Augustin-Jean-Charles Clément

Augustin-Jean-Charles Clément, dit Clément du Tremblay, né à Créteil en 1717 et décédé le 13 mars 1804, est un prêtre catholique proche du jansénisme, devenu évêque constitutionnel de Versailles.

Sommaire

Biographie

Augustin Clément est issu d'une famille de parlementaires jansénistes : ses frères Ambroise Julien Clément de Feillet, conseiller à la seconde Chambre des enquêtes, et Alexandre Clément de Boissy, magistrat à la Chambre des comptes, sont également très impliqués dans les luttes parlementaires de la fin du XVIIIe siècle[1]. Après avoir reçu les ordres mineurs, Augustin-Jean-Charles Clément refuse de signer le Formulaire d'Alexandre VII, ce qui lui interdit de devenir sous-diacre au diocèse de Paris. Malgré cela, l'évêque d'Auxerre, monseigneur de Caylus lui confère la prêtrise et il devient trésorier de la cathédrale d'Auxerre[2].

Dès 1752, Clément accompagne l'abbé d'Étemare en Hollande. Il y retourne en 1762, pour nouer des contacts avec le clergé de l'Église vieille-catholique d'Utrecht. Par deux fois, en 1763 et 1768, il y retournera, afin de participer à des discussions jansénistes et exposer son avis de canoniste[2].

En 1758, Clément voyage en Italie, à l'occasion du conclave : sa mission aurait été de favoriser l'élection d'un pape favorable au jansénisme. Cela n'a pas été un succès, puisque l'élu est Clément XIII, favorable aux Jésuites. Par contre, cela lui permit de nouer des contacts avec les milieux jansénistes italiens. Il récidive en 1769, à l'occasion de l'élection de Clément XIV, le pape qui supprima la Compagnie de Jésus. Il en profite pour nouer de nouveaux contacts, notamment avec Pietro Tamburini[2].

En 1767, l'abbé d'Étemare lui lègue 250000 livres[1]. Avec Bon François Rivière-Pelvert et Gabriel-Nicolas Maultrot, il entre dans le comité directeur des Nouvelles ecclésiastiques, où il joue un rôle croissant à partir des années 1770[3].

Pendant la Révolution française, après des hésitations, Clément accepte la constitution civile du clergé et devient évêque de Versailles le 12 mars 1797. Il assiste aux deux conciles constitutionnels. En application du concile de 1797, qui avait proposé que seule la partie sacramentelle de la messe soit dite en latin, il traduisit, avec l'aide de son vicaire épiscopal, le rite en français. Cette tentative souleva des débats au sein de l'église constitutionnelle, l'abbé Grégoire refusant cette innovation[2]. C'est également Clément qui choisit l'église Saint-Louis de Versailles pour cathédrale.

Œuvres

  • Journal, correspondance, et voyages en Italie et en Espagne, dans les années 1758 et 1768, Paris, 1802.
  • L'Épiscopat de France, 1803.
  • Lettre apologétique de l'Église de France, adressée au pape Pie VII, Londres, 1803, in-4°

Sources

  • Augustin Gazier, Histoire générale du mouvement janséniste depuis ses origines jusqu'à nos jours, Tome 2, Paris, Honoré Champion, 1924.

Liens externes

  • Lettre synodale à tous les curés du dicocèse de Seine et Oise portant convocation itérative d'un Synode général, pour l'élection d'un Evêque, le 25 février prochain, en l'église cathédrale de Saint Louis de Versailles, 21 janvier 1796 / 1er pluviôse an IV.

Notes et références

  1. a et b Catherine Maire, De la Cause de Dieu à la Cause de la Nation. Le Jansénisme au XVIIIe siècle, Bibliothèque des Histoires, Paris, Gallimard, 1998, pp. 134-135.
  2. a, b, c et d Michel Pierre Joseph Picot, Mémoires pour servir à l'histoire ecclésiastique pendant le dix-.huitième siècle, 2e éd. augmentée, t. IV, Paris, Adrien Le Clere, 1816, pp. 614-616 (lire en ligne).
  3. Catherine Maire, De la Cause de Dieu à la Cause de la Nation. Le Jansénisme au XVIIIe siècle, Bibliothèque des Histoires, Paris, Gallimard, 1998, pp. 128.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Augustin-Jean-Charles Clément de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Clement [2] — Clement (spr. Klemang), 1) Jacques, geb. 1564 in Sorbon bei Rhetel, Dominicaner, faßte den Vorsatz, Heinrich III., seiner Hinneigung zum Protestantismus wegen, zu ermorden. Der Herzog von Mayenne, von Aumale, die Herzogin von Montpensier u. m.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Charles II le Chauve — Charles II Charles le Chauve recevant une délégation de moines venant de Tours Titre Roi des Francs (Francie occidentale) …   Wikipédia en Français

  • Jean de Habsbourg-Toscane — Jean Népomucène, Archiduc de Habsbourg Toscane Jean Népomucène de Habsbourg Toscane, (en italien: Giovanni Nepomuceno d Asburgo Lorena[1]) né à Florence en 1852, présumé mort en …   Wikipédia en Français

  • Charles-Louis de Habsbourg — Lorraine en 1862, lithographie de Josef Kriehuber. Charles Louis de Habsbourg Lorraine, né le 30 juillet 1833 au château de Schönbrunn et mort le 19 mai 1896 au même endroit, est un archiduc d Autriche, membre de la Maison de …   Wikipédia en Français

  • Jean Népomucène d'Autriche — (Vienne, 30 août 1805 – Vienne, 19 février 1809) est un archiduc d Autriche. Il est le fils cadet de l empereur François Ier d Autriche et de Marie Thérèse de Bourbon, fille de Ferdinand Ier des Deux Siciles. Jean Népumocène meurt à 3 ans. Liens… …   Wikipédia en Français

  • Charles Salvator de Habsbourg-Toscane — Charles Salvator de Toscane, archiduc d Autriche né le …   Wikipédia en Français

  • Charles-Ferdinand d'Autriche-Teschen — Charles Ferdinand de Teschen (à droite) avec son frère Albert de Teschen Charles Ferdinand de Habsbourg Lorraine, duc de Teschen (de), e …   Wikipédia en Français

  • Charles Joseph d'Autriche (1649-1664) — Charles Joseph d Autriche , né à Vienne le 7 août 1649 et décédé à Linz, le 27 janvier 1664 est un archiduc d Autriche. Il est le fils de l empereur Ferdinand III du Saint Empire et de sa deuxième femme Marie Léopoldine d Autriche (1632 1649). En …   Wikipédia en Français

  • Charles Albert de Habsbourg-Altenbourg — Charles Albert Nicolas Léon Gratien de Habsbourg Altenbourg (Karl Albrecht Nikolaus Leo Gratianus von Österreich, plus tard Karl Albrecht Habsburg Lothringen, à partir de 1919 – Karol Olbracht Habsburg Lotaryński, à partir de 1949 – Karl von… …   Wikipédia en Français

  • Charles Joseph d'Autriche (1745-1761) — Charles Joseph d Autriche Charles Joseph d Autriche (né le 1er février 1745 à , Vienne, Autriche mort le 18 janvier 1761 dans le même lieu) est un archiduc d Autriche. Il est le deuxième fils de Fr …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”