Bec bunsen

Bec Bunsen

Un bec Bunsen et sa virole.
les différentes flames obtenues avec un bec bunsen

Un bec Bunsen est un appareil utilisé en laboratoire pour chauffer, stériliser, et divers autres usages.

Sommaire

Historique

On attribue à tort son invention à Robert Wilhelm Bunsen. Le bec Bunsen ne lui doit son nom que parce que son assistant de laboratoire, Peter Desdega, avait perfectionné en 1855 un modèle créé par Michael Faraday.

Fonctionnement

Un bec bunsen est muni de quatre éléments principaux : une arrivée de gaz latérale, un ajutage (gicleur), une virole et une cheminée.

L'arrivée de gaz (combustible : méthane, propane, butane,...) latérale assure la jonction entre le bec bunsen proprement dit et le tuyau qui permet d'acheminer le gaz. Le gaz pénètre en flux continu dans la cheminée du bec bunsen via l'ajutage, sorte de tube muni d'un orifice minuscule qui assure d'une part la parfaite diffusion du combustible et empêche d'autre part un quelconque retour de flamme.

Au niveau de l'ajutage et sur la cheminée se trouve la virole mobile qui consiste en une arrivée d'air qui peut être ou non ouverte. Dans le cas où la virole est fermée, seul le gaz combustible emprunte la cheminée du bec bunsen. Le gaz brûle alors de manière incomplète avec l'oxygène de l'air en sortie de cheminée en produisant une flamme entretenue de couleur jaune, éclairante « furtive » et dont la température ne dépasse pas les 800 °C (flamme de diffusion). En revanche, lorsque la virole est ouverte, l'air et son oxygène (comburant) y sont aspirés par le flux de gaz sortant de l'ajutage. Dès ce moment, l'on peut dire qu'il y a prémélange dans la cheminée. Le combustible et le comburant brûlent alors de manière complète en sortie de cheminée, en produisant une flamme continue de couleur bleue, voire incolore (à la lumière du soleil), et dont la température atteinte peut facilement avoisiner les 1 200 °C et même parfois jusqu'à 1 500 °C.

Types de flammes

On distingue quatre sortes de flammes :

  • la flamme éclairante (comme pour les briquets)
  • la flamme douce (de couleur bleue)
  • la flamme moyenne (on ne la voit quasiment pas)
  • la flamme forte (on ne la voit pas, mais on l'entend très bien)

Voir aussi

  • Portail de la chimie Portail de la chimie
Ce document provient de « Bec Bunsen ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bec bunsen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bec Bunsen — ● bec Bunsen Brûleur à gaz employé dans les laboratoires …   Encyclopédie Universelle

  • Bec Bunsen — Un bec Bunsen avec sa cheminée (le long tube vertical), l arrivée de gaz (le tube horizontal sur la gauche), le gicleur (dont on voit la manette horizontale sur la droite) et la virole (située à la base de la cheminée, ici en position fermée) Un… …   Wikipédia en Français

  • bec — [ bɛk ] n. m. • XIIe; lat. beccus, p. ê. d origine gauloise I ♦ 1 ♦ Bouche cornée et saillante des oiseaux, formée de deux mandibules qui recouvrent respectivement les maxillaires supérieur et inférieur, démunis de dents. ⇒ rostre. Le bec crochu… …   Encyclopédie Universelle

  • Bec (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Bunsen (homonymie) — Bunsen Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bunsen peut faire référence à : Christian Karl Josias Freiherr von Bunsen (1791 1860), un diplomate prussien, Robert Wilhelm Bunsen (1811… …   Wikipédia en Français

  • BUNSEN (R. W.) — BUNSEN ROBERT WILHELM (1811 1899) Après sa thèse de doctorat, Enumeratio ac descriptio hygrometrorum (1830), Bunsen est nommé privat dozent à Göttingen (1833), puis il succède à Wöhler à l’école polytechnique de Kassel (1836). En 1838, il est… …   Encyclopédie Universelle

  • Bunsen — (Robert Wilhelm) (1811 1899) chimiste et physicien allemand, inventeur du brûleur appelé bec Bunsen et de la prem. méthode d analyse spectrale des éléments (avec Kirchhoff) …   Encyclopédie Universelle

  • bec Méker (du nom de G. Méker, qui le fit breveter en 1903) — ● bec Méker (du nom de G. Méker, qui le fit breveter en 1903) Brûleur à gaz à grille métallique, plus puissant que le bec Bunsen …   Encyclopédie Universelle

  • Bec de gaz — Le bec de gaz est la partie d’une lampe fonctionnant au gaz d éclairage, où a lieu la combustion. Par extension, le terme désigne aussi le luminaire (lampe, lanterne ou réverbère) fonctionnant au gaz d éclairage. Henri Privat Livemont  …   Wikipédia en Français

  • Bec (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Bec (homonymie) », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le bec est le seul dispositif qu un… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”