Bataille de Busaco

Bataille de Buçaco

Bataille de Buçaco
Buçaco.JPG
Montagnes et Palais National de Bussaco
Informations générales
Date 27 septembre 1810
Lieu Buçaco, Portugal
Issue Victoire anglo-portugaise
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français Royaume-Uni Royaume-Uni
Portugal Portugal
Commandants
André Masséna
Michel Ney
Arthur Wellesley de Wellington
Forces en présence
65 000 hommes 25 000 Britanniques
25 000 Portugais
Pertes
4 500 morts ou blessés 1 250 morts ou blessés
Guerre d'indépendance espagnole
Batailles
Bruc — Saragosse (1er) — Medina del Rio Seco — Bailén — Roliça —Vimeiro — Durango — Valmaseda — Burgos (1e) — Espinosa — Tudela — Somosierra — Saragosse (2e) — Sahagún — Castellón — Uclés — La Corogne — Valls — Villafranca — Medellin — Oporto —Gérone — Talavera — Almonacid — Ocaña — Alba de Tormes — 1er Ciudad Rodrigo — Buçaco — Gebora — Barrosa — Figueres — Fuentes de Oñoro — Albuera — Sagonte — Badajoz — 2e Ciudad Rodrigo — Arapiles — Burgos (2e) — Vitoria — Sorauren — Nivelle — Nive — Orthez — Toulouse

La bataille de Buçaco (pronon.IPA bu.'sa.ku) fut une bataille de la guerre d'Espagne et du Portugal, disputée par les forces britanniques et portugaises sous le commandement d'Arthur Wellesley le 27 septembre 1810, afin d'arrêter l'avancée des Français dans leur tentative d'envahir le Portugal. Les troupes françaises fortement éprouvées lors de cette bataille, croyant tout de même pouvoir atteindre Lisbonne avant eux vinrent s'écraser contre les lignes fortifiées de Torres Vedras.

Sommaire

Déroulement

Après deux vaines tentatives d'envahir le Portugal, une troisième invasion est décidée par les troupes françaises de Napoléon commandées cette fois par Masséna. Les portugais sous le commandement de Wellesley décident d'occuper en prévision les hauteurs de Buçaco – une crête de 16 km de long environ – avec 25 000 soldats britanniques et autant de soldats portugais.

Les français avançèrent jusqu' à Viseu sur des terres désertées par la population[1]. Ils se heurtèrent une première fois aux troupes anglo-portugaises dans le Buçaco le 27 septembre 1810. Wellesley fut attaqué cinq fois de suite par les 65 000 Français.

Ce dernier n'avait aucune certitude concernant le déploiement et le nombre des forces adverses. Wellesley les avait déployées sur la pente opposée de la crête, là où elles ne pouvaient être aisément vues, ni même affaiblies par un bombardement d'artillerie. Les assauts furent livrés par les corps d'armée du maréchal Ney et du général Reynier, mais malgré un combat extrêmement violent, les Français ne parvinrent pas à déloger les forces alliées et furent repoussés avec des pertes se montant à 4 500 morts ou blessés, contre des pertes anglo-portugaises d’environ 1 250 hommes.

Conséquences

Masséna ordonna alors un mouvement tournant autour de la crête pour prendre la position de flanc, et Wellesley reprit le 10 octobre la marche de retraite de son armée vers les lignes préalablement fortifiées de Torres Vedras. Trouvant ces fortifications trop puissantes pour être attaquées, Masséna se retira dans ses quartiers d’hiver. Manquant de vivres pour ses troupes et harcelé par les raids des Britanniques, il perdit 25 000 hommes, capturés par les alliés ou morts de faim et de maladie, avant de se résigner à la retraite en Espagne au début de 1811. Wellesley avait alors réussi à libérer tout le Portugal des Français à l'exception d’Almeida, ville située près de la frontière.

Sources

  • (pt) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en portugais intitulé « Batalha do Buçaco ».

Notes et références

  1. Histoire du Portugal de Jean François Labourdette, p.490
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni
  • Portail du Portugal Portail du Portugal
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Bataille de Bu%C3%A7aco ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Busaco de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 19e régiment d'infanterie de ligne — Pour les articles homonymes, voir Belsunce. 19e régiment d infanterie de ligne …   Wikipédia en Français

  • 69e regiment d'infanterie de ligne — 69e régiment d infanterie de ligne Le 69e Régiment d Infanterie de Ligne ou (69e R.I) est un régiment de l armée de terre française créé en 1673. 69e Régiment d Infanterie Période 1673 Pays  France Branche …   Wikipédia en Français

  • 69e régiment d'infanterie de ligne — 69e régiment d’infanterie Période 1673 Pays  France Branche Armée de terre Type Régiment d …   Wikipédia en Français

  • 69e régiment d’infanterie de ligne — 69e régiment d infanterie de ligne Le 69e Régiment d Infanterie de Ligne ou (69e R.I) est un régiment de l armée de terre française créé en 1673. 69e Régiment d Infanterie Période 1673 Pays  France Branche …   Wikipédia en Français

  • Régiment de Vigier — 69e régiment d infanterie de ligne Le 69e Régiment d Infanterie de Ligne ou (69e R.I) est un régiment de l armée de terre française créé en 1673. 69e Régiment d Infanterie Période 1673 Pays  France Branche …   Wikipédia en Français

  • Régiment de Waldner de Freudenstein — 69e régiment d infanterie de ligne Le 69e Régiment d Infanterie de Ligne ou (69e R.I) est un régiment de l armée de terre française créé en 1673. 69e Régiment d Infanterie Période 1673 Pays  France Branche …   Wikipédia en Français

  • Régiment de Wittmer — 69e régiment d infanterie de ligne Le 69e Régiment d Infanterie de Ligne ou (69e R.I) est un régiment de l armée de terre française créé en 1673. 69e Régiment d Infanterie Période 1673 Pays  France Branche …   Wikipédia en Français

  • Antoine Louis Popon baron de Maucune — Antoine Louis Popon Antoine Louis Popon Origine  France Hommage nom gravé sous l …   Wikipédia en Français

  • Antoine Louis Popon de Mancune — Antoine Louis Popon Antoine Louis Popon Origine  France Hommage nom gravé sous l …   Wikipédia en Français

  • Les 660 noms gravés sous l'Arc de Triomphe de l'Etoile — Noms gravés sous l Arc de Triomphe de l Étoile Voici la liste des 660 personnalités figurant sous l’arc de triomphe de l’Étoile, à Paris. Elles servirent sous la Révolution française et le Premier Empire. Voir aussi la liste des généraux de la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”