Beatbox

Human beatbox

Un exemple de human beatbox

Le human beatbox (c.-à-d. boîte à rythmes humaine), ou multivocalisme consiste en l'imitation vocale d'une boîte à rythmes, de scratchs et de nombreux autres instruments (principalement de percussion).


Sommaire

Origines

La Préhistoire

L'imitation vocale des percussions existe depuis longtemps. Une de ces traditions est née en Inde il y a 700 ans: c'est la tradition des bol, ainsi que la tradition chinoise du Kouji, un type de performance vocale. Ils n'ont que peu ou pas de liens avec le hip hop, pas plus qu'avec le hip hop asiatique. Certaines traditions africaines utilisent le corps des performeurs pour produire différents sons. Ils utilisent aussi les bruits d'inspirations et d'expirations qui sont utilisés dans le beatbox de nos jours. Le beatbox prend ainsi place dans différents endroits du monde.

Le XXème siècle

Les premières apparitions d'un équivalent aux XXème siècle viennent avec le jazz. Il s'agit à la fois de l'imitation des sons de la batterie par les batteurs par soucis de transmission et d'apprentissage, que d'improvisation vocale, le Scat fait uniquement à partir d'onomatopées. Ella Fitzgerald est ainsi connue comme "la reine du scat". Le hip hop, en s'inspirant du jazz, a probablement intégré ces pratiques pour donner naissance à la forme actuelle du beatbox.

Le Hip Hop

Au début des années 1970, dans le Bronx, apparaît le mouvement artistique, culturel et social du Hip-hop. Musicalement, il correspond au MCing et au DJing qui, ensemble, forme le Rap.

Le human beatbox apparaît quelques années plus tard dans un ghetto de New York. L'importance du rythme dans le rap qui est beaucoup plus présent que dans les styles le précédant, notamment parce qu'il est dès l'origine constitué exclusivement de breaks, passages fortement rythmés, et où la batterie est généralement mise en avant, amène les premiers beatboxeurs à cette nouvelle pratique.

Avec cette nouvelle musique au rythme programmé qui est l'élément principal après le sampling et les scratchs, apparaît une technique particulière d'imitation du son du grosse caisse et de la caisse claire à l'aide des lèvres: La technique du beatbox telle qu'on la connaît est alors née.

C'est l'apparition des premières boîtes à rythmes électroniques et l'expansion du MCing à travers la côte Est des États-Unis, et leur imitation devient le human beatbox, en français boîte à rythmes humaine.

Il trouvera son utilité pour les MCs qui pourront poser leurs phases n'importe où et n'importe quand, pouvant écrire avec toujours un rythme en tête sans forcément avoir les moyens financiers de posséder une véritable boîte à rythmes.

Expansion

Au début des années 1980, le human beatbox devient reconnu aux États-Unis grâce au Fat Boys, les figures emblématiques sont alors Doug E. Fresh et Biz Markie. Le jazzman multi-récompensé Bobby McFerrin s'inspirera de son expansion dans le style du Hip-hop autant que dans ses racines jazz et soul pour, à partir de 1984 et son album The Voice, sortir une majorité d'albums interprétés uniquement à la voix où le human beatbox a une place prépondérante. Le human beatbox se développe alors aussi en Europe, représenté par les Fabulous Trobadors en France.

Dans le même esprit que les battles de rap apparaissent les battles de beatbox à un contre un où le vainqueur est désigné par l'enthousiasme du public.

Pendant les années 1990, avec l'apparition de nouvelles musiques électroniques telles que la techno, la drum'n'bass et autres, les enfants commencent le beatbox très jeune sans connaître sa réelle existence. La rencontre entre ce qu'ils savent déjà faire et la véritable technique du beatbox donnera les meilleurs beatboxers d'aujourd'hui.

A ce moment, le beatbox est un phénomène nouveau qui s'étend dans l'underground du monde entier. Ce sont les débuts des têtes d'affiche d'aujourd'hui telles que Rahzel the Godfather Of Noise, avec le groupe de rap alternatif The Roots. C'est le beatboxeur le plus connu au monde à l'heure actuelle. Les talents de producteurs du beatboxer Killa Kela vont populariser cet art au Royaume-Uni dans sa musique faite de programmations rythmiques buccales. En France, ce sont les Saïan Supa Crew qui amèneront concrètement le human beatbox à la vue du grand public en combinant scratchs vocaux, reprise en beatbox du tube Ring My Bell et le tube international Angela sur le même album, KLR.

Évolution

Simple boîte à rythme à l'origine, au milieu des années 1980, le human beatbox est devenu l'art du DJing buccal, en ajoutant aux rythmes des imitations de scratchs en tout genre et même des samples repris à la bouche.

Dans les années 1990, la tendance est à l'éclectisme et à l'imitation des chansons déjà existantes, certaines sont d'ailleurs très impressionnantes de ressemblance avec leur originale.

A la fin des années 1990, le beatbox a évolué à tel point que leurs adeptes arrivent à produire parfois plusieurs sons à la fois. Rahzel commence par chanter If Your Mother Only Knew, sa version de la chanson de Aaliyah "If Your Girl Only Knew", d'autres essaient de beatboxer et rapper simultanément, le tout avec une seule bouche.

Dans les années 2000 apparaissent les premiers championnats officiels dont le premier championnat du monde en 2005 et dont Joel Turner (Australie) est ressorti vainqueur. Le premier championnat de France a eu lieu en octobre 2006 avec pour vainqueur L.O.S en solo et PHM (Marseille) en équipe. En 2007 c'est le vice-champion 2006, Micspawn qui remportera la victoire, et en équipe se sont les tenants du titre qui remporteront une nouvelle fois la place de numéro 1 français en équipe.

Parallèlement à la technique des beatboxeurs d'aujourd'hui se développe la recherche musicale. Les beatboxeurs utilisent aujourd'hui leur talent pour créer leur propre musique grâce à des enregistrements studios, des pédales de boucle (qui permettent de superposer une infinité de sons les uns sur les autres) ou encore des groupes composés de beatboxeurs. Les adeptes de ces nouvelles techniques, comme l'ont montré Bauchklang et Beardyman sont, en France, Sly Johnson, Ezra, Ekip d'Art-Hifis, PHM, Oslim, Under Kontrol, Hocsid, Shen Roc, Bionic Breath Makers, Tez, Caneton, David X, Sputter Shower, etc.

Le beatbox est utilisé également par des artistes qui ne font pas de hip-hop tels que Simeo, Anaïs, Ka Jazz, CocoRosie, Spleen, Camille, Barbatuques, Imogen Heap ou Nosfell.

Le Beatbox dans le monde

Dans le monde

Ce style est présent dans de nombreux pays. Les plus célèbres beatboxeurs viennent des États-Unis, comme Biz Markie, Doug E. Fresh avec la relève prise par Rahzel (The Godfather of Noise) et Kenny Muhammad (dit The Human Orchestra) mais aussi Michael Jackson, ayant composé la quasi-totalité de ses chansons à partir de ses beatbox. Au Royaume-Uni, la principale figure est Killa Kela. Il est aujourd'hui l'un des seuls beatboxeurs avec les deux précédemment cités à pouvoir tenir une scène de beatbox devant un grand public. D'autres beatboxeurs sont plus ou moins bien connus, comme Shlomo, qui a participé avec Björk à la chanson Oceania, qui fut jouée en ouverture des JO d'Athènes en 2004, ou TyTe, qui a réalisé beaucoup de didactitiels pour les débutants.

En France

En France, le beatbox a été introduit par Sheek (membre des "Nec + Ultra") vers 1986, par Ange B. des Fabulous Trobadors, par les le groupe Human Box vers la fin des années 90 avec leur single "Funky Time" produit par Thierry Ardisson, puis par les Saïan Supa Crew au milieu des années 1990. Grâce à eux, on trouve une scène assez développée mais qui reste toujours très underground avec par exemple le PHM Crew (Pure Human Music) de Marseille deux fois champion de France en équipe, Art-Hifis (ou ekip d'ART-HIFIS) à Paris, Mc Tarkun (Sokunthear Vong) de Paris aussi, ainsi que Eklips du groupe Le Remède. Le duo comique et musical SteF & JiM comprend également un BeatBoxer , SteF' Anglio alias "Mythe Box"et se sont produits au Moulin Rouge, au Jamel Comedy Club ainsi qu'en 1ère partie d'Anthony Kavanagh. Le premier championnat de France a eu lieu à Angers en octobre 2006.

Championnat de France

Angers 2006

  • Champion de France Homme solo : L.O.S
  • Champion de France Femme solo : Faty
  • Champion de France Equipe  : PHM

Dijon 2007

  • Champion de France Homme solo : Micspawn
  • Champion de France Femme solo : (Pas de battle féminin)
  • Champion de France Equipe  : PHM

Montpellier 2008

Beatboxeurs célèbres

  • Arzin Vice-champion de France 2007
  • Aymeric Hainaux
  • Beardyman Champion de Grande-Bretagne 2006
  • Bee Low Président de BeatboxBattle
  • Bellatrix Championne du monde 2009
  • Biz Markie
  • Butterscotch Championne du Monde 2005
  • Caneton
  • Dawan Player Champion de France 2008
  • Doug. E Fresh
  • Dub FX
  • Eklips
  • Ezra
  • Faith Sfx
  • Faty Championne de France 2006
  • Fayabraz
  • Felix Zenger
  • Joel Turner Champion du Monde 2005
  • Johnny Madness
  • Kenny Muhammad
  • Killa Kela
  • L.O.S Champion de France 2006
  • Mando Champion d'Allemagne 2006 et 2007
  • Micspawn Champion de France 2007
  • Mr Lips
  • Oslim Vice-champion de France 2008
  • Petit Poney Championne de France 2008
  • Primitiv
  • Rahzel
  • Ricoloop
  • Roxorloops Vice-champion du Monde 2005
  • Sheek
  • Shlomo
  • Sly Johnson
  • Steff La Cheffe Vice championne du Monde 2009
  • Tez
  • The Fat Boys
  • ThePETEBOX
  • Vahtang Vice-champion du Monde 2009
  • Zede Champion du Monde 2009

Technique

Voici la technique théorique et basique du human beatbox :

  • Le kick (Ppp) Les lèvres percutent pour faire la grosse caisse.
  • La caisse claire (Pff) Avec les lèvres.
  • Cymbales (Tsssss) Langue contre le palais.
  • Charleston (ts ts ts) Langue contre le palais.
  • Basse (Bwou) Voix grave en soufflant et en gonflant les joues.
  • Basse (Hum) Bouche fermée utilisant seulement les cordes vocales.
  • Basse (Preuuu) Accompagné d'un kick et d'une voix grave et rauque.
  • Tik (k) Langue contre le palais en inspirant sans les poumons.
  • Tchak (Kch) Forcer sur le fond de la mâchoire en soufflant.

Voir aussi

Liens externes

Ce document provient de « Human beatbox ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beatbox de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beatbox — bzw. Beat Box (von engl.: beat ‚Schlag‘ oder ‚Rhythmus‘ und box ‚Kasten‘ oder ‚Gehäuse‘) steht für einen Drumcomputer. die Human Beatbox, siehe Beatboxing. eine Boombox, siehe Radiorekorder. einen Musikclub in Wuppertal, siehe Beat Box (Club).… …   Deutsch Wikipedia

  • beatbox — 1. noun A type of electronic percussion device. Self styled black gentleman vampire who followed his cousin in to hip hop by rapping in front of a beatbox for his first shows on Long Island, New York. 2. verb To use one’s mouth, lips, tongue,… …   Wiktionary

  • Beatbox — Beat|box 〈[ bi:tbɔks] f.; , bo|xes [ sız]; Popmus.〉 programmierbare Rhythmusmaschine, die mit der Stimme (Human Beatbox) od. elektronisch Rhythmen u. Klangeffekte erzeugt * * * Beatbox   [englisch, biːtbɔks], Rhythmusgerät …   Universal-Lexikon

  • Beatbox — Beat|box 〈 [bi:tbɔks] f.; Gen.: , Pl.: en; Popmusik〉 programmierbare Rhythmusmaschine, die mit der Stimme (Human Beatbox) od. elektronisch Rhythmen u. Klangeffekte erzeugt …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • beatbox — beat|box [ˈbi:tbɔks US ba:ks] n 1.) also beat|box|er [ bɔksə US ba:ksər] someone who provides the words or other spoken sounds that go with ↑hip hop 2.) [U] a computer program that is used to mix the sounds of popular electronic music with a… …   Dictionary of contemporary English

  • beatbox — noun informal 1》 a drum machine. 2》 a radio or radio cassette player used to play loud music …   English new terms dictionary

  • beatbox — /ˈbitbɒks/ (say beetboks) noun 1. → drum machine. –adjective 2. of or relating to music produced using a drum machine. Also, beat box …   Australian English dictionary

  • beatbox —  n.m. Imitation vocale d instruments de musique …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • beatbox — beatˈbox noun (informal) 1. An electronic drum machine 2. A ghetto blaster • • • Main Entry: ↑beat …   Useful english dictionary

  • Beatbox Eliot — Beatbox Eliot, als Graffiti Künstler auch unter dem Namen Colorbox Eliot bekannt (bürgerlich: Markus Henning; * 21. August 1972 in München) ist ein deutscher Beatboxer, Produzent, Graffiti Maler und Comic Zeichner. Eliot lebt in Berlin.… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”