30 Aql

Delta Aquilae

δ Aquilae
Aquila constellation map-fr.png
Cercle rouge 100%.svg
Localisation de δ Aquilae (entourée en rouge)
dans la constellation de l'Aigle.
Données d'observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite 19h 25m 29,900s[1]
Déclinaison +03° 06′ 53,19″[1]
Constellation Aigle
Magnitude apparente +3,36[1]
Magnitude absolue  ?
Distance 50,1 ± 0,6[1] al
(15,4 ± 0,2[1] pc)
Type spectral F0IV[1]
Autres désignations
δ Aql (Bayer), 30 Aql (Flamsteed)[2], HR 7377[2], HD 182640[2], GJ 760, BD+02 3879[1], FK5 730, SAO 124603, HIP 95501[1], Modèle:StarGC[2], CCDM 19254 +0307[3].

Delta Aquilae (δ Aql / δ Aquilae) est une étoile de la constellation de l'Aigle. Elle est également connue sous les nom traditionnels de Denebokab, Deneb Okab (de l'arabe ذنب العقاب, ḏanab al-ʿuqāb, « la queue de l'Aigle » — une racine qu'on retrouve chez ζ Aql et ε Aql), Song et Sung (du mandarin 宋朝, Sung, désignant la dynastie Song).

Sommaire

Caractéristiques

Delta Aquilae est un système triple. Il est composé d'une binaire astrométrique[3],[4] d'une période orbitale de 3,422 a ; le composant visible, δ Aql A, est une sous-géante jaune-blanche, de type spectral F0IV. Le satellite Hipparcos lui donne une parallaxe de 65,05 ± 0,81 mas[1], soit une distance de 50,1 ± 0,6 années-lumière de la Terre. Sa magnitude apparente étant de +3,36, elle possède une magnitude absolue de +2,43 ± 0,03. Ce composant visible est lui-même une binaire spectroscopique, de période orbitale 3,77 h.

δ Aql B est située à 108,9" de δ Aql A ; sa magnitude apparente atteint 10,9.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Notes et références

  1. a , b , c , d , e , f , g , h  et i ESA, « The Hipparcos Main Catalogue », 1997, Centre de données astronomiques de Strasbourg. Consulté le 13 mars 2007
  2. a , b , c  et d N. D. Kostjuk, « HD-DM-GC-HR-HIP-Bayer-Flamsteed Cross Index », 2005, Centre de données astronomiques de Strasbourg. Consulté le 13 mars 2007
  3. a  et b Jean Dommanget & Omer Nys, « Catalogue des composantes d'étoiles doubles et multiples », 1994, Centre de données astronomiques de Strasbourg. Consulté le 13 mars 2007
  4. Jean Dommanget & Omer Nys, « Catalogue des composantes d'étoiles doubles et multiples », 1994, Centre de données astronomiques de Strasbourg. Consulté le 13 mars 2007
  • Portail de l’astronomie Portail de l’astronomie
Ce document provient de « Delta Aquilae ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 30 Aql de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”