(what's the story) morning glory?

(What's the Story) Morning Glory?

(What's the Story) Morning Glory?
Album par Oasis
Sortie Le 2 octobre 1995
Enregistrement Au Royaume-Uni
Durée 50 min et 03 sec
Genre(s) Britpop
Producteur(s) Owen Morris, Noel Gallagher
Label Creation Records
Albums de Oasis
Definitely Maybe
(1994)
Be Here Now
(1997)

(What's the Story) Morning Glory? est le deuxième album du groupe de rock britannique Oasis, sorti le 2 octobre 1995 chez Epic Records. Considéré par certains critiques et journalistes comme le meilleur album du groupe[1], il est en tout cas le plus gros succès commercial du groupe (près de 20 millions d'albums vendus à travers le monde).

Sommaire

Présentation

Album de la consécration internationale, il contient les premiers tubes d'Oasis, Some Might Say (caractéristique du style d'Oasis), Champagne Supernova, Don't Look Back In Anger, et bien sur Wonderwall qui connaît un grand succès. Cet album a reçu de nombreuses récompenses et a engendré quelques-uns des plus gros concerts de la carrière du groupe, dont celui de Knebworth (qui réunira en deux concerts pas moins de 250 000 fans), et renforçé l'« Oasismania » qui marquera le sommet de leur popularité en 1995 et 1996.

L'album a reçu des mains de la RIAA la certification quintuple platine pour plus de cinq millions d'exemplaires vendus aux États-Unis[2]

De plus, il est le troisième album britannique le plus vendu de tous les temps respectivement derrière le Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band des Beatles, et le Greatest Hits de Queen[3] confirmant son statut d'album phare du rock des années 90.

Pochette

La pochette de (What's the Story) Morning Glory? fait partie des plus célèbres pochettes rock des années 90[réf. nécessaire], au même titre que le bébé de Nevermind de Nirvana ou que le moine immolé de Rage Against the Machine. On y voit un homme de dos, marchant dans une rue et croisant un autre homme, dont le visage est flou.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser dans un premier temps, ce n'est pas Noel Gallagher qui marche de dos, mais Brian Cannon. L'homme arrivant de face est Sean Rowley, un DJ londonien[4].C'est d'ailleurs Brian Cannon qui a eu l'idée de la pochette, et de deux hommes anonymes se croisant dans une rue.

La photo a été prise à 5h du matin pour de meilleures conditions de lumière (les réverbères sont effectivement allumés).

Récompenses

Brit Awards 1996

  • Meilleur album britannique
  • Meilleur groupe britannique
  • Meilleure vidéo britannique pour le single Wonderwall

Liste des morceaux

  1. Hello (Gallagher, Glitter, Leander) — 3:32
  2. Roll With It (Gallagher) — 4:00
  3. Wonderwall (Gallagher) — 4:19
  4. Don't Look Back In Anger (Gallagher) — 4:48
  5. Hey Now! (Gallagher) — 5:41
  6. - (Gallagher) — 0:45
  7. Some Might Say (Gallagher) — 5:29
  8. Cast No Shadow[5] (Gallagher) — 4:52
  9. She's Electric (Gallagher) — 3:41
  10. Morning Glory (Gallagher) — 5:03
  11. - (Gallagher) — 0:40
  12. Champagne Supernova (Gallagher) — (Gallagher) — 7:28

Singles et Vidéoclips

  • Some Might Say
  • Roll With It
  • Morning Glory
  • Wonderwall
  • Don't Look Back in Anger
  • Champagne Supernova

Personnel

Oasis

Autres musiciens

  • Tony McCarroll - batterie dans "Some Might Say"
  • Paul Weller - guitare et choeurs dans "Champagne Supernova"

Autres

  • Owen Morris - production
  • Neil Dorfsman - mixage
  • David Swope - assistant mixage
  • Vlado Meller - mastering
  • Michael Spencer Jones - photographie
  • Brian Cannon - design
  • Mathew Sankey - assistant design


Notes & Références

  • Portail du rock Portail du rock
Ce document provient de « (What%27s the Story) Morning Glory%3F ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article (what's the story) morning glory? de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”