Benoit XIV

Benoît XIV

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benoît XIV (homonymie) et Benoît.


Benoît XIV
Pape de l’Église catholique romaine
Image du pape Benoît XIV
'
Armoiries pontificales de Benoît XIV
Nom de naissance Prospero Lambertini
Naissance 31 mars 1675, à Bologne
Élection
au pontificat
17 août 1740
Intronisation: 25 août 1740
Fin du
pontificat :
3 mai 1758
Prédécesseur : Clément XII
Successeur : Clément XIII
Antipape :
Listes des papes : chronologie · alphabétique
Projets Catholicisme et Histoire · Modèle

Prospero Lambertini né à Bologne, le 31 mars 1675 est le fils de Marcello Lambertini et de Lucrezia Bulgarini. Il fut élu pape en 1740 sous le nom de Benoît XIV (en latin Benedictus XIV, en italien Benedetto XIV). Il mourut en 1758.

Sommaire

Jeunesse et carrière

Tout jeune il se passionne pour la littérature : Dante, le Tasse et l'Arioste sont ses livres de chevet. Après des études de Droit et de théologie, il est nommé évêque d'Ancône, puis archevêque de Bologne, sa ville natale. A la mort de Clément XII, il est élu pape à l'unanimité après un des plus longs conclaves des derniers siècles qui ne dura pas moins de six mois et nécessita 254 scrutins, le 17 août 1740.

Le Pape des Lumières

Législateur de l'Église moderne, il a marqué le XVIIIe siècle par son long pontificat de 18 ans et par son ouverture d'esprit au siècle des Lumières. C'est un pape moderne qui tente de calmer les querelles religieuses, de ramener l'Église grecque dans le giron de Rome, et tout en confirmant la bulle Unigenitus, adoucit les rigueurs que l'on exerçait sur les jansénistes. Féru de sciences, de physique, de chimie, de mathématiques, il autorise les œuvres sur les nouvelles représentations du monde (héliocentrisme à cette époque), et ceci en deux temps :

Il crée à Rome une faculté de chirurgie et un musée d'anatomie, encourageant la dissection. D'esprit ouvert, il témoigne d'un intérêt pour les relations inter-religieuses en adressant une lettre au 7e Dalaï Lama, Kelzang Gyatso qu'il remet au père capucin italien Orazio Della Penna[1]. Pontife, il écrivit de nombreux ouvrages de droit canonique , introduisant plusieurs réformes liturgiques notamment dans les sacrements de pénitence et de mariage. Il admet la validité du mariage entre catholiques et protestants. L’encyclique Vix pervenit, à l'adresse des évêques d’Italie est la dernière prise de position doctrinale du Magistère catholique au sujet du prêt à intérêt : une condamnation sans appel, qui n'a jamais été révoquée et excommunie donc de facto toutes les banques. À partir de 1746, il poursuit la réforme des comptes pontificaux lancée par son prédécesseur. Au début de son règne, il se montra favorable aux Lumières et entretint des relations avec Frédéric II de Prusse par l'intermédiaire du savant Maupertuis. Voltaire lui dédia en 1745 sa tragédie Mahomet. La lettre de remerciement du pape au philosophe témoigne de l'excellence de leurs rapports. Voltaire admirait sincèrement ce pontife cultivé et ouvert aux idées de son temps. Benoît XIV proclame 1750 année sainte et charge - en vain - l'évêque de Mirepoix de faire cesser l'adultère de Louis XV. Il tenait en très haute estime le jésuite Francisco Suarez qui prônait le retour à la pensée théologique de saint Thomas d'Aquin.

Dans la seconde moitié de son pontificat, il se montra plus « conservateur ». Soupçonneux à l'égard des initiatives missionnaires des jésuites, il condamna les Réductions du Paraguay et mit fin à la querelle des rites en interdisant définitivement les rites chinois et malabars. En outre, il renouvela les réserves pontificales à l'égard de la franc-maçonnerie, condamnée en 1751 dans la bulle Providas romanorum Par ailleurs, il soutint la prédication de saint Léonard de Port-Maurice. Nous avons un exemple de sa prudence avec le cas de l'enfant Anderl von Rinn, qu'on prétendit avoir été assassiné par des Juifs au cours d'un meurtre rituel. Le pape laissa développer son culte, mais refusa de le canoniser comme martyr estimant que cela apporterait un appui à l'antisémitisme.

Le mécénat

Ce pape érudit protégea les sciences et l'industrie, ainsi que les lettres qu'il cultivait lui-même. Il s'attacha à embellir Rome qui lui doit la superbe façade de la Basilique Sainte-Marie-Majeure et déclara le Colisée sanctuaire des martyrs (bien que le fait soit contestable car il n'est pas prouvé que les chétiens aient été suppliciés en ce lieu), car il voulait mettre un terme à son démantèlement.

Il a laissé un grand nombre d'ouvrages, publiées à Bassano en 1788, 15 volumes in-folio. Les principaux sont les traités de la Béatification, du Sacrifice de la Messe, des Synodes. Il mourut le 3 mai 1758, et Clément XIII lui succéda. Les Romains regrettèrent "il papa Lambertini" qui parcourait à pied les rues de Rome se mêlant à la foule comme le plus humble des pasteurs.

Ne pas confondre Benoît XIV avec les deux antipapes Benoît XIV, qui régnèrent de 1425 à au moins 1430.

Commons-logo.svg


Précédé par Benoît XIV Suivi par
Clément XII
Emblem of the Papacy SE.svg
Liste des papes
Clément XIII


Notes

Voir aussi

Source

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
  • Portail du Vatican Portail du Vatican
  • Portail du XVIIIe siècle Portail du XVIIIe siècle
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Beno%C3%AEt XIV ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Benoit XIV de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BENOÎT XIV — BENOÎT XIV, PROSPERO LAMBERTINI (1675 1758) pape (1740 1758) Né à Bologne, Prospero Lambertini, pourvu d’une solide formation théologique et canonique, mena de front une vie de fonctionnaire ecclésiastique, exerçant diverses charges au sein de… …   Encyclopédie Universelle

  • Benoît XIV — Pour les articles homonymes, voir Benoît XIV (homonymie) et Benoît. Benoît XIV Pape de l’Église catholique …   Wikipédia en Français

  • Benoit XIV (antipape) — Benoît XIV (homonymie)  Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom. Avant son attribution définitive à Prospero Lambertini (1740 1758), le titre pontifical Benoît XIV avait été porté par deux antipapes …   Wikipédia en Français

  • Benoit XIV (homonymie) — Benoît XIV (homonymie)  Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom. Avant son attribution définitive à Prospero Lambertini (1740 1758), le titre pontifical Benoît XIV avait été porté par deux antipapes …   Wikipédia en Français

  • Benoît XIV (Antipape) — Benoît XIV (homonymie)  Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom. Avant son attribution définitive à Prospero Lambertini (1740 1758), le titre pontifical Benoît XIV avait été porté par deux antipapes …   Wikipédia en Français

  • Benoît XIV (Homonymie) —  Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom. Avant son attribution définitive à Prospero Lambertini (1740 1758), le titre pontifical Benoît XIV avait été porté par deux antipapes mineurs et par le pape …   Wikipédia en Français

  • Benoît XIV (antipape) — Benoît XIV (homonymie)  Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom. Avant son attribution définitive à Prospero Lambertini (1740 1758), le titre pontifical Benoît XIV avait été porté par deux antipapes …   Wikipédia en Français

  • Benoît xiv (antipape) — Benoît XIV (homonymie)  Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom. Avant son attribution définitive à Prospero Lambertini (1740 1758), le titre pontifical Benoît XIV avait été porté par deux antipapes …   Wikipédia en Français

  • Benoît xiv (homonymie) —  Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom. Avant son attribution définitive à Prospero Lambertini (1740 1758), le titre pontifical Benoît XIV avait été porté par deux antipapes mineurs et par le pape …   Wikipédia en Français

  • Benoît XIV (pape) — Benoît XIV Pour les articles homonymes, voir Benoît XIV (homonymie) et Benoît. Benoît XIV Pape de l’Église catholique romaine …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”