Abbaye de Obazine

Abbaye d'Aubazine

Abbaye d'Aubazine

L'abbaye d'Aubazine ou d'Obazine est située en Corrèze (diocèse de Tulle), sur la commune d'Aubazine.

Cette abbaye fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 13 octobre 1988 pour les bâtiments conventuels et 1840 pour l'abbatiale[1].

Historique

L'abbaye d'Obazine fut fondée par saint Étienne d'Obazine vers 1134.
Après son ordination, saint Étienne, en compagnie d'un autre prêtre nommé Pierre, choisit de vivre en ermite. Beaucoup furent attirés par leur exemple, et avec l'accord d'Eustorge, évêque de Tulle, ils construisirent un monastère sur des terres octroyées par le vicomte Archambault.

Jusqu'en 1142, ils vécurent sans règle établie ; à cette date, saint Étienne revêtit l'habit régulier, et fit venir des moines cisterciens pour qu'ils enseignent leur mode de vie. Il rattacha l'abbaye à l'ordre de Cîteaux, après avoir soutenu la création d'un monastère de femmes au Coyroux. Le nombre de moines ne cessant pas de croître, l'abbaye fit plusieurs fondations.

Parmi les plus célèbres abbés d'Obazine, on peut citer les premiers qui ont favorisé l'essor de l'abbaye et sa notoriété : Étienne de Vielzot fondateur d'Obazine (fin XIe-1159), Géraud Ier (fait rédiger la vie d'Étienne, mort en 1164), Robert (très actif pour développer Obazine, il fit continuer la vie du fondateur et a, semble-t-il, renoncé à la charge d'abbé vers 1188), Géraud II de Gourdon (mentionné par l'auteur de la vie de saint Étienne, encore en fonction en 1204).

Pour assurer le quotidien de l'abbaye, les cisterciens d'Obazine fondèrent des granges en Limousin et en Quercy. Ces domaines agricoles étaient plus ou moins spécialisés selon leur site d'implantation. Autour de la cité de pèlerinage de Rocamadour, leurs granges fournissaient la ville sainte, ou expédiaient leurs productions vers leur cellier de Martel, qui les vendait là ou qui les faisait acheminer vers Obazine. Ce fut une véritable entreprise d'encerclement opérée par Obazine avec des implantations aux Alix, à Calès, à Bonnecoste, à Couzou, à Carlucet, près de Séniergues, puis à La Pannonie.

Parmi les plus célèbres abbés commendataires d'0bazine, on peut citer François d'Escobleau, archevêque de Bordeaux (décédé en 1628), et Charles Antoine de La Roche-Aymon, cardinal-archevêque de Reims (1697-1777) à partir de 1729.

À la Révolution, le monastère fut confisqué. Le nom d'Obazine fut francisé en Aubasine vers la fin du siècle... ce qui explique le soin de la célèbre historienne de l'abbaye, Mme Barrière, d'utiliser la première orthographe.

Aujourd'hui, le lieu accueille la communauté catholique du Verbe de Vie, issue du Renouveau charismatique.

Divers

Un timbre postal, d'une valeur de 1,25 francs, représentant l'église abbatiale d'Aubazine a été émis le 18 février 1978. [2]

Sources et références

Commons-logo.svg

  • Portail du monachisme Portail du monachisme
  • Portail du Limousin Portail du Limousin
  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne

45°10′29″N 1°40′12″E / 45.17472, 1.67

Ce document provient de « Abbaye d%27Aubazine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbaye de Obazine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye d'Obazine — Abbaye d Aubazine Abbaye d Aubazine L abbaye d Aubazine ou d Obazine est située en Corrèze (diocèse de Tulle), sur la commune d Aubazine. Cette abbaye fait l objet d un classement au titre des monuments historiques d …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Grosbot — Abbaye Notre Dame de Grosbot Abbaye de Grosbot Latitude Longitude 45° 33′ 08″ Nord         …   Wikipédia en Français

  • Abbaye d'Aubazine — Présentation Culte Catholique romain Type ancienne abbaye Rattaché à …   Wikipédia en Français

  • Abbaye Notre-Dame de Grosbot — Abbaye de Grosbot Vestiges de l abbaye Présentation Culte Catholique romain Type Abbaye Début de la construction …   Wikipédia en Français

  • Ordre de Citeaux — Ordre cistercien Pour les articles homonymes, voir SOC. Armes de l ordre de Cîteaux L’ordre cistercien (Ordo cisterciensis, o.cist.), également connu s …   Wikipédia en Français

  • Ordre de Cîteaux — Ordre cistercien Pour les articles homonymes, voir SOC. Armes de l ordre de Cîteaux L’ordre cistercien (Ordo cisterciensis, o.cist.), également connu s …   Wikipédia en Français

  • Saint ordre de Cîteaux — Ordre cistercien Pour les articles homonymes, voir SOC. Armes de l ordre de Cîteaux L’ordre cistercien (Ordo cisterciensis, o.cist.), également connu s …   Wikipédia en Français

  • Étienne d'Obazine — Saint Étienne d’Obazine, né à la fin du XIe siècle et décédé en 1159, était un prêtre, moine cistercien, fondateur et premier abbé de l’abbaye d’Obazine (aujourd’hui : Aubazine). Liturgiquement il est commémoré le 8 mars, particulièrement… …   Wikipédia en Français

  • Château de La Pannonie — La Pannonie Pour les articles homonymes, voir Pannonie. Château de la Pannonie La Pannonie est une ancienne commune du Lot, entre Grama …   Wikipédia en Français

  • Saint-Suaire de Besançon — Saint Suaire Le suaire de Turin, le suaire le plus connu L expression « Saint Suaire » désigne, pour les chrétiens, un linge qui a recouvert le visage du Jésus de Nazareth, ou bien le linceul qui a servi à envelopper son corps après la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”