Babésiose murine

Babésiose

La Babésiose (ou Piroplasmose) est une maladie rare, parente de la malaria provoquées par un babesia (B. divergens, B. microti), c'est-à-dire un parasite protozoaire intra-érythrocytaire affectant plusieurs espèces. Les babesia sont transmis par piqûre de tique. Des co-infections avec d'autres maladies à tiques semblent fréquentes. Elles peuvent compliquer le diagnostic et également compliquer et/ou aggraver les symptôme [1].

L'infection cause généralement une anémie hémolytique par destruction des globules rouges.
Le parasite se reproduit en se multipliant de deux en deux agressant le globule qui en se lysant, relâchent les parasites dans le sang.

La Babésiose est une maladie à déclaration obligatoire au Québec.

Sommaire

Épidémiologie

Cycle biologique du Babesia protozoaire responsable de la Babésiose.

La Babesiose est une maladie transmise par un insecte vecteur habituellement une tique. (Babesia microti utilise la même tique vecteur, que la maladie de Lyme Ixodes scapularis. Dans les zones d’endémie de Babésiose, le parasite peut aussi être transmis par transfusion sanguine. On l'observe surtout en milieu rural pendant l'été.

L’infection parasitaire par le Babésia peut être asymptomatique ou se manifester par des symptômes discrets et non spécifiques et beaucoup d'infections ne sont pas répertoriés comme Babésiose. Beaucoup de cas, parmi ceux qui sont diagnostiqués, surviennent chez les très jeunes enfants, les personnes très agées ou les patients en mauvais état général (comme les immunodéprimés). Certains cas sont identifiés chez des patients qui sont atteint d’une autre maladie transmise par les tiques, lorsqu’on recherche la babesiose au cours d'un bilan systématique.

On connait peu de chose sur l’incidence des espèces de Babésia dans les zones d’endémie de la malaria où le Babésia peut facilement être confondu avec le Plasmodium .

Physiopathologie

Le parasite Babesia se reproduit dans les globules rouges où on peut le voir avec des inclusions en forme de croix (4mérozoïtes non différenciés sexuellement mais attachés ensembles et formant une structure semblable à une croix de Malte et provoquant une anémie hémolytique tout à fait semblable à celle de la malaria.

Au contraire du Plasmodium, le parasite qui provoque la malaria, les espèces de Babesia n’ont pas de phase exo-erythrocytaire, aussi le foie n’est-il, habituellement, pas atteint.

Diagnostic

Vue au microscope de Babesia à l'intérieur des globules rouges.

La babésiose peut être diagnostiquée à l'examen direct du sang (voir la photo), par la sérologie, ou par les tests basés sur la PCR. Les examens de laboratoire montrent également une diminution du nombre de globules rouges et de plaquettes à la numération formule sanguine.

Traitement

La plupart des cas de babésiose guérissent sans traitement spécifique. Pour les patients malades, le traitement comporte habituellement l’association de deux molécules. Le principal facteur favorisant (pouvant faire de la babésiose une pathologie fréquemment mortelle) est la splénectomie.

Prévention

Après une splénectomie, il est indispensable de prévenir le patient des risques encourus en cas de piqûre de tique. Si le patient y était malgré tout exposé, il faut retirer immédiatement la tique pour réduire la circulation des parasites.

Références

  • Herwaldt BL, Persing DH, Précigout EA, et al. A fatal case of babesiosis in Missouri: Identification of another piroplasm that infect humans. Ann Intern Med 1996;124:643-65.
  • Pershing DH, Herwaldt BL, Glaser C, et al. Infection with a Babesia-like organism in northern California. N Engl J Med 1995;332:298-303.
  1. Krause PJ, Telford IIISR, Spielman A, Sikand V, Ryan R, Christianson D, et al. Concurrent Lyme disease and babesiosis evidence for increased severity and duration of illness. JAMA. 1996 ; 275 : 1657-60.
  2. Krause P, Lepore T, Sikand V, Gadbaw J, Burke G, Telford S, Brassard P, Pearl D, Azlanzadeh J, Christianson D, McGrath D, Spielman A, « Atovaquone and azithromycin for the treatment of babesiosis », dans N Engl J Med, vol. 343, no 20, 2000, p. 1454-8 

Liens externes

  • Portail de la microbiologie Portail de la microbiologie
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Bab%C3%A9siose ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Babésiose murine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • A. phagocytophila — Anaplasmose humaine L anaplasmose humaine est une maladie généralement transmise par des tiques. Elle fait partie des « ehrlichiose » ; catégorie qui regroupe (sous des symptômes proches ou identiques) deux maladies différentes en terme …   Wikipédia en Français

  • Anaplasmose — Ehrlichiose Le vocable « ehrlichiose » regroupe (sous des symptômes proches ou identiques) deux groupes de maladies, chacun de ces groupes étant différent en terme épidémiologique et étiologique ; Ehrlichiose monocytique animale (EMA)… …   Wikipédia en Français

  • Anaplasmose humaine — L anaplasmose humaine est une maladie généralement transmise par des tiques. Elle fait partie des « ehrlichiose » ; catégorie qui regroupe (sous des symptômes proches ou identiques) deux maladies différentes en terme épidémiologique et… …   Wikipédia en Français

  • Cowdriose — Ehrlichiose Le vocable « ehrlichiose » regroupe (sous des symptômes proches ou identiques) deux groupes de maladies, chacun de ces groupes étant différent en terme épidémiologique et étiologique ; Ehrlichiose monocytique animale (EMA)… …   Wikipédia en Français

  • Ehrlichiose — Le vocable « ehrlichiose » regroupe (sous des symptômes proches ou identiques) deux groupes de maladies, chacun de ces groupes étant différent en terme épidémiologique et étiologique ; Ehrlichiose monocytique animale (EMA) et / ou… …   Wikipédia en Français

  • Ehrlichioses — Ehrlichiose Le vocable « ehrlichiose » regroupe (sous des symptômes proches ou identiques) deux groupes de maladies, chacun de ces groupes étant différent en terme épidémiologique et étiologique ; Ehrlichiose monocytique animale (EMA)… …   Wikipédia en Français

  • Ehrlichia — Mor …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”