Bailleur

Contrat de bail

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baux (homonymie).
Pour consulter un article plus général, voir : Contrat.
PaletteDroitObligs.png
Introduction générale
Présentation générale
Droit des obligations en France
Droit des contrats
Principes directeurs
Notion de contrat - Preuve
Eléments du contrat
consentement - vice
l'objet - la cause - la capacité
Types de contrats
Droit des contrats spéciaux
travail - vente - mandat
assurance - prêt - bail
Droit de la responsabilité
Notion de responsabilité
Responsabilité contractuelle
Responsabilité extra contractuelle
Voir aussi
clauses - Délit civil
Quasi-contrat - Quasi-délit
Portail juridique de Wikipédia


Un contrat de bail ou un contrat de location est le contrat de louage par lequel l'une des parties (appelée bailleur) s'engage, moyennant un prix (le loyer) que l'autre partie (appelée preneur) s'oblige à payer, à procurer à celle-ci, pendant un certain temps, la jouissance d'une chose mobilière ou immobilière. Le contrat de location (c'est-à-dire la signature d'un bail) n'est donc pas restreint au seul domaine immobilier. Le bail peut porter sur des « biens meubles ou immeubles » comme l'indique, en droit français, l'article 1713 du Code civil français.

En Belgique, un bail constaté par écrit est soumis aux droits d'enregistrement. En France, ne sont soumis aux formalités d'enregistrement à la Conservation des hypothèques que les baux de plus de 12 ans.

Dans certains pays les baux peuvent être oraux ou écrits. En Belgique ou en Finlande par exemple le bail oral a la même valeur que le bail écrit (Attention, depuis le 1er juillet 2007, un écrit est devenu obligatoire pour certain types de baux en Belgique). En France, la loi 89-462 du 6 juillet 1989 impose que les baux d'habitation ou à usage professionnel soient écrits, mais pour les baux commerciaux de moins de 12 ans, le décret du 30 septembre 1953 n'impose rien, ils peuvent donc être écrits ou oraux.

Sommaire

Contrat de bail par pays

En Belgique

Article détaillé : contrat de bail en Belgique.

En France

Article détaillé : contrat de bail en France.

En Suisse

Article détaillé : contrat de bail en Suisse.

Généralités

Les clauses principales

Les clauses principales portent sur

  • la désignation des parties,
  • la désignation et description du bien (notamment de l'état dans lequel il est mis en location)
  • le montant du loyer ou son mode de fixation et d'ajustement,
  • l'utilisation du bien,
  • le montant du dépôt de garantie
  • la durée du bail

Voir aussi

Wiktprintable without text.svg

Voir « bail » sur le Wiktionnaire.

Bibliographie

  • Association Henri Capitant, sous la direction de Gérard Cornu, Vocabulaire juridique , « Bail »
  • Jean-Pierre Thiollet, Les baux sans peine – Baux d'habitation, commerciaux, professionnels et ruraux, Axiome éditions, Paris, 1999, 130 p. (ISBN 2-84462-040-X)

Liens internes

Liens externes

  • Portail du droit Portail du droit
  • Portail de la finance Portail de la finance
Ce document provient de « Contrat de bail ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bailleur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bailleur — bailleur, bailleresse [ bajɶr, bajrɛs ] n. • 1270; de bailler 1 ♦ Dr. Personne qui donne une chose à bail. Le bailleur et le preneur. 2 ♦ Bailleur de fonds : personne qui fournit des fonds pour une entreprise déterminée. ⇒ commanditaire,… …   Encyclopédie Universelle

  • bailleur — bailleur, eresse (ba lleur, lle rè s , ll mouillées, et non ba yeur ; il ne faut pas confondre l a de bailleur avec l â de bâilleur, qui est long) s. m. et f. 1°   Terme de pratique. Celui, celle qui donne à bail. 2°   Bailleur de fonds, celui… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bailleur — BAILLEUR. s. m. Terme de Pratique. Il ne se dit guère que de Celui qui baille à ferme, et par opposition à celui qui prend une ferme, et qu on appelle Preneur. Le Bailleur et le Preneur …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bâilleur — BÂILLEUR. s. m. Qui bâille, qui est sujet à bâiller. C est un grand bâilleur …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bailleur — Bailleur, Praebitor, Tributor. Bailleur de beaux jours, Nugator, Crestologus …   Thresor de la langue françoyse

  • bâilleur — bâilleur, euse (bâ lleur, lleû z , ll mouillées, et non bâ yeur) s. m. et f. Celui, celle qui bâille, qui est sujet à bâiller souvent. ÉTYMOLOGIE    Bâiller …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BAILLEUR — s. m. T. de Pratique. Celui qui baille à ferme ou à loyer ; par opposition à Celui qui prend une ferme, ou une maison à loyer, et qu on appelle Preneur. Le bailleur et le preneur. Voyez BAILLERESSE.  En termes de Commerce, Bailleur de fonds,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Bailleur — A bailleur, a French term, is a land owner who outsourced uncultivated parcels of land as part of an early Middle Age share cropping system known as complant mdash; a precursor to the métayage system. Under this system, a laborer known as a… …   Wikipedia

  • bailleur — I. Bailleur. subst. masc. Qui bâille, sujet à bâiller. C est un grand bâilleur. On dit prov. & bass. qu Un bon bâilleur en fait bâiller deux. II. Bailleur. s. m. v. Celuy qui baille. Il semble qu il ne se dit proprement que de celuy qui baille à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • BÂILLEUR — s. m. Celui qui bâille, qui est sujet à bâiller souvent. C est un grand bâilleur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”