Auréole (religion)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auréole.
Ce tondo de Botticelli, la Madone du Magnificat, illustre l'origine de l'auréole : c'est la couronne divine portée par les anges, éclairée par le savoir divin représenté par les rayons solaires
Disque plein de la peinture byzantine

L'auréole en religion est une forme d'aura fréquemment représentée par un cercle ou un disque plus ou moins flou, et à partir de la Renaissance par une ellipse (un cercle vu en perspective).

Sommaire

Iconographie religieuse

Une auréole (aussi nommée halo ou aura) est un anneau de lumière disposé au-dessus d'une personne ou d'un personnage. Elle est souvent utilisée en religion pour indiquer la sainteté et est représentée par une lueur jaune, dorée ou argentée, placée autour de la tête.

À l'origine, comme le prouvent les plus anciennes représentations picturales, l'auréole était bel et bien un disque et non un cercle[1], évoquant ainsi le disque solaire de l'Égypte ancienne qui figurait notamment au-dessus de la tête de Horus ou de Hator, personnages divins.

Dans certaines représentations religieuses, elle peut être de forme carrée ou losange. Le carré était destiné aux représentations de personnes encore vivantes alors que le cercle était destiné aux personnes mortes (art byzantin). Quand le corps est représenté nimbé ou auréolé, on est alors très proche de l'utilisation de la mandorle. l'auréole est l'expression de la lumière solaire et par extension de la lumière spirituelle et de son rayonnement. L'auréole est centrée sur la tête du personnage représenté. L’auréole ou le nimbe exprime de caractère sacré ou l’aura de la personne représentée.

On retrouve cette utilisation conventionnelle dans plusieurs religions, notamment dans le christianisme, dans le bouddhisme et l'islam (miniatures perses). Son utilisation existe déjà pendant l'empire romain (représentation des dieux et des empereurs)[2].

Religion catholique

En occident, si à l’origine l’auréole est un cercle ou un disque parfait centré sur le visage ou la tête, à la pré-Renaissance, il devient un disque planant au-dessus de la tête. Il est alors représenté par les primitifs italiens en perspective afin de donner une réalité palpable à un concept ou convention de représentation du caractère sacré. Puis suivant les vicissitudes de l'histoire artistique, l’auréole devient un halo lumineux, une flamme, une étoile.

Disque orné chez Carlo Crivelli, bord d'ellipse seule pour saint Dominique, ellipses pleines chez Masaccio Disque orné chez Carlo Crivelli, bord d'ellipse seule pour saint Dominique, ellipses pleines chez Masaccio Disque orné chez Carlo Crivelli, bord d'ellipse seule pour saint Dominique, ellipses pleines chez Masaccio
Disque orné chez Carlo Crivelli, bord d'ellipse seule pour saint Dominique, ellipses pleines chez Masaccio

Hypothèse physiologique

Nimbes flamboyants chez Velasquez

Selon le médecin Bernard Auriol, ces représentations auraient leur pendant réel via un « phénomène psycho-physiologique » résultant de la dévotion. Ainsi, certaines émotions (admiration, désir, amour, etc.) et certaines modifications de « l'état de conscience » (états d'éveil paradoxal) engendrent une dilatation pupillaire. Lorsque la personne, pleine d'admiration, regarde l'objet de cette admiration, ses pupilles se dilatent et rendent flou le contour de l'objet observé. Il est entouré d'un halo lié à ce phénomène perceptif. C'est ce phénomène qui est à l'origine de l'usage de la belladona chez les belles italiennes : la mydriase engendrée par cette plante, en agrandissant leurs pupilles, donnait à leur regard l'aspect fascinant du désir ou de l'admiration. L'homme regardé avait ainsi l'impression non consciente d'être très apprécié par cette femme qui devenait dès lors, elle même, très séduisante.

Notes

  1. voir par exemple « La Cène » de Jaume Serra au Musée national de Palerme
  2. LouvreBible

Voir aussi



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Auréole (religion) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aureole (religion) — Auréole (religion) Pour les articles homonymes, voir Auréole. Ce tondo de Botticelli, la Madone du Magnificat, illustre l origine de …   Wikipédia en Français

  • Auréole (Religion) — Pour les articles homonymes, voir Auréole. Ce tondo de Botticelli, la Madone du Magnificat, illustre l origine de …   Wikipédia en Français

  • RELIGION - Religion et idéologie — L’histoire des religions indique assez bien, quoique à gros traits, comment naît une religion, comment elle meurt. Mais elle ne montre que des religions qui se succèdent, les cultes nouveaux recouvrant ou transformant les anciens. Elle ne montre… …   Encyclopédie Universelle

  • RELIGION - La sociologie religieuse — La sociologie religieuse, avant de devenir un département spécialisé d’une sociologie générale, aura connu l’étrange fortune ou l’étrange infortune de s’être identifiée avec cette sociologie générale et même, en un sens, de lui avoir procuré sa… …   Encyclopédie Universelle

  • Religion de la Rome antique — Pour les articles homonymes, voir Religion romaine (homonymie). La religion de la Rome antique se distingue de beaucoup d autres religions même polythéistes par l absence de mythes[réf. nécessaire]. Certes autrefois les ancêtres des Romains… …   Wikipédia en Français

  • Halo (religion) — Auréole Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Critique De La Religion — La critique de la religion, qui peut émaner tant de la religion elle même que de milieux sécularisés, remonte à l Antiquité. On la retrouve notamment dans l épicurisme (Bloch 1997, p. 37). Ce n est cependant qu au XVIIe siècle que cette …   Wikipédia en Français

  • Critique de la religion et des croyants — Critique de la religion La critique de la religion, qui peut émaner tant de la religion elle même que de milieux sécularisés, remonte à l Antiquité. On la retrouve notamment dans l épicurisme (Bloch 1997, p. 37). Ce n est cependant qu au… …   Wikipédia en Français

  • Art Islamique Et Religion — Histoire de l art Série Arts de l Islam Périodes Art omeyyade Art abbasside Art fatimide Iran autonome …   Wikipédia en Français

  • Art islamique et religion — Si l art islamique n est pas un art strictement religieux, puisque le terme Islam est alors pris dans son sens civilisationnel, les différents cultes exercés dans le domaine l ont beaucoup influencé, en déterminant des formes, des motifs ou des… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”