Basoche

Lorsque les rois de France habitaient le Palais royal de l'île de la Cité (actuel Palais de justice), les juges, les avocats, les procureurs et tous les gens de justice furent désignés sous le nom de clercs de la basoche (c’est-à-dire « clercs du Palais », puisque le terme de « basoche » vient du mot latin basilica, palais royal).

Il se forma plus tard entre les clercs du Palais et les clercs du Châtelet une association qui fut reconnue en 1303 par Philippe le Bel et qui obtint des privilèges particuliers. Associés pour le plaisir, les basochiens élisaient un chef qui prenait le titre pompeux de roi de la basoche, avait une cour, des grands officiers, des armoiries (trois écritoires d'or sur un champ d'azur) ; ce roi faisait la revue de ses sujets tous les ans au Pré-aux-Clercs, et il leur rendait la justice deux fois par semaine. Les basochiens jouèrent longtemps des soties, des farces et des moralités : mais leur licence amena François Ier à défendre ces représentations (1540).

Henri III supprima le titre de Roi de la basoche et transmit au chancelier tous les droits et privilèges qui avaient été concédés à ce roi pour rire.

Source

  • Adolphe Fabre, Études historiques sur les Clercs de la Basoche, 1856[1]

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Basoche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • basoche — [ bazɔʃ ] n. f. • XVe; p. ê. d une forme pop. du lat. basilica « église », ou d un gallo roman °basocca, de basis « base » au sens fig. de « siège » 1 ♦ Anciennt Communauté des clercs dépendant des cours de justice. 2 ♦ Mod., fam., péj. Les gens… …   Encyclopédie Universelle

  • basoche — BASOCHE. s. f. Juridiction tenue par les anciens Clercs des Procureurs du Parlement de Paris. On y juge des différens que les Clercs ont entr eux, ou dans lesquels ils sont Défendeurs contre les Marchands et Artisans. Le Chancelier de la Basoche …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Basoche — (spr. Basosch), Gesellschaft der Schreiber des Pariser Parlaments, 1303 gestiftet; wuchs so, daß sich 6000 M. davon 1548 gegen die Rebellen in Guienne zu fechten erboten, wofür sie das Recht erhielten, am 1. Mai in den Königlichen Forsten Maien… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Basoche — (Bazoche, spr. sósch ), vom lateinischen basilica, einer Benennung des Justizpalastes, daher les clercs de la B., die Gesellschaft der Pariser Parlamentsschreiber (Referendare), deren Oberhaupt auf Grund eines vom König Philipp 1303 verliehenen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Basoche — (spr. basósch), Confrérie de la B., die Gilde der Pariser Advokatenschreiber (clercs, seit 14. Jahrh.), deren Vorsteher den Titel roi (König) führte, erhielt 1303 das Privilegium zur Aufführung dramat. Spiele, als Farcen, satir. Allegorien… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • basoche — /ba soshˈ/ (French) noun A medieval guild of clerks of the parliament of Paris, performers of mystery plays …   Useful english dictionary

  • BASOCHE — n. f. Communauté des clercs de procureurs au Parlement, à Paris et dans les provinces de l’ancienne France. Il y avait un roi, un chancelier de la Basoche. Le royaume de la Basoche. La Basoche du Parlement de Paris. La plantation du mai était une …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Basoche — Bazoche, auch: Basoche (frz. von gr. lat. Basilika ) war eine Gilde der Gerichtsschreiber (Advokatengehilfen: Les clercs de la bazoche) in Frankreich, die in einem der königlichen Paläste in Paris residierte. Die Anfänge der Gilde reichen weit… …   Deutsch Wikipedia

  • Basoche — The Basoche was the guild of legal clerks of the Paris court system under the pre revolutionary French monarchy. It was an ancient institution whose roots are unclear. The word itself derives from the Latin basilica , the kind of building in… …   Wikipedia

  • basoche — (ba zo ch ) s. f. 1°   Nom d une cour de justice, établie fort anciennement entre les clercs du parlement de Paris, pour juger les différends qui s élevaient entre eux. 2°   L ensemble des avoués et des clercs, leurs habitudes. ÉTYMOLOGIE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”