Battle Angel Alita

Gunnm


Gunnm
銃夢
(Battle Angel ALITA)
Type Seinen
Genre Cyberpunk, Action, Science-Fiction
Manga : Gunnm
Auteur Yukito Kishiro
Éditeur Japon Glénat
Prépublication Japon Business Jump
Sortie initiale mars 1995 – avril 1998
Volumes 9
OAV : Gunnm
Réalisateur(s) Hiroshi Fukutomi
Studio d'animation Animate
Studio
d'enregistrement
Sohichiro Harada
Licence Mangamania
Durée 25 min
Sortie 1993
Épisodes 2

Gunnm (銃夢, ganmu?, littéralement rêve d'une arme[1]) est un manga de Yukito Kishiro, publiée en français aux éditions Glénat.

Sommaire

Synopsis

Zalem, la mystérieuse cité volante, surplombe une ville en ruines peuplée de cyborgs et de parias qui survivent grâce aux déchets déversés par la gigantesque ville. Au milieu de Kuzutetsu, la décharge, Ido, un docteur en cybernétique, découvre les restes d'une jeune fille. Il la prénomme Gally, lui offre un nouveau corps mécanique et la traite comme sa propre fille. Mais l'idylle est de courte durée car Ido a une autre activité bien moins noble que celle de médecin, et Gally possède d'étranges capacités issues des réminiscences d'un passé lointain.

En affrontant de nombreux adversaires et en se lançant dans une aventure épique, Gally combat avant tout pour son humanité.

Présentation

Gunnm est la série qui fit sortir Yukito Kishiro de l'ombre, trouvant son public au Japon et rencontrant un réel succès a l'étranger. Gunnm, de l'aveu même de l'auteur, s'articule autour de deux axes principaux. Le premier est la survie dans un monde d'une extrême noirceur, oppressant, violent, pervers et démentiel ce qui le rapproche des visions futuristes du mouvement cyberpunk. Le second est une humanité glorieuse qui passe par l'espoir et la recherche du bonheur.

Gunnm est une œuvre atypique au Japon, pays ou le marché intérieur en matière de bande dessinée est énorme, car c'est à l'étranger que la série rencontre le plus de succès. On attribue cette bizarrerie au fait que Gunnm est l'un des rares mangas à ne contenir presque aucune référence typiquement japonaise, l'auteur cultivant même un certain cosmopolitisme dans les références (allemandes, indiennes, africaines) ; à la relative impopularité des univers cyberpunk au Japon ; et principalement au fait que Gunnm, ne respecte pas les principaux codes du shōnen (et correspondrait donc plus aux seinen) : en effet le héros n'est pas un jeune garçon auquel devrait s'identifier le lecteur, les personnages sont complexes et il n'y a pas de victoire éclatante. La série aborde pourtant les principaux thèmes du shōnen sans pour autant se conformer à un de ses genres (sport, combat, drague, mecha, etc.), ce qui a déconcerté le lecteur japonais très attaché à ces codes.

On découvre très vite la noirceur de ce manga. Les habitants de la décharge représentent les extrêmes de l'humanité. La majorité de ces personnes s'est "cybernétisée" pour devenir plus résistante. Les vols d'organes sont monnaie courante, ainsi que les pillages, les massacres et autres meurtres ultra-violents. La philosophie du "chacun pour soi" est reine, la probabilité de se faire rouler étant très importante. Mais cette noirceur est aussi visible dans le comportement des habitants de Zalem, la cité suspendue. Premièrement, la terre et leurs habitants sont leur décharge. Ils ne se soucient aucunement des "gens d'en bas". Zalem puise ses ressources sur Terre et rejette ses déchets sur les habitants.

L'espoir est tout de même présent dans ce monde. C'est lorsqu'on est dans les bas fonds qu'on peut apprécier la lumière. Des personnes comme Gally ont soif de vie et arrivent à transmettre tout autour d'eux gentillesse et respect. L'amour, le rêve, la beauté sont aussi présents dans cette histoire.

Il y a un équilibre très précaire entre la vie et la mort, la joie et le malheur. On peut retrouver cet équilibre dans la personnalité de Gally : tantôt douce, tantôt agressive.

La série Gunnm connaît une suite, proposant une fin alternative : Gunnm Last Order.

Gunnm est souvent cité au côté d'Akira comme référence en matière de manga par les lecteurs.

La symbolique

Il y a une certaine dimension symbolique et philosophique dans Gunnm dont on pourrait tirer beaucoup de sujets comme la réflexion sur l'âme, la définition de l'être humain, le monde, le futur, l'image de Zalem et de la décharge ressemble à celle des "pays du Nord" et du tiers monde, la façon dont les gens de la décharge rêvent de Zalem et la désillusion du lecteur lorsque l'on en sait plus sur la ville. Le personnage principal, Gally, rassemble aussi plusieurs caractéristiques ; au fil de la progression de l'histoire, on voit en elle successivement une enfant effarouchée et curieuse du monde, une adolescente rebelle et à la recherche d'elle même et une femme rêveuse qui veut rester humaine. Elle incarne à la fois la sœur, la fille, l'amie et la mère. Pour cela on ne peut lui donner un âge déterminé. Enfin l'image de l'ange qu'elle se donne elle même ("ange noir de Zalem", "ange de la mort" "ange rouillé") lui confie un côté flou. Le rythme de l'histoire est celui de la vie, on s'attarde plus sur les moments tristes mais les petites joies deviennent ainsi de véritables bouffées d'oxygène.

Publication

Prépublié par la Shueisha dans le bimensuel « Business Jump » entre 1990 et 1995, la série fut publiée au Japon en 9 volumes reliés format poche. L'édition française fut l'une des premières distribuées par Glénat. Il existe trois versions françaises publiées aux éditions Glénat :

  • la première édition format poche en 9 volumes (1995). L'adaptation ayant été faite à partir de la version américaine, elle souffre de quelques erreurs et incohérences dues à la double traduction.
  • une édition grand format, plus proche de la version japonaise en 6 volumes, agrémentée de divers bonus et histoires courtes, mais expurgée de la fin du tome 9 à la demande de l'auteur, en vue d'une meilleure continuité avec Gunnm Last Order (2000). L'adaptation a été refaite à partir des planches et des textes japonais, mais par souci de cohérence certaines erreurs de la première adaptation ont été conservées.
  • la deuxième édition format poche en 9 volumes, pourvue d'une jaquette (2001). L'adaptation est identique à l'édition grand format et a donc une fin différente de la première édition.

Glénat a aussi utilisé Gunnm à l'occasion d'une opération test en 1998 dans les points presse d'Île-de-France sous la forme de petits livrets format poche correspondant à deux chapitres d'un tome (soit 4 livrets par tome). Cette opération fut un échec; les livrets étant de mauvaise qualité et relativement chers.

Produits dérivés

Mangas

Nouvelle

  • Gunnm Gaiden: Recueil de nouvelles publié en 1997 au Japon. Différentes nouvelles sont présentes dans les tomes 1, 3 et 4 de l'édition en 6 tomes. Gunnm Gaiden a été publié en France par Glénat en 2009 sous le titre "Gunnm Other Stories"".

Roman

  • Publié par la Shūeisha en 1997, ce roman est tiré de l'univers de Gunnm et est écrit par Yasuhisa Kawamura (également scénariste du jeu vidéo Resident Evil 3: Nemesis). Le roman contiendrait des images exclusives dessinées par l'auteur de Gunnm (Yukito Kishiro) et approfondirait l'histoire de Zappan. Le roman en question étant d'une rareté exceptionnelle, il convient de prendre cette dernière information au conditionnelle[2].

Film

  • Le réalisateur James Cameron détient depuis quelques années les droits de Gunnm en vue d'une adaptation cinématographique. Sa réalisation devait selon la rumeur être prévue pour 2007, en réalité c'est le projet 880 « Avatar » qui devrait être réalisé pour cette date. Battle angel le projet d'adaptation de Gunnm en trois dimension étant repoussé pour 2011[3].

Série animée

  • 1993 : Gunnm. Dessin animé sous la forme de deux OAV. Disponible en France chez Mangamania en VHS (1998) et DVD (2001). Cette adaptation recouvre les deux premiers tomes du manga. Elle fut très critiquée aussi bien par Yukito que par les amateurs de la série.[citation nécessaire]

Jeu vidéo

L'univers de Gunnm

Personnages principaux

  • Gally ou Yoko (apparition tome 1) : héroïne de Gunnm ;
  • Ido Daisuke (apparition tome 1) : père adoptif de Gally, cybernéticien de son état ;
  • Yugo (apparition tome 2) : premier amour de Gally ;
  • Makaku (apparition tome 1) : premier adversaire de taille de Gally ;
  • Zapan (apparition tome 1) : chasseur de prime et rival de Gally ;
  • Jashugan (apparition tome 3) : champion incontesté du Motorball ;
  • Desty Nova (apparition tome 1) : scientifique à la personnalité ambiguë, spécialiste des Nanotechnologies ;
  • Fogia Four (apparition tome 6) : aventurier de passage et deuxième amour de Gally ;
  • Koyomi (apparition tome 1) : fille du barman du Kansas ;
  • Lou Collins (apparition tome 5) : opératrice du tuned nº 1 (Gally) ;
  • Kaos (apparition tome 5) : fondateur d'une radio rebelle qui possède le don de psychométrie.
  • Den (apparition tome 5) : fondateur du Barjack.

Les tomes sont ceux de l'édition grand format.

Lieux principaux

  • Kuzutetsu : Ville décharge, ville chaotique où Gally sera élevée peu après sa découverte par le docteur Ido. Cet endroit ne connaît que violence, destruction, corruption et meurtre.
  • Zalem : Cité volante qui surplombe Kuzutetsu. Elle est maintenue en l'air par une immense colonne qui se perd dans le ciel, cette colonne semble faire office d'ascenseur spatial. Il est fait l'hypothèse qu'il existe une ville contrepoids, a l'autre bout de l'ascenseur. Zalem déverse un flux constant de déchet sur Kuzutetsu.
  • Kansas : Bar repaire des chasseurs de primes oeuvrant pour le compte des usines.

Activités

  • Hunter Warriors : la ville de Kuzutetsu étant à l'époque dépourvue de police, les usines gèrent le maintien de l'ordre en offrant des primes sur la tête des criminels et laissent ceux attirés par l'appât du gain et suffisamment forts se charger du travail. Ces chasseurs de primes sont appelés Hunter-Warrior, ils doivent être dûment enregistrés pour exercer leur métier. Aucune révolte de Hunter-Warrior n'est autorisée, ce crime étant jugé parmi les plus graves. Si un Hunter-Warrior se rebelle, il est immédiatement détruit par les missiles ultra-précis des usines, qui le repère à ses ondes cérébrales propres, qui ont été enregistrés par les bornes.
  • Motorball : sport futuriste ultra violent. Les participants montés sur des patins à roulettes doivent effectuer un certain nombre de tour sur une piste fermée, ils se disputent un témoin appelé Motorball. Le vainqueur est celui qui franchit la ligne d'arrivée du dernier tour le Motorball en main. Ce jeu et les passages du manga s'y rapportant (tomes 3&4) sont fortement inspiré du film d'anticipation Rollerball de Norman Jewison (1975), mais aussi plus étonnamment du film de série B Les guerriers du soleil (en:Solarbabies) (1986) d'Alan Johnson. Les graffitis de la couverture du tome 3 en sont une preuve flagrante.
    Voir article détaillé : Motorball
  • l'EndJoy est un objet dans la ville suspendue de Zalem, similaire à la cabine à suicide (dans le volume 9, page 176 à 181) défini comme « Le garant des libertés des citoyens de Zalem...c'est le bâtiment culturel le plus important » et que Gally détruit.

Clins d'œil

L'on peut trouver de nombreuses références et clin d'œil dans Gunnm notamment au Hard Rock et également à YES. Gally joue d'ailleurs "Big Generators" au Kansas Bar.

  • A Judas Priest
    • Les titres de chacun des volumes de Gunnm aurait été influencé par l'album Angel of Retribution.
    • Les bottes de Sechs portes les inscriptions "Blood Red Skies" et "You won't break me" sous ses semelles. Qui sont des référence au refrain de "Blood Red Skies".
  • A Blue Öyster Cult
    • Le personnage de Zapan a le logo du groupe tatoué sur le front.
    • Le nom de Desty Nova est une référence à "Desdinova", l'un des personnages dans "I am the one you warned me of" de Blue Öyster Cult et "Astronomy" du même groupe.
    • Le nouveau corps de Gally l'Imaginos, porte le nom d'un album du groupe.
  • La mascotte d'Iron Maiden, Eddie apparaît parmi les clients du Kansas dans le premier volume. On retrouve également, dans le tome 3, le symbole de Derek Riggs, dessinateur de cette mascotte, sur un pilier à l'endroit où Gally affronte Ajakati.
  • L'une des bouteilles d'alcool du tome 1 comporte le nom et le logo du groupe Heaven's Gate.
  • Le nom du groupe de métal allemand "Running Wild", apparaît taggé sur l'un des murs d'une arène de Motorball.
  • Le personnage de Kaos semble inspiré d'un des personnages de l'album Radio K.A.O.S. (le premier chapitre dans lequel apparaît Kaos a d'ailleurs le nom Radio K.A.O.S.), de Roger Waters. Les deux étant de jeunes hommes ne pouvant communiquer que par radio.
  • Dans le premier tome, le champion au bar habillé en guerrier celte est Sláine, un personnage mythique de bande-dessinée britannique. Le style de dessin renvoie directement à la célèbre saga du Dieu Cornu illustrée par Simon Bisley, lui aussi dessinateur connu pour son adoration du hard rock.
  • Une planche entière de combat contre des ninjas au premier chapitre du 7ème tome est une copie/hommage d'une scène de l'album de Daredevil "Elektra lives again" de Frank Miller.
  • Le style en clair-obscur de Frank Miller période "Sin City" est d'ailleurs ouvertement utilisé par Yukito Kishiro dans l'album "Ashman", qui se déroule dans le monde du Rollerball.
  • Le repaire de Desty Nova, la « Granit house », est une référence à L'Île mystérieuse de Jules Verne (Cette référence a souffert de la double traduction dans la première édition se voyant rebaptisé « Granit Inn » dans la version anglaise traduite du japonais, puis « l'auberge de granite » dans la version française ).
  • Plusieurs allusions sont faites au groupe Alan Parsons Project.
    • Quand Gally affronte Zapan pour la première fois, cela se passe dans l'Ammonia Avenue, qui est un titre d'album du groupe. (tome 2)
    • Kaos lui-même interprète une chanson du groupe : Inside looking out. (tome 7)
    • La décharge et ses décors font penser à la pochette de l'album Ammonia Avenue.
    • Quand Zapan assimile le corps du Berserker, le design de cette créature s'inspire de différents thèmes : la pochette de Ammonia Avenue, le Cri de Edward Munch, ainsi que Alien de Ridley Scott.
    • La représentation de l'Ouroboros correspond à celle de la pochette de Vulture Culture.

Liste des volumes

  1. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 1, Glénat, coll. « Seinen », 1995, 115 x 180 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-1900-2) [présentation en ligne] 
  2. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 2, Glénat, coll. « Seinen », 1995, 115 x 180 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-1906-1) [présentation en ligne] 
  3. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 3, Glénat, coll. « Seinen », 1995, 115 x 180 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-1947-9) [présentation en ligne] 
  4. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 4, Glénat, coll. « Seinen », 1995, 115 x 180 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-1942-8) [présentation en ligne] 
  5. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 5, Glénat, coll. « Seinen », 1996, 115 x 180 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-1974-6) [présentation en ligne] 
  6. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 6, Glénat, coll. « Seinen », 1996, 115 x 180 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-2119-8) [présentation en ligne] 
  7. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 7, Glénat, coll. « Seinen », 1997, 115 x 180 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-2120-1) [présentation en ligne] 
  8. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 8, Glénat, coll. « Seinen », 1997, 115 x 180 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-2121-X) [présentation en ligne] 
  9. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 9, Glénat, coll. « Seinen », 1998, 115 x 180 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-2430-8) [présentation en ligne] 
  • Édition : Grand Format (ré-édition)
  1. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 1, Glénat, coll. « Seinen », 2000, 180 x 256 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-3293-9) [présentation en ligne] 
  2. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 2, Glénat, coll. « Seinen », 2000, 180 x 256 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-3293-9) [présentation en ligne] 
  3. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 3, Glénat, coll. « Seinen », 2001, 180 x 256 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-3477-X) [présentation en ligne] 
  4. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 4, Glénat, coll. « Seinen », 2001, 180 x 256 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-3478-8) [présentation en ligne] 
  5. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 5, Glénat, coll. « Seinen », 2001, 180 x 256 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-3479-6) [présentation en ligne] 
  6. Yukito Kishiro, Gunnm, vol. 6, Glénat, coll. « Seinen », 2002, 180 x 256 mm, 350 p. (ISBN 2-7234-3615-2) [présentation en ligne] 

Notes et références

  1. Également la contraction de l'anglais « gun and dream » ガンム. Le kanji jū "gan" est homophone a l'anglais gun et mu signifie rêve
  2. http://zalemrpg.free.fr/roman_gunnm.htm
  3. Battle Angel (2009)

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques
  • Portail de la science-fiction Portail de la science-fiction

Ce document provient de « Gunnm ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Battle Angel Alita de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Battle Angel Alita — (GUNNM, jap. 銃夢, Ganmu) ist ein Manga des japanischen Comiczeichners Yukito Kishiro. Die Folgeserie hat den Titel Battle Angel Alita: Last Order. Der Manga wird dem Genre des Cyberpunk zugeordnet. Auf der Grundlage des Mangas wurde auch eine… …   Deutsch Wikipedia

  • Battle Angel Alita — Infobox animanga/Header name = caption = Cover of Battle Angel Alita volume 1 ja kanji = 銃夢 ja romaji = Ganmu genre = Cyberpunk, SplatterpunkInfobox animanga/Manga author = Yukito Kishiro publisher = flagicon|Japan Shueisha publisher en =… …   Wikipedia

  • Battle Angel Alita — …   Википедия

  • Battle Angel Alita: Last Order — Battle Angel Alita (GUNNM, jap. 銃夢, Ganmu) ist ein Manga des japanischen Comiczeichners Yukito Kishiro. Die Folgeserie hat den Titel Battle Angel Alita: Last Order. Der Manga wird dem Genre des Cyberpunk zugeordnet. Auf der Grundlage des Manga… …   Deutsch Wikipedia

  • Battle Angel Alita (манга) — …   Википедия

  • Battle Angel Alita: Last Order — …   Википедия

  • Battle Angel Alita (аниме) — …   Википедия

  • List of Battle Angel Alita characters — The Battle Angel Alita manga series features a cast of characters designed by Yukito Kishiro. The series takes place around the city of Scrapyard where residents, of whom many are heavily modified by cybernetics to better cope with the hard life …   Wikipedia

  • Figure Four (Battle Angel Alita) — Infobox animanga character color = #DEDEE2 name = Figure Four series = Battle Angel Alita caption = Figure Four in Battle Angel Alita first = Battle Angel Alita: Angel of Death creator = Yukito Kishiro age = early to late 20s to early 30s… …   Wikipedia

  • Vector (Battle Angel Alita) — Infobox animanga character color = #DEDEE2 name = Vector series = Battle Angel Alita / Battle Angel Alita: Last Order caption = Vector in Battle Angel Alita first = Battle Angel Alita: Tears of an Angel last = creator = Yukito Kishiro voiced by …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”