Achang

Les Achang (en sinogrammes simplifiés : 阿昌族 ; en sinogrammes traditionnels : 阿昌族 ; en pinyin : Āchāngzú), aussi connus sous le nom de Ngac'ang ou Maingtha forment un groupe ethnique. Ils font partie des 56 nationalités de Chine officiellement reconnues par la République populaire de Chine.

Sommaire

Géographie et histoire

On comptait environ 34 000 Achang à la fin du XXe siècle[1], dont la quasi totalité sont de la province du Yunnan, en particulier de la préfecture autonome de Dehong.

Les ancêtres des Achang sont parmi les premiers habitants de la province du Yunnan. Ils vivaient près de la rivière Lancang (nom porté par le Mékong en Chine) et c'est au 12e siècle qu'ils commencèrent à migrer vers l'ouest (frontières de la Chine actuelle). Au 13e siècle, certains s'installèrent dans la région de Longchuan tandis que d'autres s'installaient près de Lianghe. Pendant les dynasties Ming et Qing, ils étaient gouvernés par les chefs des villages les plus proches.

Langue et religion

La langue achang appartient au groupe dit "lolo-birman" de la branche tibéto-birmane des langues sino-tibétaines. Les Achang n'ont pas d'écriture spécifique, et utilisent les idéogrammes chinois.

Parlant un dialecte distinct, les Husa Achang vivent dans le xian de Longchuan, dans la province du Yunnan (aussi à Dehong). Ils se considèrent distincts des Achang et ont cherché dans les années 1950 à être reconnus comme une ethnie différente. Les Husa sont plus sinisés que les autres Achang. Par exemple, les tablettes confucéennes à la mémoire des ancêtres sont communes dans les foyers Husa. Les Husa les plus traditionnels croient en un mélange de bouddhisme theravāda et de taoïsme.

Notes et références

  1. 33 936 exactement selon le recensement de 2000 : (en)(zh) China Statistical Yearbook 2003, p. 48

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Achang de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Achang — Otros nombres Ngac ang, Maingtha, Mengsa, Echang Población total 30.000 (aproximada) Idioma Idioma achang, chino, Idioma dai Religión Budismo, politeísmo y otras …   Wikipedia Español

  • Achang — Infobox Ethnic group group=Achang poptime=approximately 29,000 popplace=People s Republic of China, mostly concentrated in Yunnan province, smaller population in Burma rels=Hinayana Buddhism, Taoism, and a mixture of animism and ancestor worship …   Wikipedia

  • Achang — Die Achang (auch Ngac ang oder Maingtha; chinesisch 阿昌族 Āchāngzú) sind eine der kleinsten der 55 offiziell anerkannten ethnischen Minderheiten der Volksrepublik China. Nach der letzten Volkszählung im Jahr 2000 zählen sie 33.936… …   Deutsch Wikipedia

  • Achang — Los Achang son una minoría étnica, una de las 56 oficialmente reconocidas por el gobierno de la República Popular China. Habitan en la provincia de Yunnan, sobre todo en la zona de la prefectura autónoma Dehong Dai Jingpo. Actualmente son unos 30 …   Enciclopedia Universal

  • achang — ˈäˌchäŋ noun (plural achang or achangs) Usage: usually capitalized : a sinicized Shan ethnic group occupying two valleys in the west central frontiers of Yunnan province in southwest China …   Useful english dictionary

  • Achang — noun A language of China …   Wiktionary

  • Achang — ISO 639 3 Code : acn ISO 639 2/B Code : ISO 639 2/T Code : ISO 639 1 Code : Scope : Individual Language Type : Living …   Names of Languages ISO 639-3

  • Achang people — Achang Achang woman s dress Total population approximately 29,000 Regions with significant populations …   Wikipedia

  • Achang language — Achang Spoken in China, Burma Ethnicity Achang Native speakers 27,700 in China  (1990 census) 35,000 in Myanmar (2007) Language family Sino Tibetan …   Wikipedia

  • List of ethnic groups in China — For the subgroups, see Han Chinese subgroups. Ethnolinguistic map of the People s Republic of China and the Republic of China (Taiwan) Multiple ethnic groups populate China, where China is taken to mean areas controlled by either of the two… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”