6e régiment de commandement et de soutien
6e Régiment de Commandement et de Soutien
Insigne régimentaire du 6e Régiment de Commandement et de Soutien.jpg

Insigne régimentaire du 6e Régiment de Commandement et de Soutien

Période 20052010
Pays Drapeau de France France
Branche Armée de terre
Type Régiment
Rôle Commandement et de Soutien
Fait partie de Brigade de transmissions et d'appui au commandement (BTAC)
Garnison Douai
Devise "Souvent la peine, toujours l'honneur"
Inscriptions sur l’emblème Wurtzen 1813
Grande guerre 1914-1918
Sully-Sur-Loire 1940
Koweït 1990-1991
Anniversaire 26 mars 1807 (anniversaire de sa création par Napoléon Ier)
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre du Golfe
Décorations Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures avec palme.

Sommaire

Création et différentes dénominations

  • 1807 : Création du 6e Bataillon du Train des Equipages Militaires, par Napoléon
  • 1977 : Création, à Strasbourg du 6e Régiment de Commandement et Soutien, régiment de soutien de la juillet 2005 : Récréation, à Douai, du 6e Régiment de Commandement et de Soutien, subordonné à la BTAC de Lunéville.

C'est un régiment interarmes à dominante infanterie.

  • 2010 : Dans le cadre des restructurations de l'Armée de Terre, ce régiment devrait disparaître à l'été 2010 pour laisser place au 41e régiment de transmissions de la BTAC.

Les chefs de corps du 6e RCS

  • colonel DANNAY
  • colonel BONNET
  • colonel DAMPIERRE
  • colonel MARCEROU
  • colonel LELERC
  • colonel CHENEL
  • lieutenant-colonel ROSA
  • lieutenant-colonel ASSIER de POMPIGNAN
  • colonel JANNEQUIN
  • colonel EYHARTS

Etendard

Nom des Batailles inscrites sur les plis de son Etendard[1]:


6e régiment de commandement et de soutien - drapeau.svg



Décorations

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures avec palme.

Insigne

Insigne créé par le capitaine LEVESQUE et l'adjudant-chef PISANI sur les indications du colonel BAULAIN.

Historique

Héritier des traditions du 6e bataillon impérial des équipages militaires, créé en 1807 par Napoléon, le 6e RCS garde en mémoire les hauts faits de son passé glorieux. Recréé sous diverses appellations dont 406e BT de Haguenau, 6e RCS de Strasbourg puis rejoint Nîmes (où il participe à l'opération "Daguet" en 1990-1991) et dissous en 1999. Le deuxième et nouveau 6e RCS est créé à Douai le 1er juillet 2005, il appartient à la brigade de transmissions et d'appui au commandement, dont l'état-major est situé à Lunéville. Sa nouvelle vocation n'a rien à voir avec le métier du 6e RCS de la 6e DLB. Si son étendard est de l'arme du train, son nouveau métier est d'essence infanterie. Toutefois, le 18 juin 2010, il est dissous au profit du 41e régiment des transmissions, recréé à sa place.

Missions

Son rôle est d'assurer l'appui au commandement des PC tactiques ou logistiques de tous les état-majors de niveau 1 et 2 de la Force d'Action Terrestre :CFAT(Lille), CFLT(Montlhéry), CRR-FR(Lille), EM/CE(Strasbourg), EMF1(Besançon), EMF2(Nantes), EMF3(Marseilles) et EMF4(Limoges). L'appui au commandement se définit comme l'ensemble des capacités et moyens qui permettent à un état major projeté en opérations de se déployer, de vivre, de travailler et d'être protégé dans la durée et quel que soit le contexte et l'intensité de la crise. Fort de plus de 1000 militaires, civils et réservistes, il est composé de 4 compagnies de déploiement et de protection, d'une compagnie d'administration et de soutien et d'une compagnie de commandement et de logistique. Il dispose également d'une 5e compagnie d'intervention de réserve et d'une 6e Compagnie de circulation routière de réserve. Une compagnie de transmission rejoindra le 6e RCS en 2010 ainsi que l'état-major de la BTAC. Le régiment est doté de Véhicules de Transport Logistique-Remorque pouvant transporter des Abris Modulaire de Poste de Commandement dit aussi "SHELTERS" aux diverses fonctions: ÉNERGIE, VDS, SANITAIRE, SIC. Mais aussi des tentes modulaires et des Tentes Gonflables Valorisées.

Sources et bibliographie

  • Terre Information Magazine no 184 - Mai 2007

Notes et références

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  2. "Edition Chronologique n° 45 du 29 octobre 2010".Le Ministère de la Défense instruction n°1515/DEF/EMA/OL/2 du 23 septembre 1983, modifiée, sur les filiations et l'héritage des traditions des unités; décision n°010318/DEF/CAB/SDBG/CPAG du 15 juillet 2008 portant création d'une commission des emblèmes. Art 1er. L'incription "Koweït 1990-1991" est attribuée aux drapeaux et étendards des formations des armées énumérées ci-dessous. 2e R.E.I, 1er R.E.C, 6e R.E.G, 3e R.I.Ma, 1er R.P.I.Ma, 11e R.A.Ma, 4e Régiment de dragon, 1er Régiment de Spahis, 6e Régiment de Commandement et de Soutien, 1er R.H.C, 3e R.H.C, puis les formations de l'Armée de l'Air les 5e, 7e, 11e escadre de chasse, la 33e escadre de reconnaissance et les 61e et 64e escadre de transport. Le présent arrêté sera publié au bulletin officiel des armées, Hervé Morin.

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 6e régiment de commandement et de soutien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”