Bataille de Kurikara
Bataille de Kurikara
Informations générales
Date 2 juin 1183
Lieu col de Kurikara, Tonamiyama, province d'Etchū
Issue Victoire des Minamoto et tournant de la guerre.
Belligérants
Clan Minamoto Clan Taira
Commandants
Minamoto no Yoshinaka, Minamoto no Yukiie Taira no Koremori, Taira no Michimori
Forces en présence
5 000 ? 40 000 ?
Guerre de Gempei
Batailles
Uji (1re) — Nara — Ishibashiyama — Fujigawa — Sunomata — Yahagigawa — Hiuchi — Kurikara — Shinohara — Mizushima (navale) — Fukuryūji — Muroyama — Hōjūjidono — Uji (2e) — Awazu — Ichi-no-Tani — Kojima — Yashima (navale) — Dan-no-ura (navale)

La bataille de Kurikara, aussi connue sous le nom de bataille de Tonamiyama (砺波山), est la bataille qui marque le tournant de la guerre de Gempei en faveur du clan Minamoto.

Sommaire

Causes

Minamoto no Yoshinaka, commandant d'un contingent de guerriers de la province de Shinano, avait quelques années plus tôt pillé les terres des Taira, avant que ses raids, ainsi que la guerre elle-même, soient mis en pause à cause de deux ans de famine. Les conditions s'améliorant en 1183, les Taira cherchent à se venger de Yoshinaka. Taira no Koremori, fils de Taira no Kiyomori, prend en charge l'opération, secondé par Michimori, Tadanori, Tomonori, Tsunemasa et Kiyofusa. Leurs forces sévèrement diminuées par les combats et la famine, les Taira cherchent à recruter des guerriers dans les terres environnantes, au risque de prolonger la famine, la plupart de ces guerriers étant des paysans quittant leurs fermes. Bien que certaines chroniques listent leur nombre à plus de 100 000, c'est un nombre hautement improbable, et d'autres sources plus crédibles estiment ce nombre à environ 40 000.

Minamoto no Yoritomo, le cousin de Yoshinaka, marche sur ce dernier pour l'affronter pour la domination du clan en mars 1183, mais Yoshinaka le convainc de renoncer, arguant du fait qu'ils doivent être unis contre les Taira. Pour prouver ses bonnes intentions, Yoshinaka envoie son fils Yoshitaka à Kamakura en tant qu'otage. Peu après cela, Yoshinaka reçoit des nouvelles de l'armée de Koremori, et part l'affronter, accompagné de son oncle Minamoto no Yukiie, et de ses quatre vassaux les plus loyaux, Kanehira Imai, Kanemitsu Higuchi, Chikatada Tate et Yukichika Nenoi (surnommés shi-tennō, « quatre gardiens célestes »)

Déroulement

À l'approche des passes montagnardes qui connectent l'ouest et l'est de Honshū, Taira no Koremori scinde ses forces en deux, une partie tenant le col de Kurikara dans les monts Tonamiyama entre les provinces d'Etchū et de Kaga, et l'autre pénétrant dans la province d'Etchū via la province de Noto au nord, où il remporte une victoire mineure totalement éclipsée par la défaite à Kurikara. Minamoto no Yoshinaka, voyant les forces Taira avancer dans la passe, dispose un grand nombre de drapeaux blancs (le blanc était la couleur des Minamoto) sur une colline à quelques kilomètres de là, dans le but de faire croire que ses forces étaient beaucoup plus importantes qu'elles ne l'étaient en réalité. Cette tactique avait pour but de forcer les Taira à rester en haut du col jusqu'à la tombée de la nuit, afin d'avoir le temps de mettre en place la seconde partie de sa stratégie.

Il divise alors ses propres forces en trois. Un groupe est envoyé attaquer les Taira par l'arrière, un second est placé en embuscade en dessous du col, et le troisième, incluant Yoshinaka, est placé au centre. Pour détourner l'attention des Taira des autres détachements Minamoto, Yoshinaka cherche à faire se dérouler la bataille de façon très formelle. Ainsi, quand les Taira descendent de la montagne et que la bataille proprement dite commence, le groupe central de Yoshinaka engage l'ennemi dans des échanges d'archerie. S'ensuivent des combats individuels auxquels les Taira se prêtent volontiers, dans l'espoir de gagner leurs places personnelles dans les chroniques et poèmes épiques qui auraient pour but de raconter cette guerre. Dans la plupart des chroniques, en particulier le Heike Monogatari, les Taira sont montrés comme n'étant pas aussi coutumiers des voies de la guerre que les Minamoto, étant plus décadents, et plus habitués à la vie d'hommes de cour. Il est très possible que cela ait également été le cas dans la réalité. Ainsi, la possibilité d'engager le combat dans une bataille formelle et civilisée est attrayante pour de nombreux guerriers Taira qui ne demandentpas mieux que d'utiliser leurs talents martiaux de la manière dont ils les avaient appris, la plus formelle qui soit.

Pendant ce temps, les autres troupes de Yoshinaka se mettent en position, et à midi, les Taira découvrent derrière eux un détachement Minamoto, portant beaucoup plus de drapeaux qu'un simple détachement devrait transporter, à nouveau pour donner l'illusion de troupes nombreuses. Pendant ce temps, le groupe central de Yoshinaka rassemble des bœufs aux cornes desquelles il fait attacher des torches allumées, et les lâche dans le col directement dans l'armée Taira, causant la panique parmi celle-ci, malgré sa supériorité numérique. Beaucoup de guerriers Taira chargent dans la horde, pendant que de nombreux autres sont simplement éjectés de la trajectoire des bœufs, mourant dans des ravines rocheuses loin en contrebas. Beaucoup plus d'entre eux tentent de faire retraite, mais se perdent par divers chemins, où ils rencontrent la mort des mains des guerriers Minamoto placés là pour les attendre, ou en tombant dans diverses gorges.

Issue

Les survivants Taira, souffrant de nombreuses pertes, paniqués et démoralisés, s'enfuient. Kurikara est une victoire majeure pour les Minamoto, conduisant à l'abandon de Kyōto par les Taira en août et leur retraite à Shikoku avec l'empereur Antoku.

Sources

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Battle of Kurikara » (voir la liste des auteurs)
    • (en) George Sansom, A History of Japan to 1334, Stanford (Californie), Stanford University Press, 1958 (ISBN 0-8047-0522-4) 
    • Stephen Turnbull, Battles of the Samurai, Londres, Arms and Armour Press, 1987 
  • (en) Stephen Turnbull, The Samurai Sourcebook, Londres, Cassel, 2000 [détail de l’édition] 
  • (fr) Louis Frédéric, Le Japon, dictionnaire et civilisation [détail des éditions] 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Kurikara de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille De Kurikara — Informations générales Date 2 juin 1183 Lieu col de Kurikara, Tonamiyama, province d Etchū Issue Victoire des Minamoto et tournant de la guerre. Belligérants Clan …   Wikipédia en Français

  • Bataille de kurikara — Informations générales Date 2 juin 1183 Lieu col de Kurikara, Tonamiyama, province d Etchū Issue Victoire des Minamoto et tournant de la guerre. Belligérants Clan …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Tonamiyama — Bataille de Kurikara Bataille de Kurikara Informations générales Date 2 juin 1183 Lieu col de Kurikara, Tonamiyama, province d Etchū Issue Victoire des Minamoto et tournant de la guerre. Belligérants Clan …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Shinohara — Informations générales Date été 1183 Lieu Shinohara province de Kaga Issue Victoire des Minamoto Belligérants Clan Minamoto …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Shinowara — Bataille de Shinohara Bataille de Shinohara Informations générales Date été 1183 Lieu Shinohara province de Kaga Issue Victoire des Minamoto Belligérants Clan Minamoto …   Wikipédia en Français

  • Bataille de shinohara — Informations générales Date été 1183 Lieu Shinohara province de Kaga Issue Victoire des Minamoto Belligérants Clan Minamoto …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Shinohara — Informations générales Date été 1183 Lieu Shinohara province de Kaga Issue Victoire des Minamoto Belligérants Clan Minamoto …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Dan-no-ura — La bataille de Dan no ura, peinture japonaise du XIIe siècle. Informations générales Date …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Dan-no-Ura — La bataille de Dan no ura, peinture japonaise du XIIe siècle. Informations générales Date …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Dan no Ura — La bataille de Dan no ura, peinture japonaise du XIIe siècle. Informations générales Date …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”