Bataille des Cinq Armées
Bataille des Cinq Armées
Informations générales
Date automne 2941 T.A.
Lieu Au pied de la Montagne Solitaire, Erebor, Rhovanion
Issue Victoire des nains, des elfes et des hommes.
Libération de la région d'Erebor
Belligérants
Nains
Elfes
Hommes
Aigles
Wargs
Gobelins
Chauve-souris
Commandants
Thorin (Nains)
Dáin II (Nains)
Thranduil (Elfes)
Bard (Hommes)
Beorn (Hommes)
Bolg (Gobelins)
Pertes
Trois quarts des forces gobelines du Nord[1]

La Bataille des Cinq Armées est une bataille fictive qui appartient au legendarium créé par l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien et qui conclut le roman Bilbo le hobbit. Elle opposa en l'an 2941 du Troisième Âge les Elfes, les Hommes et les Nains aux Gobelins et aux Wargs[2] au pied de la Montagne Solitaire. Le hobbit Bilbon Sacquet, l'istar Gandalf le gris, Beorn et les aigles des montagnes du Nord ont aussi participé à la bataille, mais ne sont pas comptabilisés parmi les cinq armées.

La Bataille trouve sa source dans la rivalité entre les Hommes de Dale et les 13 compagnons Nains de Bilbo pour le Trésor d'Erebor. Après plusieurs tentatives de réconciliation, les Hommes, aidés par les Elfes de la Forêt Noire se lancent à l'assaut des Nains barricadés dans la montagne. C'est à ce moment-là qu'une grande armée de Gobelins et de Wargs surgit à l'horizon. Oubliant rapidement leur différend devant la nécessité de s'allier pour repousser les Gobelins, Hommes, Elfes et Nains parviennent, non sans de nombreuses pertes et grâce à l'aide de Beorn et des Aigles, à remporter la victoire.

Sommaire

Contexte

De nombreuses richesses furent amassés par Thrór, roi sous la Montagne, il possédait aussi le dernier des sept anneaux des nains, ce qui attira Smaug le dragon. Il détruisit le royaume des nains d'Erebor et la riche ville voisine de Dale, ce qui mena à l'exil Thorin II Écu-de-Chêne, héritier de Durin. Smaug vola tout le trésor d'Erebor et de Dale, et l'amassa dans une profonde chambre au cœur du mont solitaire, où il vécut par la suite[3].

Smaug le dragon eu vent de l'expédition secrète de Thorin, visant a récupérer le royaume sous la montagne de ses ancêtres, et le trésor par la même occasion. Il sut aussi que les humains avaient aidés l’expédition naine, et décida d'attaquer Lacville, la ville des hommes du Long Lac. Bard l'archer (nommé Barde par la traduction de Francis Ledoux), héritier des seigneurs de Dale, tua le dragon grâce à la flèche noire, objet de sa famille hérité du temps de l'ancienne Dale. Toutefois, la ville fut détruite lors de la chute du l'immense dragon[4].

Les elfes sylvains eurent vent des troubles des hommes du lac, ainsi que de la mort de Smaug le dragon, et voulurent une part de l'ancien trésor. Certains elfes aidèrent les hommes du Long Lac à reconstruire une autre ville, pendant que la plupart des guerriers humains rescapés et elfes partirent vers le mont solitaire. Une partie du trésor volé par le dragon appartenait à Dale, l'ancienne ville des humains, Bard espérait récupérer cette richesse. Il voulait aussi obtenir une compensation pour les pertes et dégâts causé par les combats et la mort du Dragon. Toutefois, Thorin leur refusa tout trésor[4].

Le groupe de Thorin fut ensuite assiégé par les troupes de Bard et de Thranduil, roi de la Forêt Noire, mais sans effusion de sang. Thorin avait envoyé des messages de sa mésaventure à se Famille, en utilisant le chef des corbeaux de la Montagne, doué de la parole[5]. Les messages arrivèrent au roi Dáin II des Monts de Fer partis vers Erebor à la tête de plus de cinq cents nains lourdement armés, en majorité des vétérans de la Guerre des Nains et des Orques. Lorsque les forces de Dáin arrivèrent, la bataille était presque sur le point de débuter. Il y avait alors trois armées sur le terrain. Au dernier moment, Gandalf intervint entre les deux camps et révéla que depuis la mort du Grand Gobelin Azog, en Moria, une grande colère animait les gobelins contre les nains. Après avoir reçu les nouvelles de la mort du dragon et de son trésor laissé au nains, ils s'étaient armés e rassemblés pour une attaque à grande échelle[2]. Pendant les querelles des humains, Elfes et Nains, les gobelins des Monts Brumeux, sous la direction de Bolg, fils du grand gobelin Azog étaient sortie des montagnes pour marcher à leur rencontre.

Déroulement de la bataille

Les trois commandants convinrent que les gobelins étaient les ennemis de tous et les griefs antérieurs furent mis en attente face à une plus grande menace. Ils organisèrent leurs forces sur les deux contreforts de la montagne qui bordent la vallée menant désormais à la grande porte fortifiée, le seul accès à la Montagne. Les nains et les hommes du Lac se formèrent sur un contrefort et les elfes de l'autre, tandis qu'une légère ligne d'arrière-garde eurent la tâche d'attirer les gobelins à travers l'embouchure de la vallée entre les deux formation où les deux formations devaient les détruire. Bilbo se cacha avec sa bague, espérant éviter la bataille[2].

Dès que les gobelins et wargs arrivèrent, dans un premier temps, le plan fonctionna. Ils furent attirés dans le goulet d'étranglement par la mince ligne d'hommes et eurent de lourdes pertes. À ce moment, les cinq armées étaient sur le champ de bataille. Toutefois, en raison de leur infériorité numérique, les alliés ne purent détenir l'avantage longtemps. La deuxième vague fut encore pire que la première. De nombreux gobelins escaladèrent les montagnes de l'autre côté et commencèrent à attaquer les forces déployées sur le haut et l'arrière, comme une grande vague pressée vers l'avant. La bataille fit rage à travers la montagne, puis un grand bruit se fit entendre. Thorin et ses douze compagnons nains positionnés au cœur de la montagne avaient renversé le mur de pierre qu'ils avaient érigé à l'embouchure de la porte, tuant de nombreux gobelins. Ensuite, Thorin et ses compagnons chargèrent pour rejoindre la bataille, couverts de la tête aux pieds de leurs plus belles armures et armes contenues dans le trésor d'Erebor. Thorin avança et se fraya un chemin à travers les rangs de l'ennemi jusqu'aux gigantesques gobelins qui formaient la garde du corps de Bolg, où il ne put passer. Il fut débordé, entouré et fut contraint de former ses troupes en un grand cercle[2].

Alors que la bataille tournait contre eux, une importante force formée des Aigles des Monts Brumeux arrivèrent, conduits par Gwaihir, le Seigneur des Aigles. Bilbo fut le premier à les repérer et se mit à crier « Les Aigles arrivent ! ». Un cri qui fut ensuite perpétué entre les troupes. À ce stade, Bilbon fut frappé à la tête par une grosse pierre jetée par un gobelin positionné plus haut, et il s'évanouit[2]. Avec le soutien des Aigles, les combattants encore valides délogèrent les gobelins de la montagne, libérant ainsi les alliés qui purent se battre sur un seul front dans la vallée, plutôt que d'avoir à se diviser. Puis Beorn arriva à la bataille, après avoir apparemment eu vent qu'une grande armée de gobelins était en mouvement. Cette fois, il ne figurait pas dans sa forme première d'un grand homme, mais il changea de peau pour celle d'un ours. Beorn se fraya un chemin à travers les lignes gobelines jusqu'à Thorin, blessé, et le porta à l'extérieur de la bataille. Il retourna ensuite à la bataille avec une colère encore plus grande et brisa les rangs de la garde du corps de Bolg, pour finalement l'éliminer. Les gobelins furent finalement pris de panique, se dispersèrent et furent pourchassés par les forces victorieuses[1]. Mais Thorin fut mortellement blessé, et ses neveux Fíli et Kíli tombèrent en le défendant.

Après la bataille

Après avoir vaincu les gobelins et les wargs, les vainqueurs divisèrent le trésor. Bard prit le quatorzième du butin de Bilbo en or et argent en échange de l'Arkenstone, qui fut déposée sur la poitrine de Thorin. Il partagea sa récompense avec le Maître de Lacville et donna les émeraudes de Girion à Thranduil. Bilbo, bien qu'il ait perdu sa part, s'est vu offrir la plus riche récompense pour avoir aidé les autres nains de l'expédition face à de nombreux dangers. Vu la difficulté de transporter la charge à la maison et de n'étant pas trop amateur de trésor, il refusa de prendre plus que deux petites caisses, l'une d'or et l'autre d'argent, et sa cotte de mailles en Mithril[1].

Création

Adaptations

Cette bataille apparait aussi dans un dessin animé nommé Le hobbit (en), où de nombreux membres de Thorin moururent au combat, plus que dans la version du livre.

Jeux

Tactical studies rules publiait deux éditions d'un jeu de guerre ayant comme base la Bataille des Cinq Armées. Conçu par Larry Smith dans les années 1970, le jeu utilisait des jetons de carton et une carte de la zone autour de la Montagne Solitaire comme aire de jeu. Le jeu a été critiqué pour son manque de clarté au niveau des règles, mais reçu des éloges pour les assauts de l'armée de gobelins et warg[6].

En 1985, Iron Crown Enterprises ont sorti leur version de la Bataille des Cinq Armées[7] développé par Richard H. Britton, Coleman Charlton et John Crowell, reprenant le thème d'un jeu de guerre en utilisant des feuilles de calculs et une carte de papier. Le jeu Middle-earth Strategic Gaming (aussi nommé Middle-earth Play-by-Mail (en)), gagnant de nombreux récompenses Origins Award, utilise la Bataille des Cinq Armées comme scénario d'introduction et comprend les personnages et les armées du livre[8].

En 2005, Games Workshop a publié un jeu de figurines nommé la Bataille des Cinq Armées, conçu par Rick Priestley sur la base des règles de Warmaster et fabriqué pour le joueur de salon. Il utilisait des figurines très détaillés de dix millimètres sculptées par Mark Harrison[9],[10].

Références

  1. a, b et c J. R. R. Tolkien (trad. Francis Ledoux), Bilbo le Hobbit [« The Hobbit »] [détail des éditions] , Le voyage de retour
  2. a, b, c, d et e J. R. R. Tolkien (trad. Francis Ledoux), Bilbo le Hobbit [« The Hobbit »] [détail des éditions] , Les nuées éclatent, p. 289
  3. J. R. R. Tolkien (trad. Francis Ledoux), Bilbo le Hobbit [« The Hobbit »] [détail des éditions] , Une réception inattendue, p. 29-31
  4. a et b J. R. R. Tolkien (trad. Francis Ledoux), Bilbo le Hobbit [« The Hobbit »] [détail des éditions] , Feu et eau
  5. J. R. R. Tolkien (trad. Francis Ledoux), Bilbo le Hobbit [« The Hobbit »] [détail des éditions] , Les nuages s'accumulent
  6. Martin Easterbrook, Open Box Review, White Dwarf, numéro 3, Oct-Nov 1977, p. 15
  7. White Dwarf Magazine, numéro 57
  8. the Middle-earth Games page for the game (visité le 2008-02-25)
  9. Rich Jones, Battle of the Five Armies Rules and miniatures for recreating battles in Middle Earth, Wargames Journal, numéro 1, 2005, p.91
  10. Games Workshop's Specialist Games site

Sources

Bibliographie

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille des Cinq Armées de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille Des Cinq Armées — Informations générales Date automne 2941 T.A. Lieu Au pied de la Montagne Solitaire, Erebor, Rhovanion Issue Victoire des nains, des elfes et des hommes. Libération de la région d Erebor Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille des Cinq Armees — Bataille des Cinq Armées Bataille des Cinq Armées Informations générales Date automne 2941 T.A. Lieu Au pied de la Montagne Solitaire, Erebor, Rhovanion Issue Victoire des nains, des elfes et des hommes. Libération de la région d Erebor… …   Wikipédia en Français

  • Bataille des cinq armées — Informations générales Date automne 2941 T.A. Lieu Au pied de la Montagne Solitaire, Erebor, Rhovanion Issue Victoire des nains, des elfes et des hommes. Libération de la région d Erebor Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille des Pays-Bas — Bombardement de Rotterdam Informations générales Date 10 15 mai 1940 Lieu Pays Bas Issue Victoire allemande …   Wikipédia en Français

  • Bataille Des Ardennes — Informations générales Date 16 décembre 1944 25 janvier 1945 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Bataille des Ardennes — Informations générales Date 16 décembre 1944 25 janvier 1945 Lieu Ardennes ( …   Wikipédia en Français

  • Bataille des ardennes — Informations générales Date 16 décembre 1944 25 janvier 1945 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Bataille Des Pays-Bas — Traversée d Amsterdam par l armée allemande (mai 1940) Informations générales …   Wikipédia en Français

  • Bataille des pays-bas — Traversée d Amsterdam par l armée allemande (mai 1940) Informations générales …   Wikipédia en Français

  • Bataille Des Plaines D'Abraham — Pour les articles homonymes, voir Bataille de Québec. Bataille des plaines d Abraham La mort du Général Wolfe Huil …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”