Aéroport international Henri-Coandă
Bucarest, Roumanie - Henri Coandă
Henri Coanda Otopeni airport entrance.jpg
Code AITA Code OACI
OTP LROP
Localisation
Pays Drapeau de Roumanie Roumanie
Ville desservie Bucarest
Coordonnées 44° 34′ 17″ N 26° 06′ 13″ E / 44.571389, 26.10361144° 34′ 17″ Nord
       26° 06′ 13″ Est
/ 44.571389, 26.103611
  

Géolocalisation sur la carte : Roumanie

(Voir situation sur carte : Roumanie)
Bucarest, Roumanie - Henri Coandă
Pistes
Direction Longueur Surface
08L/26R 3 500 m (11 483 ft) Béton
08R/26L 3 500 m (11 483 ft) Béton
Informations aéronautiques
Type d'aéroport Civil
Catégories
Aéroports • Aéroports roumains

L'aéroport international Bucarest Henri Coandă est le plus important aéroport de Roumanie et l'un des deux aéroports de la capitale roumaine (le deuxième est Băneasa-Aurel Vlaicu). Il se trouve dans la localité d'Otopeni, dont il tirait son nom (Aéroport international Otopeni) avant d'être renommé, en septembre 2004. Son code AITA est d'ailleurs toujours OTP.

Historique

1940-1944 : une base militaire du IIIe Reich est en fonction sur le terrain de l'actuel aéroport.

1944-1965 : l'infrastructure de l'aéroport (la piste de 1 200 m et les bâtiments annexes) est utilisée par l'aviation militaire roumaine.

1965 : l'accroissement du trafic aérien assuré par l'aéroport de Băneasa impose la construction d'un nouvel aéroport. Le processus de transformation de la base aérienne militaire en aéroport international a comme objet principal la modernisation de la piste pour accueillir des avions de masse plus importante, la prolongation de la piste jusqu'à 3 500 m, la modernisation de la centrale électrique et la construction d'un terminal pour les passagers.

1969 : l'aérogare cargo est alors utilisée temporairement pour l'embarquement des passagers. Le 2 août, l'inauguration du salon officiel de l'aéroport a lieu à l'occasion de la visite du président américain Richard Nixon.

1970 : le 13 avril, l'inauguration de l'aérogare pour les passagers a lieu. Sa capacité est de 1,2 million de passagers par an.

1986 : l'aéroport franchit une nouvelle étape de son développement. Une deuxième piste de 3 500 m est construite. La capacité opérationnelle croît alors à 35 mouvements d'avions par heure. Le système de balises est modernisé.

1991 : l'aéroport débute un programme d'investissements nommé « Développement et Modernisation de l'Aéroport International Bucarest-Otopeni » en coopération avec une association roumano-italienne (Italstrade, S.E.A. Milano, C.C.C.F).

1993  : l'aéroport devient membre de l'ACI (Airport Council International).

1997 : le terminal Départs Internationaux, avec une capacité de 1 200 passagers par heure de pointe, ouvre ses portes en décembre. La salle d'embarquement est prévue avec cinq avio-pontons pour l'accès direct des passagers dans l'avion.

1998 : les passagers du vol TAROM à destination de Paris inaugurent le système moderne d'embarquement en juin.

2000 : la vieille aérogare est réaménagée et le nouveau flux de passagers Arrivées internationales est instauré en novembre.

2001 : le nouvel espace de parking est inauguré en juin pour le terminal des arrivées (trois niveaux et une capacité de 900 places). L'instauration du Bucharest International Cargo Center (le centre international cargo de Bucarest) a lieu en août et a pour but de répondre à la nouvelle demande dans le domaine des transports aériens de marchandises.

2003 : le 16 juillet, le terminal des courses internes ouvre avec une capacité de 200 passagers par heure de pointe pour les deux flux arrivées/départs.

2004 : c'est en septembre, au 35e anniversaire de l'activité aéronautique civile, que le nom du pionnier de l'aviation roumaine et mondiale Henri Coandă remplace le nom d'Otopeni.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'aéroport Otopeni a été utilisé comme une base aérienne par l'aviation allemande. Jusqu'en 1965, il a été limité à des fins militaires, et a été l'une des principales bases de la Force aérienne roumaine, avec une piste de 1 200 m. Avant 1965, l'aéroport de Baneasa a été le seul aéroport de Bucarest utilisé pour les vols commerciaux. Cependant, avec la croissance du trafic aérien, un nouvel aéroport commercial a été construit dans le règlement des Otopeni, où la piste existante a été modernisée, étendue jusqu'à 3 500 m, ce qui en fait une des plus longues en Europe à cette époque (1965). En outre, un nouveau terminal passagers a été construit pour les vols domestiques et internationaux.

L'aéroport se lance dans la phase III de son programme de développement, 150 000 000 € d'investissement, qui consistent à l'extension de départ Hall, Hall des arrivées et le hall. À la fin de cette phase (2012), le terminal aura une capacité de traitement de 4.500 passagers par heure. [ 2 ] Ainsi, la capacité de l'aéroport est prévu de porter à un total de 6 millions. de passagers par an sur les deux et internationales liaisons intérieures. [ 3 ] Le terminal actuel est presque atteint sa capacité maximale et l'expansion peu est disponible sur l'emplacement actuel, si une nouvelle aérogare (Henri Coandă 2) et un hôtel sont envisagées, le nouveau terminal serait construit à l'extrémité du site actuel et se compose de quatre salles, chacune capable de traiter 5 millions de passagers par an; en 2023 Terminal 2 devrait être seul en mesure de traiter les 20 millions de passagers par année indiquée par les estimations. Le terminal sera relié à l'avenir A3 Bucarest - Brașov autoroute, à la système de chemin de fer et au métro de Bucarest système M7 ligne . [ 4 ]

Les installations de l'aéroport se composent d'un seul terminal avec deux bâtiments principaux (parfois considérés comme des terminaux séparés). Ces deux bâtiments sont les hall des départs (anciennement connu sous le nom des départs Hall) et le hall des arrivées (anciennement connu sous le nom des arrivées internationales / nationales Hall). [ 5 ] La compagnie TAROM a son siège social sur le deuxième étage du hall des départs. [ 6 ] Une passerelle avec plusieurs magasins relie les bâtiments. L'aéroport dispose d'un hall (l'appelé doigt terminal-so) avec 24 portes (dont 14 équipés de passerelles ) et le transit des passagers organisée en deux sociétés distinctes, Schengen / non-Schengen, les flux. [ 7 ]




Bucharest OTP is TAROM's main base
OTP finger (International Departures)
Arrivals Hall

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéroport international Henri-Coandă de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”