Aïmag
Mongolie
State emblem of Mongolia.svg
Cet article fait partie de la série sur la
politique de la Mongolie,
sous-série sur la politique.


v · mongol : аймаг, « tribu ») ou ayimaɣ (Ayimagh.svg, « tribu ») est une division administrative de premier niveau en Mongolie (équivalent de « province »). Chaque aïmag est divisé en un certain nombre de sum. La capitale Oulan-Bator est administrée séparément comme un district fédéral.

Les aïmag de Mongolie

Liste des aïmag

Aïmag Mongol Capitale Mongol
Arhangay Архангай Tsetserleg Цэцэрлэг
Bayan-Ölgiy Баян-Өлгий Ölgiy Өлгий
Bayanhongor Баянхонгор Bayanhongor Баянхонгор
Bulgan Булган Bulgan Булган
Darhan-Uul Дархан-Уул Darhan Дархан
Dornod Дорнод Choybalsan Чойбалсан
Dornogovĭ Дорноговь Saynshand Сайншанд
Dundgovĭ Дундговь Mandalgovĭ Мандал-Говь
Govĭ-Altay Говь-Алтай Altay Алтай
Govĭsümber Говь-Сүмбэр Choyr Чойр
Hentiy Хэнтий Öndörhaan Өндөрхаан
Hovd Ховд Hovd Ховд
Hövsgöl Хөвсгөл Mörön Мөрөн
Ömnögovĭ Өмнөговь Dalanzadgad Даланзадгад
Orhon Орхон Erdenet Эрдэнэт
Övörhangay Өвөрхангай Arvayheer Арвайхээр
Selenge Сэлэнгэ Sühbaatar Сүхбаатар
Sühbaatar Сүхбаатар Baruun-Urt Баруун-Урт
Töv Төв Zuunmod Зуунмод
Uvs Увс Ulaangom Улаангом
Zavhan Завхан Uliastay Улиастай

Histoire

À la fin de la dynastie mandchoue Qing, le territoire de Mongolie extérieure fut divisé entre les khanats de Khowd, Jassaktu, Sain-Noin, Tushetu, et Tsetsen. Après la déclaration d'indépendance de la Mongolie en 1921, les provinces de Ala-Shan, Ordos, Silin Gol, et Chearim restèrent en Chine et Tannu Tuva devint la République d'Urjanchai (aujourd'hui République autonome de Tuva, en Russie). La nouvelle République populaire de Mongolie conserva tout d'abord les subdivisions administratives existantes.

En 1941, une réorganisation administrative fut entreprise, qui entraina la création des aïmag de : Arhangay, Choibalsan, Dornogovi, Zavhan, Hentiy, Hovd, Hövsgöl, Ömnögovi, Övörhangay, Töv et Uvs. Une longue bande du sud du Gobi revint à la Chine en 1954. La subdivision de la Mongolie restante fut alors redéfinie, créant les aïmag de Bayanhongor, Bayan-Ölgiy, Bulgan, Dundgovi, Govi-Altay et Sühbaatar. L'aïmag de Selenge fut créée à partir de Töv Aïmag deux ans après.

L'aïmag de Choibalsan fut renommé en aïmag de Dornod en 1963 et la capitale Oulan-Bator fut séparée de l'aïmag de Töv en tant que district fédéral. Le même statut fut donné aux villes industrielles nouvellement créées : Darhan (en 1961 dans la province de Selenge) et Erdenet (en 1975 dans la province de Bulgan). En 1994, deux Sum (ou districts) furent retirés de Bulgan pour créer l'aïmag de Orhon autour d'Erdenet et quatre sum de Selenge pour créer l'aïmag de Drahan-Uul autour de Darhan. Ces deux villes abandonnèrent ainsi leur statut spécial. L'aïmag de Govisümber naquit de la partition de Dornogovi Aïmag en 1996.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aïmag de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AÏMAG — À l’origine, chez les peuples turcs, mongols et parfois toungouso mandchous, l’aïmag (ou aïmak, ou ayimaq) est une unité sociale plus ou moins étendue qui repose sur la parenté patrilinéaire. À partir du XIIIe siècle, chez les Mongols, c’est une… …   Encyclopédie Universelle

  • Aimag — ( mn. Аймаг) is a Mongolian and Turkic word for a tribe. It is also used as a term for country subdivisions in Mongolia and China. The name of the Aimak peoples in central Afghanistan derives from the same root. Mongolia In Mongolia, Aimags are… …   Wikipedia

  • Aimag — bezeichnet: Aimags der Mongolei, Verwaltungseinheit der Mongolei Aimag (Innere Mongolei), Verwaltungseinheit in der Inneren Mongolei Siehe auch: Aimaken Diese Seite ist eine …   Deutsch Wikipedia

  • AIMAG — AI Magazine (informationswissenschaftl. Veoeffentlichungen) …   Acronyms

  • AIMAG — AI Magazine (informationswissenschaftl. Veröffentlichungen) …   Acronyms von A bis Z

  • AÏMAG (ethnie) — AÏMAG, ethnie Parmi les peuples d’Afgh nist n, les Aïmag (Aïmaq) sont les moins connus. En l’absence de tout recensement, on évalue leur nombre à plus de 400 000. Habituellement, on les désigne sous le terme de Char Aïmag ou Quatre Tribus,… …   Encyclopédie Universelle

  • Aimag (Innere Mongolei) — Aimag Mongolisch: ayimaɣ(romanisiert) Klassisches Mongolisch: čiɣ …   Deutsch Wikipedia

  • Bajan-Ölgij-Aimag — Bajan Ölgii Aimag Баян Өлгий Аймаг …   Deutsch Wikipedia

  • Suchbaatar-Aimag — Süchbaatar Aimag Сүхбаатар Аймаг …   Deutsch Wikipedia

  • Uwurchangai-Aimag — Öworchangai Aimag Өвөрхангай Аймаг …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”