Baguenault de Puchesse

Baguenault de Puchesse

Les Baguenault de Puchesse sont une famille française originaire de Saint-Hilaire-Saint-Mesmin (Loiret), qui a donné deux maires et de nombreux échevins à la ville d’Orléans aux XVIIe et XVIIIe  siècles. Ses différentes branches ont été anoblies entre 1695 et 1750.

Sommaire

Histoire

Moyen Age

  • Jehan Baguenault (né vers 1360), collecteur des impôts de l’Orléanais pour le roi Charles VI de France en 1405, également procureur (c'est-à-dire échevin) de la ville d'Orléans.

Son fils, Guillaume Baguenault (né vers 1400), participe à la défense d’Orléans assiégée par les anglais en 1428-1429.

XVIIe et XVIIIe siècles

  • Marin Baguenault (7 octobre 1628 - † 12 octobre 1710) est échevin d’Orléans (élu le 8 mars 1672 et réélu 1682), puis maire de cette ville (élu le 10 mars 1689). Ancêtre des différentes branches Baguenault.

Sa fille, Elisabeth, mariée en 1686 à Anthoine Masson, seigneur de Plissai et des Montées, conseiller secrétaire du Roi du grand collège, est grand-mère de Mlle Masson de Meslay, mariée à Charles Louis François de Paule de Barentin (1738 - † 1819), garde des sceaux de France (1788-1789).

Ses fils Gabriel et Jacques Baguenault forment chacun une branche.

Le cadet, appelé Baguenault de Beauvais (vers 1670 - † 1744), seigneur de la Boirie et de Concyre, est anobli par charge de conseiller secrétaire du Roi vers 1695. (D'où deux fils élevés au collège de Juilly, officiers d'infanterie, chevaliers de Saint Louis et célibataires).

L'aîné, Gabriel, marié en 1692, a trois fils : Gabriel, qui suit, Marin Baguenault de Hauterive (vers 1700 - † 1750), sieur de l’Emérillon, élevé au collège de Juilly, anobli par charge de conseiller secrétaire du Roi (1734), sans postérité, et François Baguenault de la Périère, seigneur de Villebourgeon, élevé au collège de Juilly, trésorier de France.

  • Gabriel Baguenault (1695 - † 1762), seigneur de Puchesse, échevin (1739-1740), puis maire d’Orléans (1748-1750), anobli par charge de conseiller secrétaire du Roi en 1750, épouse le 21 novembre 1721, à Orléans, Marie Madeleine Colas des Francs (1699 - † 1760), dame de Puchesse (paroisse de Sandillon), qui lui apporte ce fief.

Leur fils Gabriel (1723 - † 1803 ou 1801), seigneur de Puchesse, est échevin d’Orléans (1783-1785) et négociant en laines d’Espagne et cuirs, l'un des principaux des règnes de Louis XV et Louis XVI. Marié en 1754 à à Elisabeth Miron, fille de Pierre, conseiller secrétaire du Roi, il a deux fils : Charles Joseph Baguenault de Puchesse (1758 - † 1817), banquier à Paris, et Pierre Baguenault de Viéville.

XIXe siècle

  • Pierre Baguenault de Viéville (1764 - † 1850), châtelain de Puchesse (1804, son frère aîné lui ayant cédé cette propriété), élevé au collège de Vendôme, agriculteur et agronome adepte de méthodes et cultures nouvelles, royaliste légitimiste, conseiller municipal d’Orléans (1814-1830), vice-président (1822-24), puis président (1827-30) du collège électoral.

Marié en 1791 à Marie Félicité de Laage de Meux (1774 - † 1835 ou 1824 ?). La succession de Pierre Baguenault de Viéville est estimée (1850) à la somme d'un million et demi de francs, y compris Puchesse qui représente un tiers de cette estimation.

Sa fille Hélène épouse en 1821 le comte de Thélusson de Sorcy (d'où la marquise de Vaulserre, mère de Berthe de Vaulserre, mariée en 1872 à Henri de Wendel).

Ses fils Charles et Gabriel Baguenault épousent deux soeurs Loynes du Houlley et forment chacun une branche, Baguenault de Puchesse et Baguenault de Viéville

Le cadet, Gabriel (1805 - † 1888), propriétaire de Mazères et de Viéville, est homme de lettres et agriculteur, membre de la société d’agriculture, sciences, belles lettres et art d’Orléans. (Aïeul de Jean Baguenault de Viéville).

L'aîné, Charles Baguenault de Puchesse (1793 - † 1861), élevé au collège de Vendôme, homme de lettres, modèle de son ami Monseigneur Dupanloup en matière de vie de famille et d’éducation des enfants, marié en 1813 à Adélaïde de Loynes (1795 - † 1852), fille du baron du Houlley, est père de :

  • Fernand Baguenault de Puchesse (1814 - † 1889), conseiller municipal d’Orléans pendant plus de trente ans (1848-1878), membre fondateur et secrétaire de la Société générale de secours mutuels et de retraites d’Orléans, cofondateur du journal local « L’impartial du Loiret » (1850, organe dévoué à la défense de principes religieux et d’ordre social) qu’il a codirigé jusqu’en 1858, homme de lettres, auteur des ouvrages « Le catholicisme présenté dans l’ensemble de ses preuves » (1859), « L’immortalité, la mort et la vie » (1864), « Etude historique sur Chateaubriand » (1865), « Généalogie de la famille Baguenault de Puchesse et de Viéville » (1866), « Histoire du concile de Trente » (1870), « Un projet de réforme constitutionnelle » (1871), etc., président de l’Académie de Sainte-croix (1862-1864, fondée en 1862 par Mgr Dupanloup), marié en 1842 à Joséphine de Bodin de Boisrenard (1823 - † 1896).

La succession de Fernand Baguenault de Puchesse est estimée à la somme d'un million cent mille francs.

  • Gustave Baguenault de Puchesse (1843 - † 1922, ou 1921 ?), comte Baguenault de Puchesse (titre qui lui aurait été octroyé par le Pape Léon XIII), avocat à la cour d’appel de Paris et docteur ès lettres (1869), Président de la compagnie des forges et fonderies d’Alais, membre du Comité des forges de France, administrateur de sociétés, en particulier de, société des houillères de Rochebelle, compagnie de Graigola Mertyr (pays de Galles), anciens établissements Cail (Paris), mines de Brassac et de Beaubruns, compagnie française des mines du Laurium (Grèce), mines d’Akhtala (Caucase, Russie), assurance maritime la foncière transport, etc.

Catholique social et républicain libéral dès 1870, candidat à la députation face à Mgr Dupanloup (ami de son père), maire de Sandillon (de 1900 à sa mort).

Rédacteur au Correspondant et au Journal des débats (de 1890 à sa mort), historien, correspondant de l’Institut, membre du comité des travaux historiques et scientifiques (1894-1920), président de la société de l’Histoire de France (1897-98, puis 1919-20), président de la Société archéologique et historique de l’Orléanais (à trois reprises), spécialiste du XVIe siècle français (« Les mémoires du vicomte de Turenne », « Les lettres de Catherine de Médicis », « L’histoire de Jean de Morvillier »). Marié en 1874 à Lyon à Marie Thérèse Descours (1853, Lyon - † 1884, Orléans, accident de cheval).

Deux fils : Raoul et André Baguenault de Puchesse (1879 - † 1968), Saint Cyr, Saumur, officier de cavalerie, au 11e hussard, démissionnaire, administrateur de la société « Descours et Cabaud » (1912-1968), chef d’escadron, chevalier de la Légion d’Honneur, croix de guerre 1914-1918. Propriétaire d’une écurie de chevaux de courses. Fondateur du Prix Baguenault de Puchesse. Célibataire.

  • Raoul Baguenault de Puchesse (1876 - † 1945, Lyon), comte Baguenault de Puchesse, membre du Jockey club, associé aux affaires de son grand-père André Descours dès 1898. Vice-président (1905), puis président directeur général de la société « Descours et Cabaud » (1939), produits métallurgiques. Il en compléta le réseau des agences de l’intérieur et à l’étranger (Tonkin, Cambodge, Argentine, Maroc, ...). Sous l’impulsion d’Emile Baboin (1860 - † 1930), propriétaire d’une maison de soieries, il contribua à fonder le musée des Arts décoratifs de Lyon, aux côtés de Charles Cabaud, entre autres.

Marié en 1899, à Lyon, à Jeanne de Thomas de Saint Laurent (1872 - † 1952, ou 54), sa cousine.

Bibliographie

  • Gustave Baguenault de Puchesse, « Généalogie de la famille Baguenault de Puchesse et de Viéville », Orléans, Herluison éditeur, 1866
  • Etienne Boislandry Dubern, "Gentry" (tome 3, ascendance de Raymond, comte Baguenault de Puchesse, 1900 - † 1976), 2000
  • Gustave Chaix d’Est-Ange, tome 12
  • A.N.F., 4, S.35419
  • Portail du Loiret Portail du Loiret
Ce document provient de « Baguenault de Puchesse ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baguenault de Puchesse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Famille Baguenault de Puchesse — Les Baguenault de Puchesse sont une famille française originaire de Saint Hilaire Saint Mesmin (Loiret), qui a donné deux maires et de nombreux échevins à la ville d’Orléans aux XVIIe et XVIIIe  siècles. Ses différentes branches ont été… …   Wikipédia en Français

  • Charles Joseph Baguenault de Puchesse — est un banquier français né à Orléans en 1758, mort à Paris en 1817. Biographie Fils de Gabrie Baguenault (1723, Orléans + 1803 ou 1801 ?, Orléans), écuyer, seigneur de Puchesse, échevin d’Orléans (1783 1785), négociant en laines d’Espagne… …   Wikipédia en Français

  • Jean Baguenault de Viéville — Jean (Gabriel Alfred Marie) Baguenault de Viéville est un officier de cavalerie français Sommaire 1 Biographie 2 Carrière militaire …   Wikipédia en Français

  • Catherine De Médicis — Pour les articles homonymes, voir Catherine de Médicis (homonymie). Catherine de Médicis …   Wikipédia en Français

  • Catherine de Medicis — Catherine de Médicis Pour les articles homonymes, voir Catherine de Médicis (homonymie). Catherine de Médicis …   Wikipédia en Français

  • Catherine de Médicis — Pour les articles homonymes, voir Catherine de Médicis (homonymie). Catherine de Médicis Nom de naissance …   Wikipédia en Français

  • Catherine de médicis — Pour les articles homonymes, voir Catherine de Médicis (homonymie). Catherine de Médicis …   Wikipédia en Français

  • Jeanne de Valois (1556-1556) — Catherine de Médicis Pour les articles homonymes, voir Catherine de Médicis (homonymie). Catherine de Médicis …   Wikipédia en Français

  • Victoire de Valois — Catherine de Médicis Pour les articles homonymes, voir Catherine de Médicis (homonymie). Catherine de Médicis …   Wikipédia en Français

  • Victoire de Valois (1556-1556) — Catherine de Médicis Pour les articles homonymes, voir Catherine de Médicis (homonymie). Catherine de Médicis …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”