Automates Mécaniques

Automate mécanique

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Automate.
Automate, fin du XVIe siècle, Brême

Sommaire

Introduction

L'invention de la roue et des principaux systèmes mécaniques provoque l’apparition de machines renfermant des automatismes.

L'utilisation de ces véritables automates primitifs remonte à plusieurs siècles avant Jésus-Christ ; elle est attestée dans différents foyers de civilisation. Statues ou poupées animées servaient déjà de décoration ou de jouet pour enfant. Les exemples les plus connus sont égyptiens[1] mais aussi chinois, assyriens ou précolombiens…

Les premiers essais et réflexions furent apportés par les prêtres, principaux hommes de science durant l'Antiquité. Des statues automatisées représentant les puissances divines intimidaient les fidèles et renforçaient le pouvoir du culte. Ainsi, la statue de Râ désignait de la main le nouveau Pharaon parmi la file des prétendants[1]. De même, en allumant un feu devant un temple, les portes de ce dernier s'ouvraient d'elles-mêmes[2].

Certains savants grecs de l'École d'Alexandrie, dont Philon de Byzance, Ctésibius ou Héron d'Alexandrie[3], ont apporté indices et témoignages de ces créations dans des écrits relatant leurs travaux. Ces textes furent traduits en arabe et alimentèrent de nouvelles expériences [4]. Au VIIIe siècle, le sultan Haroun al-Rachid fit parvenir à Charlemagne une horloge hydraulique[1] qui, selon le chroniqueur Eginhard, s’ouvrait sur le coup de 12 heures pour laisser sortir une troupe de douze cavaliers[4].

L’apparition des horloges mécaniques en occident à partir du XIVe siècle donna une nouvelle impulsion à la fabrication des automates, dont la forme la plus populaire (et la plus spectaculaire) fut sans doute le jacquemart, automate à forme humaine qui s’animait pour frapper l’heure sur la cloche de l’église[4]. Certaines horloges étaient munies de plusieurs automates et, à l’heure dite, offraient un véritable spectacle animé[4]. Un des exemples les plus célèbres et les plus tardifs est celui de l’horloge astronomique de Strasbourg[5].

Ce n'est qu'à partir du XVIe siècle, que l'automate devint un objet de luxe à la mode auprès de la noblesse occidentale. Au siècle des Lumières, l'automate est conçu comme une curiosité scientifique, tel le canard de Vaucanson, censé digérer réellement de la nourriture, ou les automates des horlogers suisses Pierre Jaquet-Droz et Henri-Louis Jaquet-Droz.

A la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, l'automate se banalise et devient un outil publicitaire.

L'automate, après cette période faste de 1850 à 1914, a peu à peu décliné jusqu'à être supplanté par le robot, électronique et "reprogrammable".

Exemples d'automatismes

Les Portes du temple

L'ouverture automatique des portes du temple est le théorème 37 des Pneumatiques de Héron d’Alexandrie. Le principe est le suivant : "construction d'une chapelle telle qu'en allumant du feu, les portes s’ouvrent toute seules et se referment quand le feu est éteint".

Le feu chauffe l'air contenu dans le socle creux. L’air se dilate sous l'effet de la chaleur et s'échappe par un conduit jusque dans un réservoir sphérique hermétique contenant un volume d'eau suffisant.

Sous l’effet de la pression exercée par l'air dilaté, l’eau contenue dans la sphère s'écoule dans un récipient relié aux portes du temple par un système de cordages et de poulies. Ce récipient s'alourdit au point que sa masse dépasse celle du contre-poids qui maintient les portes closes. Ce faisant, le récipient alourdi entraîne l’ouverture automatique des portes.

Quand le feu est éteint, l'air dilaté se rétracte et aspire l'eau versée dans le récipient vers la sphère. Le récipient s’allège et le contre-poids contraint la fermeture automatique des portes.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie

  • Alfred Chapuis et Edmond Droz, Les Automates, figures artificielles d’hommes et d’animaux, histoire et technique, éditions du griffon, 1949
  • Pierre Arnaud, Des moutons et des robots. Architecture de contrôle réactive et déplacements collectifs de robots, Collection Meta, PPUR presses polytechniques, 2000, ISBN 288074458X, 9782880744588
  • Lehni, L'Horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg, Savoir Découvrir, Éditions la goélette, 1997 (ISBN 2-906880-18-3)

Notes

  1. a , b  et c Chapuis et Droz
  2. Héron d’Alexandrie, Les Pneumatiques
  3. Les Pneumatiques, Traité des automates
  4. a , b , c  et d Arnaud, p. 21
  5. Leni
Ce document provient de « Automate m%C3%A9canique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Automates Mécaniques de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Automate — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un automate est un dispositif se comportant de manière automatique, c est à dire sans intervention d un humain. Ce comportement peut être figé, le système …   Wikipédia en Français

  • Automatisation — Automate Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • ROBOTS — L’exécution par des acteurs autres que lui même de tâches ou d’activités qu’il considère comme aliénantes, fatigantes, dangereuses, ou simplement ennuyeuses ou non gratifiantes, psychologiquement ou économiquement, figure parmi les aspirations… …   Encyclopédie Universelle

  • Tanaka Hisashige — (田中久重, 18 septembre 1799 7 novembre 1881) était un ingénieur et un inventeur japonais durant de la période Edo et l ère Meiji. Il est l un des fondateurs de ce qui est plus tard devenu Toshiba Corporation. Il était surnommé le « Thomas… …   Wikipédia en Français

  • AUTOMATE — Un automate (du grec 見羽精礼猪見精礼益) est une machine imitant les mouvements, les fonctions ou les actes d’un corps animé. Des origines jusqu’à nos jours, la création des figures animées, d’une complexité de plus en plus grande à mesure que se… …   Encyclopédie Universelle

  • Inventions musulmanes du Moyen Âge — Astrolabe perse du XVIIIe siècle Un nombre d inventions ont été développées durant le Moyen Âge dans le monde musulman constitué d un ensemble d États qui s étendaient de l Espagne, l Afrique à l Indus. Les inventions citées ici ont été soit …   Wikipédia en Français

  • Automate d'art — Un automate est un objet contenant des dispositifs mécaniques ou électriques qui lui permettent d exécuter une suite déterminée d opérations. Très souvent un automate imite le comportement d un être vivant, homme ou animal, il peut alors être un… …   Wikipédia en Français

  • Roullet-Decamps — La Maison Roullet Decamps est célèbre et réputée pour ses automates. Créée en 1865 par Jean Roullet, l entreprise prit la dénomination de Roullet Decamps en 1889, 10 ans après le mariage de la fille de Jean Roullet avec Ernest Decamps, mécanicien …   Wikipédia en Français

  • Pierre Jaquet-Droz — Pour les articles homonymes, voir Droz. Pierre Jaquet Droz, en 1758 Pierre Jaquet Droz (1721 à La Chaux de Fonds (Neuchâtel) …   Wikipédia en Français

  • AUTOMATIQUE — Automation, automatique, automatisation, automatismes, théorie des automates, cybernétique..., la variété même des vocables utilisés traduit la difficulté de définir précisément le contenu du substantif automatique . Nous choisirons ici d’appeler …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”