Autodéfense de la République de Pologne

Samoobrona Rzeczpospolitej Polskiej

Logo de Samoobrona

Le Samoobrona Rzeczpospolitej Polskiej (raccourci en Samoobrona) ou Autodéfense de la République de Pologne est un syndicat agricole, puis un parti politique polonais fondé le 10 janvier 1992.

Sommaire

Programme

Parti d'extrême-gauche, prônant un Etat social fort et des privilèges pour les agriculteurs, Samoobrona a une ligne populiste et isolationniste. Il prone par exemple une agriculture d'État, l'augmentation des programmes sociaux gouvernementaux, la fin du paiement de la dette extérieure, l'introduction d'une taxe sur les supermarchés occidentaux[1] et l'utilisation immédiate des réserves monétaires. Il est hostile envers les investissements étrangers.

Il vise électoralement les agriculteurs et « les petites gens » des banlieues pauvres, fortement touchées par le chômage. Comme d'autres partis populistes, comme Droit et Justice, il est porté par une vague nostalgique de la période communiste et de son contrôle d'État ; son électorat se fournit parmi ceux qui ont beaucoup perdu lors des réformes libérales visant à sortir de l'ère soviétique. Cette nostalgie se nourrit d'une déception à l'égard de l'Union européenne[2].

Histoire

Andrzej Lepper

Le syndicat Samoobrona (« autodéfense ») est à la tête de la révolte paysanne du début des années 1990, dues à l'hyper-inflation et à l'endettement des paysans. Son leader, Andrzej Lepper, un ancien fermier, transforme le syndicat en parti politique.

La première élection du Samoobrona a lieu en 1993, obtenant 2,78 % des votes, ce qui est insuffisant pour entrer au Sejm (chambre basse du parlement). En 1995, Andrzej Lepper, se présente à l'élection présidentielle et obtient 1,32 % des voix ; aux élections législatives de 1997, le parti obtient 0,08 %. En 2000, le Samoobrona, à la tête de paysans en colère, organise une campagne de blocage des routes importantes pour attirer l'attention des médias. À l'élection présidentielle suivante, Andrzej Lepper obtient 3,05 %.

Les élections législatives de 2001 donnent au parti 53 sièges, avec 10,5 % des voix, faisant de lui la troisième force politique du pays. Bien qu'il soit officiellement membre de l'opposition, le Samoobrona se range du coté du parti de gouvernement, l'Alliance de la gauche démocratique, dans un nombre de votes important, leur donnant la majorité pour rester au pouvoir. Le parti est aussi remarqué par le comportement perturbateur de ses députés, à travers divers incidents, comme l'utilisation de haut-parleurs, l'affirmation que le principal parti d'opposition, (Plate-forme civique), rencontre les Talibans à Klewki (petit village près de Olsztyn) pour leur vendre de l'anthrax. Des enquêtes criminelles sont en cours à propos de plusieurs des députés du Samoobrona.

En 2003, le parti vit mal le referendum sur l'entrée dans l'Union européenne. D'une part, les positions traditionnellement isolationnistes et eurosceptiques les conduisent à appeler à voter « non », mais comme l'ensemble des observateurs signalent, à raison, que les polonais vont voter « oui », les tendances populistes du Samoobrona les conduisent à prendre en compte cette opinion majoritaire. C'est la raison pour laquelle la campagne du parti reste ambiguë : des affiches de campagne portent le slogan « la décision vous revient ». Aux élections européennes de 2004, il reçoit 10 % des votes, ce qui lui donne six des 54 sièges polonais. En 2005, le Samoobrona est membre fondateur du parti européen EUDemocrats, « centriste » et « euro-critique ».

À l'élection présidentielle de 2005, Andrzej Lepper arrive en troisième place avec 15 % des voix. Aux élections legislatives, le Samoobrona obtient 56 des 460 membres du Sejm et trois sénateurs sur les cent, ce qui fait de lui le second parti de la coalition au pouvoir après le parti Droit et justice, qui lui donne des postes au gouvernement : Andrzej Lepper devient vice-Premier ministre, chargé de l'Agriculture. Le parti reçoit en outre les portefeuille du Travail et des Affaires sociales. Le 10 juillet 2006, Lech Kaczyński, le président, nomme son frère Jaroslaw Kaczynski premier ministre. Le 21 septembre 2006, il rompt l'alliance électorale et limoge Andrzej Lepper en raison de divergences sur le budget et les troupes présentes en Afghanistan. Cependant, suite à la crise consécutive et le risque d'élections anticipées, les deux frères du parti Droit et justice sont obligés de revenir en arrière[3].

Lors des élections législatives anticipées de 2007, le Samoobrona perd l'ensemble de ses députés.

Références

  1. « En Pologne, le populiste Lepper surfe sur la vague de la pauvreté » L'Humanité, 30 avril 2004 - [1]
  2. « Pologne : Samoobrona, la montée des populismes », François Bafoil, la République des idées, juillet 2004 [2]
  3. « Le populiste Andrzej Lepper réintègre le gouvernement polonais », Le Monde, 10 octobre 2006 - [3]

Liens externes


  • Portail de la Pologne Portail de la Pologne
Ce document provient de « Samoobrona Rzeczpospolitej Polskiej ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Autodéfense de la République de Pologne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gouvernement de la République populaire de Chine — République populaire de Chine Pour la Chine en général et sa civilisation, voir Chine Pour les articles homonymes, voir RPC et Chine (homonymie). 中华人民共和国 中華人民共和國 Zhōnghuá Rénmín Gònghéguó …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de l'Histoire de la Pologne — Chronologie de la Pologne < Pologne < Histoire de la Pologne | Chronologie Sommaire 1 Préhistoire 2 Haut Moyen Âge 3 XIIIe siècle 4 …   Wikipédia en Français

  • La République Populaire de Chine — République populaire de Chine Pour la Chine en général et sa civilisation, voir Chine Pour les articles homonymes, voir RPC et Chine (homonymie). 中华人民共和国 中華人民共和國 Zhōnghuá Rénmín Gònghéguó …   Wikipédia en Français

  • La République populaire de Chine — République populaire de Chine Pour la Chine en général et sa civilisation, voir Chine Pour les articles homonymes, voir RPC et Chine (homonymie). 中华人民共和国 中華人民共和國 Zhōnghuá Rénmín Gònghéguó …   Wikipédia en Français

  • Bâtiment de projection et de commandement — Classe Mistral Pour les articles homonymes, voir Mistral et BPC. Classe Mistral …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de la Pologne — < Pologne < Histoire de la Pologne | Chronologie Sommaire 1 Préhistoire 2 Haut Moyen Âge 3 XIIIe siècle 4 XIVe …   Wikipédia en Français

  • Chronologie De La Pologne — < Pologne < Histoire de la Pologne | Chronologie Sommaire 1 Préhistoire 2 Haut Moyen Âge 3 XIIIe siècle 4 …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de la pologne — < Pologne < Histoire de la Pologne | Chronologie Sommaire 1 Préhistoire 2 Haut Moyen Âge 3 XIIIe siècle 4 …   Wikipédia en Français

  • Histoire chronologique de la Pologne — Chronologie de la Pologne < Pologne < Histoire de la Pologne | Chronologie Sommaire 1 Préhistoire 2 Haut Moyen Âge 3 XIIIe siècle 4 …   Wikipédia en Français

  • Invasion de l'Irak de 2003 — Guerre d Irak Guerre d Irak Dans le sens des aiguilles d une montre en commençant en haut à gauche : Une patrouille à Samarra; Le renversement de la statue de Saddam Hussein au square Firdos; Un soldat irakien pendant un assaut; un engin… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”