Atol

Atoll

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Atoll (homonymie).
La vie aquatique et/ou terrestre d'un atoll (ici : Marakei) et les conditions modifiées d'évapotranspiration et d'albedo génèrent des nuages, des turbulences aériennes. Leurs masse et position modifient les courants marins
Cette animation montre le processus dynamique de la formation d'un atoll de corail. Le corail (représenté en violet) colonise le pourtour d'une île. Dans certains cas, le corail se multiplie, et l'intérieur de l'île subsiste. Dans d'autres, l'île s'effondre sur elle-même, ne laissant qu'une barrière de corail entourant un lagon ouvert. Le processus de formation d'un atoll peut durer 30 millions d'années.

Un atoll est un type d'île corallienne basse des océans tropicaux. Les atolls se composent d'un récif barrière, d'un ou plusieurs îlots appelés motu formés par accumulation de sable à l'arrière de ce récif, et entourant une dépression centrale.

La dépression peut faire partie de l'île émergente ou une partie de la mer (c'est-à-dire, un lagon) ou, plus rarement, d'une enceinte fermée remplie d'eau fraîche, saumâtre, ou fortement saline.

Le terme fut popularisé par Charles Darwin (1842, p. 2), qui a décrit des atolls comme un sous-ensemble dans une classe spéciale d'îles, dont l'unique propriété est la présence d'un récif organique.

Des définitions plus modernes d'atoll sont ceux de McNeil (1954, p. 396) comme « récif annulaire enfermant un lagon dans laquelle il n'y a aucun promontoire autre que des récifs et [des îlots] composés de détritus de récif » et de Fairbridge (1950, p. 341) : « dans un sens exclusivement morphologique, [comme] un récif en forme de ruban annulaire enfermant un lagon au centre ».

Le terme Atoll provient du divehi (langue indo-aryenne des îles Maldives) atolu. Sa première trace d'utilisation dans les langues européennes date de 1625.

Sommaire

Processus de formation

Pour qu'un atoll puisse se former, les conditions climatiques du milieu doivent rencontrer trois importantes conditions. La température doit être suffisamment élevée, il doit y avoir beaucoup de lumière (eaux peu profondes) et le milieu doit être riche en dioxygène. Ces trois conditions se retrouvent fréquemment sous les tropiques, sur la frange des îles volcaniques.

En plus des conditions climatiques, certaines conditions géologiques doivent aussi exister pour que l'atoll puisse se former. Au départ, il doit y avoir de l'activité volcanique sur une plaque océanique, comme celle du pacifique. Si le volcan atteint une hauteur suffisante pour émerger et former une île, un récif corallien peut alors commencer à se former tout autour de cette dernière. Ce récif se construit à de faibles profondeurs, où il y a abondance de lumière. C'est le stade initial de la formation d'un atoll appelé “ récif frangeant ”.

Selon la théorie de la tectonique des plaques[1], plus une plaque océanique s'éloigne de la dorsale qui la forme, plus sa densité augmente, plus elle refroidit et plus elle s'enfonce, entraînant avec elle le matériel qu'elle supporte. Dans le cas qui nous intéresse ici, le matériel qui s'enfonce avec la plaque est un volcan. Si le taux de production de récif corallien par le corail est suffisant pour contrer le taux d'enfoncement du volcan et ainsi rester en surface, il y aura formation d'une barrière insulaire. C'est le second stade de la formation d'un atoll.

À mesure que la plaque se déplace latéralement et que le volcan s'enfonce, le récif se développe à la verticale. Avec le temps, souvent plusieurs millions d'années, le volcan disparaît complètement sous l'eau et ce qui reste à la surface est le récif corallien en forme d'anneau, c'est le stade de l'atoll proprement dit.[2]

Menaces

De nombreux atolls plats et bas sont menacés par les tsunamis, et depuis peu par une augmentation du niveau de la mer si rapide que les coraux, par ailleurs en mauvaise santé, pourraient ne pas pouvoir croître assez vite pour sauver les atolls de l'immersion. Ils figurent parmi les premiers écoréfugiés. Les coraux contribuent par ailleurs au cycle du carbone car ils sont constitués de calcaire qui est riche en carbone durablement fixé. La pollution est aussi une menace pour la partie interne relativement fermée des atolls habités ou exploités pour leurs richesses.

Quelques atolls

Atoll (Bokak) vu de l'espace

Le plus grand atoll du monde, en termes de superficie, est l'atoll de Christmas dans les Kiribati : c'est aussi le plus ancien. Le plus grand par son lagon est Kwajalein (les îles Marshall). Taka Bonerate au sud de l'île indonésienne de Célèbes est un autre grand atoll.

Voir aussi

Voir aussi

Lien externe

Commons-logo.svg

Wiktprintable without text.svg

Voir « atoll » sur le Wiktionnaire.

Notes et références

  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Atoll ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Atol de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • atol — ATÓL, atoli, s.m. Insulă în formă de inel, formată în mările calde din schelete de corali. – Din fr. atoll. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  ATÓL s. (biol.) recif coralier inelar. Trimis de siveco, 05.08.2004. Sursa: Sinonime … …   Dicționar Român

  • Atol — may refer to: *Atol (drink), a traditional cornstarch based Central American hot drink *atol (programming), a function in C programming language *Atol (software), a dual panel file managerATOL may refer to: *Air Travel Organisers Licensing, a UK… …   Wikipedia

  • atol — o atole (del nahua «atúlli»; Hispam.) m. Bebida consistente en una especie de gachas claras de harina de maíz. Dar atole con el dedo a alguien (Méj.). *Engañarle. * * * atol. m. C. Rica. Atole con huevos y especias, como canela, clavo o vainilla …   Enciclopedia Universal

  • atol — àtōl m <G atóla> DEFINICIJA geogr. nizak polukružni ili prstenast koraljni greben koji zatvara plitku lagunu ETIMOLOGIJA njem. Atoll ← mald. atol …   Hrvatski jezični portal

  • atol — 1. m. C. Rica. Atole con huevos y especias, como canela, clavo o vainilla. 2. Cuba, El Salv.), Guat.), Hond.), Nic. y Ven. atole. dar atol con el dedo a alguien. fr. El Salv. y Guat. Engañarle, embaucarle …   Diccionario de la lengua española

  • àtōl — m 〈G atóla〉 geogr. nizak polukružni ili prstenast koraljni greben koji zatvara plitko more ili lagunu ✧ {{001f}}njem. ← egz …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • atol —   atol morado (ver) …   Diccionario de Guanacastequismos

  • atol — s. m. Ilha de coral, em forma de anel, mais ou menos contínuo, que rodeia uma lagoa interior. • Plural: atóis.   ‣ Etimologia: inglês atoll, de palavra maldiva …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • atol — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż III, D. u; lm D. i || ów {{/stl 8}}{{stl 7}} pierścień raf koralowych, ciągły lub przerywany, otaczający lagunę <ang. z malediwskiego> {{/stl 7}} …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • atol — o atole sustantivo masculino 1. Origen: América. Bebida hecha de harina de maíz disuelta en agua o leche hervida, a la que se le añaden diversos ingredientes …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”