Atoll
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Atoll (homonymie).
La vie aquatique et/ou terrestre d'un atoll (ici : Marakei) et les conditions modifiées d'évapotranspiration et d'albedo génèrent des nuages, des turbulences aériennes. Leurs masse et position modifient les courants marins.
Cette animation montre le processus dynamique de la formation d'un atoll de corail. Le corail (représenté en violet) colonise le pourtour d'une île et forme une frange (récif frangeant). Avec l'enfoncement du plancher (refroidissement de la croûte océanique), cette île est progressivement ennoyée et la ceinture de corail semble se détacher de l'île (récif barrière). A terme, l'île disparaît sous la surface océanique ne laissant qu'une ceinture corallienne entourant un lagon ouvert ou fermé (atoll). Le processus de formation d'un atoll peut durer 30 millions d'années.

Un atoll est un type d'île corallienne basse des océans tropicaux. Les atolls se composent d'un récif barrière, d'un ou plusieurs îlots appelés motu formés par accumulation de sable à l'arrière de ce récif, et entourant une dépression centrale.

La dépression peut faire partie de l'île émergente ou une partie de la mer (c'est-à-dire, un lagon) ou, plus rarement, d'une enceinte fermée remplie d'eau douce, saumâtre, ou fortement saline.

Le terme fut popularisé par le naturaliste anglais Charles Darwin (1842, p. 2), qui a décrit des atolls comme un sous-ensemble dans une classe spéciale d'îles, dont l'unique propriété est la présence d'un récif organique. Darwin théorise également la formation de ce type de structures par enfoncement total d'un volcan sous l'eau. Darwin avait pressentit que la disposition en anneau des bancs madréporiques était probablement imputable à la submersion graduelle d'une île existant précédemment, souvent d'origine volcanique, du fait de l'affaissement de celle-ci ou de la montée du niveau de la mer due à la phase interglaciaire actuelle.

Des définitions plus modernes d'atoll ont été données par McNeil (1954, p. 396) et Fairbridge (1950, p. 341).

McNeil les définit comme « récif annulaire enfermant un lagon dans laquelle il n'y a aucun promontoire autre que des récifs et [des îlots] composés de détritus de récif ».

Fairbridge les décrit « dans un sens exclusivement morphologique, [comme] un récif en forme de ruban annulaire enfermant un lagon au centre ».

Le terme Atoll provient du divehi (langue indo-aryenne des îles Maldives) atolu. Sa première trace d'utilisation dans les langues européennes date de 1625.

Sommaire

Processus de formation

Pour qu'un atoll puisse se former, les conditions climatiques du milieu doivent rencontrer trois importantes conditions. La température doit être suffisamment élevée, il doit y avoir beaucoup de lumière (eaux peu profondes) et le milieu doit être riche en dioxygène. Ces trois conditions se retrouvent fréquemment sous les tropiques, sur la frange des îles volcaniques.

En plus des conditions climatiques, certaines conditions géologiques doivent aussi exister pour que l'atoll puisse se former. Au départ, il doit y avoir de l'activité volcanique sur une plaque océanique, comme celle du pacifique. Si le volcan atteint une hauteur suffisante pour émerger et former une île, un récif corallien peut alors commencer à se former tout autour de cette dernière. Ce récif se construit à de faibles profondeurs, où il y a abondance de lumière. C'est le stade initial de la formation d'un atoll appelé “ récif frangeant ”.

Selon la théorie de la tectonique des plaques[1], plus une plaque océanique s'éloigne de la dorsale qui la forme, plus sa densité augmente, plus elle refroidit et plus elle s'enfonce, entraînant avec elle le matériel qu'elle supporte. Dans le cas qui nous intéresse ici, le matériel qui s'enfonce avec la plaque est un volcan. Si le taux de production de récif corallien par le corail est suffisant pour contrer le taux d'enfoncement du volcan et ainsi rester en surface, il y aura formation d'une barrière insulaire. C'est le second stade de la formation d'un atoll.

À mesure que la plaque se déplace latéralement et que le volcan s'enfonce, le récif se développe à la verticale. Avec le temps, souvent plusieurs millions d'années, le volcan disparaît complètement sous l'eau et ce qui reste à la surface est le récif corallien en forme d'anneau, c'est le stade de l'atoll proprement dit[2].

Menaces

De nombreux atolls plats et bas sont menacés par les tsunamis, et depuis peu par une augmentation du niveau de la mer si rapide[réf. nécessaire] que les coraux, par ailleurs en mauvaise santé, pourraient ne pas pouvoir croître assez vite pour sauver les atolls de l'immersion. Leurs habitants figurent parmi les premiers écoréfugiés. Les coraux contribuent par ailleurs au cycle du carbone car ils sont constitués de calcaire qui est riche en carbone durablement fixé. La pollution est aussi une menace pour la partie interne relativement fermée des atolls habités ou exploités pour leurs richesses.

Quelques atolls

Atoll (Bokak) vu de l'espace

Le plus grand atoll du monde, en termes de superficie, est l'atoll de Christmas dans les Kiribati : c'est aussi le plus ancien. Le plus grand par son lagon est Kwajalein (les îles Marshall), le second étant Rangiroa en Polynésie française. Taka Bonerate au sud de l'île indonésienne de Sulawesi est un autre grand atoll.

Notes et Références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Atoll de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • atoll — atoll …   Dictionnaire des rimes

  • atoll — [ atɔl ] n. m. • attôle 1773; atolon 1611; mot des îles Maldives , par l angl. ♦ Récif corallien annulaire des mers chaudes, enfermant un lagon communiquant avec la haute mer. Des atolls. ● atoll nom masculin (maldive atolu, du cinghalais ätul, à …   Encyclopédie Universelle

  • Atoll — Sn Koralleninsel per. Wortschatz exot. (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus ne. atoll, das seinerseits aus einheimischen Bezeichnungen wie atollon und atoll für die Malediven übernommen ist. Im Englischen ist das Wort seit dem 16. Jh. als Exotismus …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Atoll — Жанры прогрессив рок Годы 1972 1976 1989 2003 …   Википедия

  • Atoll — das; s, e <über gleichbed. engl. atoll aus Malayalam aḍal »verbindend«> ringförmige Koralleninsel …   Das große Fremdwörterbuch

  • Atoll — Atoll: Die im Deutschen seit dem 19./20. Jh. übliche Bezeichnung für eine ringförmige Koralleninsel stammt vermutlich aus der südwestindischen Drawidasprache Malayalam, wo aḍal »verbindend« bedeutet. Ins Dt. gelangte das Wort durch Vermittlung… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Atoll — A*toll , n. [The native name in the Indian Ocean.] A coral island or islands, consisting of a belt of coral reef, partly submerged, surrounding a central lagoon or depression; a lagoon island. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • atoll — 1620s, atollon, from Malayam atolu reef, probably from adal closing, uniting. Popularized in present form by Darwin s writings …   Etymology dictionary

  • atoll — ► NOUN ▪ a ring shaped reef or chain of islands formed of coral. ORIGIN Maldivian …   English terms dictionary

  • atoll — [a′tôl΄, a′täl΄] n. [< atolu, in Maldive Islands dial. of Malayalam] a ring shaped coral island nearly or completely surrounding a lagoon …   English World dictionary

  • Atoll — For other senses of this word, see atoll (disambiguation). Satellite picture of the Atafu atoll in Tokelau in the Pacific Ocean. An atoll ( …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”