Bataille de Nowa Wieś
Bataille de Nowa Wieś
Informations générales
Date 19 février 1831
Lieu Nowa Wieś Pologne
Issue Victoire polonaise
Belligérants
Drapeau de la Pologne Pologne Drapeau de la Russie Russie impériale
Commandants
Drapeau de la Pologne Joseph Dwernicki Drapeau de la Russie Cyprian Kreutz
Forces en présence
3 000 hommes 20 000 hommes
Pertes
Drapeau de la Pologne xx morts Drapeau de la Russie 200 morts
Insurrection de novembre 1830
Batailles
Stoczek — Dobra — Kałuszyn — Wawer — Nowa Wieś — Białołęka — Grochow — Kurow — Wawer — Debe Wielkie — Domanice — Iganie — Bataille de Kazimierz Dolny — Ostrołęka — Wola —

La bataille de Nowa Wieś s'est déroulée le 19 février 1831 entre l'armée des insurgés polonais commandée par le général Józef Dwernicki, et l'armée impériale russe commandée par le général Cyprian Kreutz au cours de l'Insurrection de novembre 1830.

Sommaire

Histoire

Préparatifs

Józef Dwernicki vainqueur de la bataille de Stoczek, pressé d'écraser les armées du général Cyprian Kreutz, qui ignorait la défaite de Teodor Geismar, se voit à son tour menacé. Nommé général de division, Dwernicki quitte les environs de Stoczek pour se diriger vers Parysów. Après un court repos, sa cavalerie occupe le 18 février Góra Kalwaria. La bravoure et la rapidité des Polonais doit remédier le surnombre des hommes de troupe russes, donc Dwernicki doit mettre toutes les astuces enseignées à l'époque napoléonienne et mettre en pratique le grand stratagème de la surprise et l'embuscade.
Un général écrira : « détruire avec trois mille recrues, vingt-mille vétérans en se portant en masse sur les détachements disséminés, pour les écraser l'un après l'autre, et Dwernicki, qui seul savait à cette époque faire du caractère de ses compatriotes, un instrument de triomphe, accourait sur les bords de la Pilica, pour venger les malheurs des Sandomiriens, et ôter à Kreutz tout espoir de marcher sur la capitale. » [1]

Bataille

Julian Sierawski ancien gouverneur de Zamosc, rôde à la tête d'un petit corps d'armée, entre Radomka et Pilica, rejoint Dwernicki dont la cavalerie forme l'avant-garde. Le 19 février à dix heures du matin, à Magnuszew, les avant-postes russes sont en vue, caracolant sur les rives de la Radomka. Julian Sierawski renforce ses Kracus blancs (surnom donné aux troupes de Szymanski... mangeurs de Kreutz) sur le pont de Ryczywol et avertit les troupes qui le suivent, en entonnant en chœur la "Cracovienne"  : Barbares, fuyez dans vos déserts, le Krakus vous poursuit !
Les cosaques entendant ce refrain, se replient au galop dans la forêt de Nowa Wieś. Les Krakus de Szymanski passent le pont, que les ennemis avaient eu le temps de détruire. Quelques poutres jetées sur les chevalets épars suffisent pour passer et permettre aux Krakus de passer cet obstacle.
Les dragons russes ont à peine le temps de s'enfoncer dans la forêt, que les Krakus se précipitent à leur poursuite. Après un instant de mêlée, les Russes reconnaissent la faiblesse en hommes des Polonais qui ne comptaient pas plus de 4000 hommes, reforment leurs pelotons culbutés et manquent de reprendre le dessus. Dwernicki arrive à la tête de ses lanciers, et refoule les Russes, qui opposent une vigoureuse résistance, en canonnant la cavalerie polonaise. Le général Kreutz et ses troupes sont ébranlés et abandonnent dans le désordre le champ de bataille, en laissant aux Polonais cinq pièces de canons, des munitions, et des prisonniers. Kreutz consterné et stupéfait de la victoire d'un ennemi qu'il croyait encore à vingt lieues de Ryczywol, songe à repasser la Vistule pour regagner Pulawy. Dwernicki se rend à Mniszew, et repassera la Pilica pour se diriger droit sur la ville de Gora-Kalwarya[2].

Source

Références

  1. Histoire de la révolution de Pologne: précédée d'un aperçu rapide sur l'histoire universelle et d'une étude détaillée des mœurs, du caractère, et de la servitude du peuple polonais, depuis 1815 jusqu'en 1835 : Par Ludwik Mierosławski - Publié par A. Jelowicki et cie, 1836 : Page 148
  2. Histoire de la révolution de Pologne: précédée d'un aperçu rapide sur l'histoire universelle et d'une étude détaillée des mœurs, du caractère, et de la servitude du peuple polonais, depuis 1815 jusqu'en 1835 : Par Ludwik Mierosławski - Publié par A. Jelowicki et cie, 1836 : Page 154

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Nowa Wieś de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille de Grochow — Bataille de Grochóów Bataille de Grochów (Bogdan Willewalde) Informations générales Date 25 février 1831 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Grochów — (Bogdan Willewalde) Informations générales Date 25 février 1831 Lieu À l est de Varsovie …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Stoczek — Informations générales Date 14 février 1831 Lieu Stoczek Pologne Issue Victoire polonaise …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Bialoleka — Bataille de Białołęka Informations générales Date 24 25 février 1831 Lieu Białołęka Pologne Issue Victoire polonaise …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Białołęka — Bataille de Bialoleka Bataille de Białołęka Informations générales Date 24 25 février 1831 Lieu Białołęka Pologne Issue …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Kazimierz Dolny — Informations générales Date 18 avril 1831 Lieu Kazimierz Dolny, Pologne Issue Victoire russe Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Debe Wielkie — Bataille de Dębe Wielkie Troupes polonaises triomphantes et les prisonniers russes entrant au château royale de Varsovie (paintre de Martin Zales …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Dobra — Informations générales Date 17 février 1831 Lieu Dobra, Pologne …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Kaluszyn — Première bataille de Kałuszyn Bataille de Kałuszyn Informations générales Date 17 février 1831 Lieu À l est de Varsovie, Pologne Issue sans Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Kałuszyn — Première bataille de Kałuszyn Bataille de Kałuszyn Informations générales Date 17 février 1831 Lieu À l est de Varsovie, Pologne Issue sans Belligérants …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”