Barons De Cleveland (LNH)

Barons de Cleveland (LNH)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barons de Cleveland.
Barons de Cleveland
Barons de Cleveland (LNH).gif
Fondé en 1976
Disparu en 1978
Siège Richfield, Ohio
Patinoire (aréna) Richfield Coliseum
Couleurs Rouge, noir et blanc
Ligue Ligue nationale de hockey

Les Barons de Cleveland était une franchise de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Sommaire

Histoire

Début de la franchise

Après l'échec des plans pour construire un nouvel aréna à San Francisco, l'actionnaire minoritaire George Gund persuada le propriétaire Mel Swig de transférer la franchise d'Oakland à Cleveland pour devenir les Barons en 1976-77. Le club prit le nom du populaire club de la Ligue américaine de hockey qui y joua de 1936 à 1973. Bien qu'une ville couronnée de succès dans les ligues mineures, on lui refusa 3 fois une franchise d'expansion.

En 1967, lors du repêchage d'expansion LNH une franchise est enfin accordée à la ville (sous le nom de Seals d'Oakland).

Les Barons jouèrent au Richfield Coliseum de Richfield, en banlieue de Cleveland, une patinoire initialement construite pour les Crusaders de Cleveland de l'Association mondiale de hockey et qui était alors le domicile des Cavaliers de Cleveland de la NBA. Avec ses 18 544 places, c'était alors la plus grosse salle de la ligue; cela joua contre les pauvres Barons qui, ayant de la difficulté à attirer les fans, jouaient leurs matches locaux dans une bâtisse qui avait l'air particulièrement vide.

Le match inaugural des Barons attira à peine 8900 personnes ; seulement 7 des 40 matches à domiciles de l'histoire des Barons attirèrent plus de 10 000 personnes. Les Barons durent aussi faire avec une location défavorable du Coliseum. En janvier 1977, Swig mentionne que les Barons risquaient de ne pas terminer la saison à cause de difficultés financières. En fait, le club fut incapable de payer ses joueurs pour deux semaines consécutives en février et seul un emprunt de 1,3 millions de dollars parvint à les maintenir en vie jusqu'au terme de la saison. Ils finirent bien sûr derniers de la Division Adams. Swig revendit ses parts à Gund et son frère, Gordon Gund.

Les Gund injectèrent de l'argent dans le club et au début, cela semblait fonctionner. Les Barons surprirent d'abord les champions défendants de la Coupe Stanley, les Canadiens de Montréal, le 23 novembre devant 12 859 personnes. Après une brève période plus creuse, les Barons, via leur directeur général Harry Howell, transigent afin de solidifier leur club. Cela fonctionna - les Barons défirent les Maple Leafs de Toronto, les Islanders de New York et les Sabres de Buffalo, trois puissances du circuit, trois soirs consécutifs en janvier 1978. Une semaine plus tard, une foule record de 13 110 personnes vient voir les Barons faire match nul avec les Flyers de Philadelphie, 2 à 2. Mais ce qui devait arriver arriva, les Barons s'effondrèrent en février avec une séquence de 15 défaites qui les écarta pour de bon de la course aux séries éliminatoires.

Fusion et dénouement

Au terme de la saison, les Gund tentèrent d'acheter le Coliseum, sans succès. Finalement, le 14 juin, ils reçurent la permission de fusionner avec les North Stars du Minnesota, eux aussi ennuyés par des difficultés financières. La nouvelle entité conserva le nom de North Stars du Minnesota, mais occupa la place des Barons dans la division Adams. Ces derniers devinrent ainsi la dernière franchise des quatre sports majeurs nord-américains à cesser ses activités, et en conséquence, la LNH ne compta que 17 clubs en 1978-79.

En 1991, les Gund, qui avaient pris le contrôle des North Stars lors de la fusion, annoncent qu'ils planifient de déménager les Stars dans le secteur de la baie de San Francisco. La LNH refusa le transfert, mais accepta la dissolution de la fusion Barons/North Stars et permirent aux Gund de prendre une partie des joueurs des North Stars pour établir une nouvelle franchise californienne, les Sharks de San José.

Article détaillé : Repêchage d'expansion LNH 1991.

Dennis Maruk fut le dernier Baron actif dans la LNH, prenant sa retraite en 1989.

Saisons après saisons

Note: PJ : parties jouées, V : victoires, D : défaites, N : matchs nuls, DP : défaite en prolongation, Pts : Points, BP : buts pour, BC : buts contre, Pun : minutes de pénalité

Saison PJ V D N Pts BP BC Pun Classement Séries éliminatoires
1976-77 80 25 42 13 63 240 292 1011 4e de la Division Adams Non qualifiés
1977-78 80 22 45 13 57 230 325 1010 4e de la Division Adams Non qualifiés

Joueurs notables

  • Dennis Maruk

Choix de première ronde

  • 1976: Björn Johansson (5e au total)
  • 1977: Mike Crombeen (5e au total)

Entraîneurs-chef

  • Jack Evans

Voir aussi

  • x
  • Portail du hockey sur glace Portail du hockey sur glace
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Barons de Cleveland (LNH) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barons De Cleveland (LNH) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”