Bari Lotsawa

Bari Lotsawa (1040-1111) « le traducteur de Bari », Rinchen Drakpa, nom indien Ratnakirti[1], est un bouddhiste tibétain des débuts du sarmapa qui rapporta d’Inde et du Népal des enseignements mahayana et tantriques, dont les Cent Sadhanas de Vagishvarakirti. Il fut, entre autres, le maître de Sachen Kunga Nyingpo et le deuxième Sakya Trizin (1103-1111).

Il serait né au Kham et aurait décidé de partir en Inde vers 14 ans. Sur les conseils d’Atisha, il aurait pris pour maître principal Vajrasanapati (Dorje Denpa). Au Ngari, il aurait étudié les principales œuvres de Nagarjuna avec Parahita. Il aurait travaillé au monastère de Tholing du royaume de Gugé dans l’actuel Xian de Zanda[1].

En 1103, il est appelé à Sakya pour remplacer Khön Köntchok Gyalpo, fondateur de Sakyapa, à la tête de l’école et poursuivre l’éducation bouddhique de son fils Sachen. Il lui transmet de nombreux enseignements tantriques kriya et charya dont les Cent Sadhanas, ainsi que d’autres concernant les anuttara tantras Guhyasamaja, Yamantaka et Hevajra. Il est à l’origine d’une des traditions Mahakala et de quatre enseignements ésotériques (Kurukulla, Kamaraja, Simhamukha et Manjushri noir) de l’école Sakyapa.

Il existe une lignée monastique prétendant remonter à Bari Lotsawa. Son monastère, originellement situé au Tsang, a été transféré à Gantok, Sikkim[2].

Références et notes

  1. a et b Alaka Chattopadhyaya, Lama Chimpa Atisa and Tibet, Motital Banarsidass pp 52-54 (ISBN 81-208-0928-9) 1ere éd. Calcutta: Indian Studies Past and Present, 1967
  2. Site du monastère

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bari Lotsawa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lignée Sakyapa — Sakyapa Pour les articles homonymes, voir Sakya. Drogön Chögyal Phagpa‎, l’un des cinq fondateurs de sakyapa, premier lama vice roi du Tibet L école Sakyapa ou Sakya (tib: sa skya) est l une des quat …   Wikipédia en Français

  • Sakyapa — Pour les articles homonymes, voir Sakya. Drogön Chögyal Phagpa‎, l’un des cinq fondateurs de sakyapa, premier lama vice roi du Tibet L école Sakyapa ou Sakya (tib: sa skya) est l une des quatre lignées contemporaines du bouddhisme t …   Wikipédia en Français

  • Khon Kotchok Gyalpo — Khön Köntchok Gyalpo Khön Köntchok Gyalpo ou Khön Könchog Gyalpo (1034 1102) est un bouddhiste tibétain à l’origine de la tradition Sakyapa dont il est le premier Trizin, et le fondateur de son premier monastère éponyme, Sakya. Son fils Sachen… …   Wikipédia en Français

  • Khön Könchog Gyalpo — Khön Köntchok Gyalpo Khön Köntchok Gyalpo ou Khön Könchog Gyalpo (1034 1102) est un bouddhiste tibétain à l’origine de la tradition Sakyapa dont il est le premier Trizin, et le fondateur de son premier monastère éponyme, Sakya. Son fils Sachen… …   Wikipédia en Français

  • Khön Köntchok Gyalpo — ou Khön Könchog Gyalpo (1034 1102) est un bouddhiste tibétain à l’origine de la tradition Sakyapa dont il est le premier Trizin, et le fondateur de son premier monastère éponyme, Sakya. Son fils Sachen Kunga Nyingpo (1092 1158) puis deux de ses… …   Wikipédia en Français

  • Sachen Kunga Nyingpo — (1092 1158) fut un grand maître tibétain, successeur de son père Khön Köntchok Gyalpo (1034 1102) qui fonda la lignée des Sakyapa[1]. Il est le 3e Sakya Trizin et le premier des Cinq Grands Maîtres Sakya. Informations biographiques Né en 1092… …   Wikipédia en Français

  • Sakya — This articles concerns the Sakya school of Tibetan Buddhism. For information on the ancient Śākya tribe, see Shakya. For the prehistoric turtle, see Sakya (turtle). The Sakya (Tibetan: ས་སྐྱ་, pale earth ) school is one of four major schools of… …   Wikipedia

  • Liste tibetischer Schriftsteller — Liste chronologisch Inhaltsverzeichnis 1 7. 10. Jahrhundert 2 11. Jahrhundert 3 12. Jahrhundert 4 13. Jahrhundert …   Deutsch Wikipedia

  • Chöd — Buddhistische Mönche im Kloster Sikkim Junge tibetische Mönche im Kloster Drepung Buddhismus in Tibet beschreibt den Prozess der Entwicklung des …   Deutsch Wikipedia

  • Tibetischer Buddhismus — Buddhistische Mönche im Kloster Sikkim Junge tibetische Mönche im Kloster Drepung Buddhismus in Tibet beschreibt den Prozess der Entwicklung des …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”