Bataille de Kazimierz Dolny
Bataille de Kazimierz Dolny
Informations générales
Date 18 avril 1831
Lieu Kazimierz Dolny, Pologne
Issue Victoire russe
Belligérants
Great Coat of Arms of Congress Poland.svg Royaume du Congrès Flag of Russia.svg Empire russe
Commandants
Julian Sierawski Cyprian Kreutz
Pertes
1 200 hommes
Insurrection de novembre 1830
Batailles
Stoczek — Dobra — Kałuszyn — Wawer — Nowa Wieś — Białołęka — Grochow — Kurow — Wawer — Debe Wielkie — Domanice — Iganie — Bataille de Kazimierz Dolny — Ostrołęka — Wola —

La bataille de Kazimierz Dolny, s'est déroulée le 18 avril 1831, à l'époque de l'Insurrection de novembre 1830 entre les troupes impériales russes et polonaises. Elle s'est terminée par la défaite des troupes polonaises commandées par le général Julian Sierawski.

Sommaire

Bataille

Le général Julian Sierawski reçoit l'ordre de rejoindre le général Józef Dwernicki situé dans le sud de la capitale, pour soulever la Volhynie. Le 14 avril, les troupes polonaises quittent Kazmierz pour se rendre à Jozefow. L'armée impériale russe, sûre de l'infériorité numérique de Sierawski, attend. Muchowski qui avait pour mission de traverser la Vistule et occuper Jozefow, sera trahi par son infanterie placée sur la rive droite, qui révèlera la destination et les objectifs des polonais. Le 15 avril, le général Sierawski commandant une brigade composée de trois escadrons de volontaires de Sandomir, de six escadrons de Kalisz de deux escadrons de l'aigle blanc, d'un escadron de Poniatowski et de 200 fantassins traverse la rivière Vistule, et avec l'avant-garde du colonel Piotr Ludomir Lagowski, marchent sur Babin[1]. Lagowski retire sa cavalerie et reste auprès de l'infanterie dans Babin qu'il promet de défendre, quand dévoilés par les mouvements de sa cavalerie, il se trouve en face de six bataillons d'infanterie russe, l'arme au bras, tambour battant. Ne pouvant détruire le pont et battre en retraite, Lagowski se replie sur Belzyce, en laissant le bataillon de Màlczewski dans la ville et toute sa cavalerie[2]. Pendant ce temps, Kreutz quitte Lublin et rencontre 6000 nouvelles recrues polonaises, qui ne possèdent ni artillerie, ni pont pour effectuer une retraite. Les russes attaquent avec force et les rejettent vers la Vistule.

Le 17 avril, Sierawski se trouve en présence de 24 000 hommes de l'armée impériale russe commandée par général Cyprian Kreutz[3]. Les polonais sont été battu dans le bataille de Wronów [4].

Le 18 avril, le général Julian Sierawski, au lieu de se retirer devant les forces ennemies beaucoup plus nombreuses, il engage un combat inégal. Obligé de se retirer sur la ville fortifiée de Kazimierz Dolny, il est poursuivi et attaqué férocement le lendemain. Il sera obligé de repasser la Vistule pour se protéger avec 1 200 hommes tués[3].

Conséquences

La défaite du général Julian Sierawski, ouvre les rives de la Vistule et les portes de Varsovie aux armées russes. Le 20 avril, le général Dwernicki coupé de la Vistule et de Varsovie, est forcé par le général russe Theodor von Rüdiger de marcher vers la Podolie en longeant la frontière autrichienne[3].

Le corps d'armée du général Dwernicki perdu pour la Pologne, les forces armées des généraux Rudiger et Kreutz permettent de soutenir les opérations russes. Le général Wojciech Chrzanowski est immédiatement dépêché en Volhynie pour tenir la place laissée vacante par les généraux Sierawski et Dwernicki. Cette position stratégique aura de graves conséquences pour l'avenir de la Pologne. Les effectifs amoindris et les territoires stratégiques occupés, la défaite lors de la Bataille d'Ostrołęka (1831) est manifeste.

Sources

A voir aussi

Références

  1. E. Callier, Bitwy i potyczki stoczone przez wojsko polskie w roku 1831, Drukarnia Dziennika Poznańskiego, Poznań 1887, s. 76.
  2. Histoire de la révolution de Pologne: précédée d'un aperçu rapide sur l'histoire universelle et d'une étude détaillée des mœurs, du caractère, et de la servitude du peuple polonais, depuis 1815 jusqu'en 1835; de Ludwik Mierosławski; Édition A. Jelowicki et cie, 1836
  3. a, b et c Charles-Louis Lesur, Annuaire historique universel, Paris, Fantin, 1833.
  4. E. Callier, Bitwy i potyczki stoczone przez wojsko polskie w roku 1831, Drukarnia Dziennika Poznańskiego, Poznań 1887, ss. 76-78.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Kazimierz Dolny de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille de Białołęka — Bataille de Bialoleka Bataille de Białołęka Informations générales Date 24 25 février 1831 Lieu Białołęka Pologne Issue …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Bialoleka — Bataille de Białołęka Informations générales Date 24 25 février 1831 Lieu Białołęka Pologne Issue Victoire polonaise …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Debe Wielkie — Bataille de Dębe Wielkie Troupes polonaises triomphantes et les prisonniers russes entrant au château royale de Varsovie (paintre de Martin Zales …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Grochow — Bataille de Grochóów Bataille de Grochów (Bogdan Willewalde) Informations générales Date 25 février 1831 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Grochów — (Bogdan Willewalde) Informations générales Date 25 février 1831 Lieu À l est de Varsovie …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Stoczek — Informations générales Date 14 février 1831 Lieu Stoczek Pologne Issue Victoire polonaise …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Nowa Wieś — Informations générales Date 19 février 1831 Lieu Nowa Wieś Pologne Issue Victoire polonaise Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Dobra — Informations générales Date 17 février 1831 Lieu Dobra, Pologne …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Kaluszyn — Première bataille de Kałuszyn Bataille de Kałuszyn Informations générales Date 17 février 1831 Lieu À l est de Varsovie, Pologne Issue sans Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Kałuszyn — Première bataille de Kałuszyn Bataille de Kałuszyn Informations générales Date 17 février 1831 Lieu À l est de Varsovie, Pologne Issue sans Belligérants …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”