Auroville

12° 00′ 25″ N 79° 48′ 38″ E / 12.0069, 79.8106

Le Matrimandir, centre et lieu de méditation d'Auroville

Auroville (la Ville de l'Aurore[1]) est située à une dizaine de kilomètres au nord de Pondichéry dans le Tamil Nadu en Inde. Cette ville expérimentale a été créée, en 1968, par une Française Mirra Alfassa (Mirra Richard), plus connue sous le nom de La Mère, compagne spirituelle de Sri Aurobindo, philosophe indien. Elle a pour vocation d'être « le lieu d'une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités »[2]. Aujourd'hui, les Aurovilliens, issus d'une trentaine de pays, sont organisés en trente-cinq unités de travail: agriculture, informatique, éducation, santé, artisanat... Ils ont transformé l'endroit, désert à l'origine, en un jardin tropical.

Sommaire

La ville

Le symbole d'Auroville

Auroville est construite d'après les plans conçus par l'architecte français Roger Anger.
Lors de son inauguration, le 28 février 1968, en présence du président de la République indienne et de représentants venus de 124 pays, chacun versa une poignée de terre de son sol natal dans une urne en signe de fraternité universelle.

Au centre d'Auroville se trouve le Matrimandir, considéré par Mirra Alfassa comme l'âme du lieu.

Le projet originel de la ville prévoit 4 zones (internationale, culturelle, industrielle, résidentielle) aménagées autour du Matrimandir, occupant 25 km2 (actuellement 10 km2 sont réalisés). La ville est supposée avoir la forme d'une spirale galactique une fois sa construction achevée. Auroville devait à l'origine accueillir 50 000 habitants. Mais, en 2010, la communauté ne regroupait que 2 237 Aurovilliens (891 hommes, 826 femmes et 515 mineurs de moins de 18 ans) dont 1 717 adultes, invités ponctuellement à se réunir pour prendre une partie des décisions, l'unanimité étant requise. L'organisation de la ville ne suit ni hiérarchie, ni chef, ni gourou. Par une loi non écrite, l'ancienneté confère toutefois une certaine autorité morale, voire quelques privilèges.

L'agglomération d'Auroville est constituée d'environ 80 villages répartis dans un rayon d'une vingtaine de kilomètres, qui abritent une communauté internationale d'environ 2 000 résidents dont les 2/3 de 33 nationalités différentes.

À leur arrivée, hommes et femmes trouvèrent un site aride, sans eau. Ils creusèrent des puits et, pour faciliter le pompage, installèrent des éoliennes, un réseau d'évacuation et d'adduction d'eau, développèrent des activités artisanales et un centre de traitement informatisé…

La Mère parlait du projet en ces termes : « Il doit exister sur Terre un endroit inaliénable, un endroit qui n'appartiendrait à aucune nation, un lieu où tous les êtres de bonne volonté, sincères dans leurs aspirations, pourraient vivre librement comme citoyens du monde… »[réf. nécessaire].

Quelques communautés et leurs centres d'activités :

  • Forecomers (agriculture et technologies de substitution)
  • Aurelec (informatique)
  • Fertile (reboisement et agriculture)
  • Nine Palms (reboisement et agriculture)
  • Meadows (reboisement et agriculture)
  • Fraternity (communauté artisanale travaillant avec les villageois tamouls)
  • Aspiration (éducation, santé et activité du village)

L'Unesco soutient le projet depuis le début. En 1988, le parlement indien a accordé à ce grand village de 20 km² un statut unique dans le pays. Depuis, Auroville bénéficie d'une liberté d'action privilégiée et ses habitants étrangers d'un statut préférentiel pour leur visa (un an renouvelable contre six mois pour les touristes).

Plus de deux millions d'arbres et d'arbustes ont été plantés en quatre décennies dans ce qui fut un désert maintenant mué en un paradis tropical. Les équipes du CSR, le Centre de recherche scientifique d'Auroville, s'intéressent activement aux énergies renouvelables, au recyclage et à la purification de l'eau (fontaine Mélusine), aux constructions écologiques ainsi qu'aux véhicules hybrides et électriques... depuis plus de vingt ans.

Éducation, soins médicaux de base, culture et activités sportives sont gratuits. Pour le reste, ceux qui n'ont pas de revenus touchent une maintenance de 5 000 roupies (environ 74 euros) par mois. De l'argent virtuel, débité pour les achats effectués à Auroville, les factures d'électricité ou de restauration. Impossible néanmoins de se contenter de cette somme : le nouvel arrivant doit pourvoir aux frais de location, puis de construction de son logement; ce pécule ne peut suffire à qui souhaite voyager ou payer des études supérieures à ses enfants. Pour pallier ce problème, certains ont fait le pari d'une unité commerciale à Auroville même : hébergement des invités, fabrication d'encens, de produits "bio", d'objets artisanaux, etc... (une partie des bénéfices commerciaux est reversée à la communauté).

Constructions majeures d'Auroville

Quelques constructions

  • Visitors center (Centre des visiteurs) : construction d'une grande ampleur architecturale destiné à accueillir les visiteurs. On y trouve plusieurs photos d'Auroville à l'origine, des livres et une restauration. Le centre comporte également un amphithéâtre où se tiennent des spectacles.
  • Bharat nivas (Maison de l'Inde) : culture d'Auroville. Il consiste en divers amphithéâtres, cinémas, bibliothèque, etc.
  • Pour tous : la principale supérette d'Auroville.
  • Language laboratory (Laboratoire des langues) : lieu commun d'échanges pour l'étude et l'apprentissage des langues dans des cours par l'écrit, l'audio, l'oral, ordinateur, etc.
  • Cuisine solaire : cuisine vaste et peu chère (25 roupies par repas soit environ 0,5 euro) pour Aurovilliens et les résidents. Néanmoins, elle représente un coût un peu plus élevé (80 roupies/repas soit environ 1,5 euro) pour les personnes voulant y manger et devant réserver.
  • New Creation Corner (Coin des nouvelles créations) : restaurant à côté du réfectoire New Creation. Il s'agit d'un restaurant classique, avec des serveurs, entraînant de fait une augmentation des prix (environ 100 roupies par repas, soit environ 2 euros). La monnaie et les cartes bancaires sont acceptées.

Le Pavillon Tibétain

Pièce du Pavillon Tibétain de la cité internationale d'Auroville

Claude Arpi est le directeur du Pavillon Tibétain de la cité internationale d'Auroville[3]. L’architecture du Pavillon a été conçue sur les plans du Mandala du Kalachakra et ses différentes pièces sont disposées symétriquement autour d’une cour centrale.

Le 14e Dalaï Lama a inauguré le Pavillon, en présence de Claude Arpi, le 20 janvier 2009[4]. Le Dalaï Lama a déclaré à cette occasion : « Actuellement nous avons vraiment besoin d'un effort pour promouvoir l’esprit humain authentique, d’un respect de tout être humain sans distinction de race, de culture, d’origine, de religion, c’est ce qui est important ».

Le Pavillon tibetain, finance par l'Inde est, avec celui de l'Inde le seul existant a Auroville. Il est evident que sa construction a ete realisee pour des raisons politiques.

Charte d'Auroville

Charte lue par la Mère à l'inauguration d'Auroville.
1. Auroville n'appartient à personne en particulier. Auroville appartient à toute l'Humanité dans son ensemble. Mais pour séjourner à Auroville, il faut être le serviteur volontaire de la Conscience Divine.
2. Auroville sera le lieu de l'éducation perpétuelle, du progrès constant, et d'une jeunesse qui ne vieillit point.
3. Auroville veut être le pont entre le passé et l'avenir. Profitant de toutes les découvertes extérieures et intérieures, elle veut hardiment s'élancer vers les réalisations futures.
4. Auroville sera le lieu des recherches matérielles et spirituelles pour donner un corps vivant à une unité humaine concrète[5].

Conflit autour de l'indépendance d'Auroville

Après la mort de Mirra Alfassa, la question principale à Auroville en 1974 était de savoir quelle structure allait gérer la ville : l'ashram de Sri Aurobindo qui, pratiquement parlant, contrôlait Auroville, ou la Sri Aurobindo Society, qui en possédait le contrôle légal ? En 1981, des habitants d'Auroville sont finalement parvenus à convaincre le gouvernement indien de retirer le contrôle légal à la Sri Aurobindo Society et de le transférer au gouvernement par le biais d'une structure juridique adaptée. Un représentant du gouvernement a commencé à résider à Auroville à partir de cette date. La charte d'Auroville, et en particulier son point numéro 1, était donné en référence de cette volonté d'indépendance par rapport à l'ashram[6].

Remarques

  • Dans cette société prônant l'égalité entre les hommes sans distinction de classe sociale et où la notion d'argent devait être bannie, les habitations reflètent malgré tout les disproportions de niveaux de vie.
  • Actuellement, pour devenir membre d'Auroville, il faut faire ses preuves pendant un an[7], il faut un visa indien de type X (signifiant extensible, renouvelable et permettant de résider en Inde), ainsi que l'argent nécessaire pour vivre au moins un an sans être rémunéré pour son travail[8]. Pour etre partie prenante de la Charte il est evident qu'aucune obligation bureaucratique ne s'impose: ni visa ni adhesion a une structure quelconque.

Références

Bibliographie

Jean Larroquette "Auroville, un aller simple" parcours d'une famille, editions Chemins de Traverse sur le site site de Bouquineo

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Auroville de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Auroville — ஆரோவில் …   Deutsch Wikipedia

  • Auroville — Saltar a navegación, búsqueda El Matrimandir en el centro de la gran plaza de Auroville durante su construcción. Auroville es una población ubicada a diez kilómetros del municipio de Pondichery, en el estado de Tamil Nadu (India) …   Wikipedia Español

  • Auroville — Infobox Indian Jurisdiction native name = Auroville | what is the new conciousness?type = Town | latd = 12 |lats=0 |latm=25 |longd=79 |longs=48 |longm=38 locator position = right | state name = Tamil Nadu district = Viluppuram population as of =… …   Wikipedia

  • Auroville —    Planned as an international experimental town ship, Auroville was inspired by the evolution ary vision of SRI AUROBINDO and founded by Mirra Alfassa, known as the MOTHER. The name Auroville has the two meanings: “city of dawn,” from the French …   Encyclopedia of Hinduism

  • Auroville — Original name in latin Auroville Name in other language Aurovil , Auroville, Ауровиль State code IN Continent/City Asia/Kolkata longitude 12.00549 latitude 79.80885 altitude 55 Population 2000 Date 2009 01 19 …   Cities with a population over 1000 database

  • AUROVILLE —    a model community, which has influenced NEW AGE thinkers. Founded in India as an international village based on the teachings of Sri AUROBINDO, it was designed and run by Mira Richards (1878 1973) who was known as the Mother …   Concise dictionary of Religion

  • Hotel Olive Auroville — (Kālapettai,Индия) Категория отеля: Адрес: Auroville Main Road,Kuyilapalayam …   Каталог отелей

  • Apartments Auroville — (Ортизеи,Италия) Категория отеля: Адрес: Via Tavella 15, 39046 Ортизеи, Италия …   Каталог отелей

  • Aurobindo — Ghose Sri Aurobindo Aurobindo Ghose ou Sri Aurobindo (15 août 1872 à Calcutta 5 décembre 1950 à Pondichéry) est un des fondateurs principaux du mouvement militant indépendantiste indien, un philosophe, poète …   Wikipédia en Français

  • Aurobindo Ghose — Sri Aurobindo Aurobindo Ghose ou Sri Aurobindo (15 août 1872 à Calcutta 5 décembre 1950 à Pondichéry) est un des fondateurs principaux du mouvement militant indépendantiste indien, un philosophe, poète et écrivain… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”