »

— Larenaudière [1] Nouvelles annales des Voyages et des sciences géographiques, tome troisième de l'année 1832, pp. 160-161.

Œuvre

  • Atlas universel de géographie physique, politique, ancienne et moderne. Paris, chez l'Auteur, 1830.
  • Carte physique et politique de l'Asie, revue et augmenté par l'Éditeur d'après de nouveaux, etc..., Paris u.a., 1829[2]
  • Carte générale des États-Unis mexicains et des Provinces-Unies de l'Amérique Centrale, 1825 [3]
Autres [4]

Liens externes

Notes et références

  1. Philippe Lasnon de Philippe François La Renaudière (1781-février 1845) Membre de Société de géographie, administrateur et Société nationale des antiquaires de France, membre résidant, 1807,
  2. [ http://daten.digitale-sammlungen.de/~db/bsb00001493/images/ Carte Physique Et Politique de L'Asie]
  3. Carte Generale des Etats-Unis Mexicains et des Provinces-Unies De L'Amerique Centrale
  4. Autres

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adrien-Hubert Brué de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adrien-Hubert Brué — (* 20. März 1786 in Paris; † 26. Juli 1832 in Sceaux bei Paris) war ein französischer Kartograf. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Bedeutung 3 Werke …   Deutsch Wikipedia

  • Adrien-Hubert Brue — Adrien Hubert Brué Adrien Hubert Brué, cartographe français, né en 1786, mort en 1832 à Paris Il a donné divers atlas et des cartes spéciales également remarquables par la pureté de la gravure et l exactitude des renseignements. Son principal… …   Wikipédia en Français

  • Adrien Hubert Brué — Adrien Hubert Brué, cartographe français, né en 1786, mort en 1832 à Paris Il a donné divers atlas et des cartes spéciales également remarquables par la pureté de la gravure et l exactitude des renseignements. Son principal titre est son Atlas… …   Wikipédia en Français

  • Brue — oder Brué ist der Familienname folgender Personen: Adrien Hubert Brué (1786–1832), französischer Kartograf André Brue (auch Bruson; 1654–1738), Generaldirektor der französischen Senegalkompanie (Compagnie Royale du Sénégal) Diese Seite ist eine …   Deutsch Wikipedia

  • Brue — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Bru. Brue ou Brué est un nom de famille notamment porté par : Adrien Hubert Brué (1786 1832), un cartographe… …   Wikipédia en Français

  • Picquet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Piquet et Pickett. Patronyme en France Jean Picquet fut à 4 reprises nommé maïeur d …   Wikipédia en Français

  • Picquet — ist der Name von: Toussaint Guillaume Picquet, Comte de la Motte (1720–1791), französischer Admiral Christian Picquet, oder auch Christian Lamothe (* 1952), französischer Politiker, seit März 2009 Vorsitzender der neu gegründeten Linkspartei… …   Deutsch Wikipedia

  • Dacia — This article is about a historic region in Central Europe. For the Romanian automobile maker, see Automobile Dacia. For other uses, see Dacia (disambiguation). See also: Dacians and Dacian language Dacian Kingdom independent kingdom …   Wikipedia

  • Dakien — Karte von Brue Adrien Hubert (1826) …   Deutsch Wikipedia

  • Dacie — 45° 42′ N 26° 30′ E / 45.7, 26.5 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”